Critique > Dragon Ball : Resurrection of ‘F‘, la critique
Critique

Dragon Ball : Resurrection of ‘F‘, la critique

Manga Le 07 sept 2015
2
par Sullivan
Dragon Ball : Resurrection of ‘F‘, la critique

L’avis de Sullivan7

On a aimé • Enfin un vrai méchant • Un rythme effréné • Des caméos qui font sourire
On a moins aimé • Les cheveux bleus • Rendez-nous Gohan • l'omniprésent Beerus

Cette critique vous est proposée par Kaka0, invité de la rédac'. 

Alors que Dragon Ball Super n’en finit plus de faire regretter à tous les nostalgiques du Club Dorothée l’envie d’un retour de la saga d’Akira Toriyama sur le petit écran avec son mauvais remake du tout aussi mauvais Battle of Gods, Freezer profite du désarroi général pour revenir à la vie dans le plus grand des calmes, au cinéma, dans Dragon Ball Resurrection of Freezer.

Autant vous prévenir tout de suite, Freezer et l’arc de Namek est pour moi la meilleurepartie de Dragon Ball ; logique donc que les premières images de ce Golden Freezer et de la tignasse bleu fluo du super saiyan god super saiyan ne m’aient pas réellement mis en confiance. 

Pourtant, Dragon Ball RoF (un acronyme qui "fait zizir") se révèle être une plutôt bonne surprise. En effet, contrairement au précédent film Battle of gods, le rythme est ici rondement mieux mené, on perd beaucoup moins de temps en exposition inutile et en dégustation de sushi, la preuve en est la rapidité avec laquelle le debut du film met en place la fameuse résurrection de ce cher F. Les bastons, quant à elles, sont plus nombreuses, plus longues et beaucoup mieux mises en scène que dans Battle of Gods.

En parlant de bonnes surprises, on notera le retour de Jaco le Patrouilleur avec sa première apparition en images qui bougent (non, l’opening de DB Super ne compte pas vraiment), après le très bon manga éponyme sorti il y a peu. Ne se contentant pas d’une simple présence, Jaco ajoute son lot d’humour à un film déjà très amusant et se paye même le luxe d’avoir ses propres scènes de baston bien classes et évidemment, il n’est pas le seul. En effet, le retour de Freezer et de son armée de 1000 soldats (pas un de plus) occasionne forcément de bonnes scènes de bagarre de la part de la B Team des Protecteurs de la Terre, en attendant que Goku et Vegeta ne daignent rentrer de leur entrainement. Toriyama nous fait même le plaisir d’un Gohan super saiyan comme à la belle époque, bref, mais jouissif.

Mais quelques points négatifs viennent entacher ce Dragon Ball RoF, tout d’abord le retour de Beerus et de son obsession pour la nourriture et la destruction gratuite, déjà insupportable durant les 1h30 de Battle of Gods (et les déjà trop nombreux épisodes de DB -pas si- Super) de part sa monotonie, il se permet ici de perturber le combat final dans des scènes franchement lourdes et dispensables.

Autre sujet qui fâche, les nouvelles transformations et leur look discutable (Et ne parlons même pas du nom de la nouvelle métamorphose saiyan) On aime ou on déteste, mais la facilité avec laquelle celle-ci entre en scène fait un peu tache.

Enfin, on regrettera également la fin du combat final (et conséquemment du film), expédiée via un deus ex machina trop ample et bien trop previsible, même dans un univers tel que celui de Dragon Ball.

Malgré quelques faux pas, Dragon Ball Resurrection of F reste un bon film ‘’fanservice’’, très agréable à suivre grâce à son rythme nerveux, ses multiples bastons et tout simplement parce qu'il nous présente le retour de Freezer (QUAND MÊME !), a des années-lumières de l’ennui de Battle of Gods. Vivement que Draon Ball Super nous en fasse un remake moche animé a la va vite maintenant, tiens.

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?