Critique > Blue Flag : une jolie galerie de personnages pour une histoire très touchante
Critique

Blue Flag : une jolie galerie de personnages pour une histoire très touchante

Manga Le 19 mars
0
par LiseF
Blue Flag : une jolie galerie de personnages pour une histoire très touchante

L’avis de LiseF8

On a aimé • Des personnages attachants • Des situations drôles et touchants
On a moins aimé • Le stéréotype un peu usé du personnage féminin timide

Le 14 mars dernier sortait chez Kurokawa le premier tome du manga Blue Flag. Je n'étais pas spécialement intéressée par cette sortie au départ, mais j'ai vu passer plusieurs commentaires très positif à propos de cette série et j'ai eu envie de tenter. Et c'est sans regret ! Ce premier tome m'a fait rire et pousser des "aaaaw" d'attendrissement à foison.

Un trio pas comme les autres

Dans Blue Flag on suit l'histoire de Taichi, un lycéen en pleine rentrée. Cette année, il n'est pas dans la même classe que ses trois meilleurs potes, ce qui lui cause un peu de peine. Par contre, il est avec Tôma, l'archétype du beau gosse et accessoirement l'un de ses amis d'enfance. Tôma est hyper populaire : il est grand, beau, doué en sport et tout le monde l'adore. Il est à l'aise avec n'importe qui et très sympa avec Taichi. Malheureusement, ils sont aussi dans la classe de Futaba.

Elle, c'est un peu l'inverse de Tôma. Elle est timide, personne ne l'entend quand elle parle, et elle a très peur de s'affirmer. Taichi ne l'aime pas du tout : c'est une gaffeuse par excellence, elle se casse souvent la figure, ne comprend pas les gens autour d'elle et est toujours à côté de la plaque. Si la plupart des gens se moquent gentiment d'elle, Taichi lui ne peut pas la supporter. Il est donc particulièrement surpris quand, par un concours de circonstances, Futaba lui demande des conseils... Pour draguer Tôma ! En effet, elle est amoureuse du beau sportif et se dit que puisqu'il le connaît depuis longtemps, il pourrait la conseiller. Au début Taichi refuse et puis, agacé par son incompétence, finit par accepter de la conseiller.

Humain, tout simplement

À première vue, on a donc là un scénario assez classique : la fille timide est attirée par le beau garçon de la classe, elle demande de l'aide à un autre garçon qui ne l'aime pas et qui va finir par l'apprécier. Mais c'est dans les situations et les mimiques des personnages que Blue Flag se révèle être une vraie perle. Rien que le moment où Futaba se décide à parler à Taichi est beaucoup trop drôle : tous deux sont coincés devant un feu piéton rouge, et quand elle se décide à lui parler, il ne peut pas s'enfuir ! Ce premier tome est rempli de petits moments marrants dans ce style.

Si j'ai aimé ce premier tome, c'est aussi parce qu'il est très humain. Les situations sont plausibles, jamais dans la démesure, et n'usent pas de fan service. On s'attache aux personnages parce qu'on s'identifie à eux. Difficile d'en dire plus sans spoiler, mais Tôma a un secret qui va complétement renverser l'histoire. Celui-ci est sous-entendu tout le long du premier tome, et sera probablement révélé au début du second. Blue Flag a donc tout ce qu'il faut pour tenir sur la longueur !

Pari tenu donc pour ce premier tome de Blue Flag. Kaito parvient à rendre ses personnages très attachants très vite, et met en place des situations à la fois drôles et touchantes. L'album est disponible chez Kurokawa au prix de 7,65 euros !

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?