Critique > Dragon Ball Super - Tome 2, la critique
Critique

Dragon Ball Super - Tome 2, la critique

Manga Le 05 jul
3
par AlexLeCoq
Dragon Ball Super - Tome 2, la critique

L’avis de AlexLeCoq8

On a aimé • le dessin de Toyotaro • La nostalgie • L'humour
On a moins aimé • Trop de nostalgie ? • Il faudra attendre la suite

Diffusé sur le petit écran depuis maintenant deux ans, Dragon Ball Super débarque enfin en version papier pour ceux qui préfèrent l’authenticité d’un format manga et de ses pages en noir et blanc. Évidemment, Akira Toriyama n'est qu'à moitié à l'heure sur le projet dont il a confié les dessins à un disciple spirituel et fan à l'origine de la fanfic Dragon Ball : AF, Toyotaro.

Et après un premier tome incroyablement haché par une politique mercantile de la part de la Shueisha, Dragon Ball Super revient cette semaine chez Glénat avec un tome 2 beaucoup plus appréciable.


Effectivement, commençons déjà par balayer les doutes après ce premier tome qui permettait d’introduire le contexte de la série - sans pour autant se priver d’éventuels revenus - en coupant délibérément les passages de l’histoire liée aux films Dragon Ball : Battle of Gods et Return of F. Ainsi, le premier volume souffrait grandement de cette décision puisque des pans entiers du scénario étaient abattus pour finalement être résumés en une seule case. Une décision qui nuisait évidemment au confort de lecture de ceux qui n’avait pas envie de découvrir Dragon Ball Super en passant par la case écran. Il faut l’avouer, ce tome 2 revient enfin à un véritable rythme de manga et respecte au passage son lecteur, qui se sent évidemment bien moins floué.

Ce deuxième tome fait même beaucoup mieux que son aîné car il s’agit ici d’une excellente pioche pour tous les amoureux de la saga d’Akira Toriyama qui auront ici le droit à un véritable retour dans l'ADN de Dragon Ball. Toujours entravé par un rythme tout de même un peu particulier et tributaire de l'animé qu'il essaie de rattraper, ce Dragon Ball Super : Annonce de l’Univers Gagnant revient tout de même aux grands immanquables de la série qui lui permettent de renouer avec cette aura unique. On retrouve donc de l’humour absurde, la puissance démesurée et les combats épiques qui ont forgé la saga. Des combats qui rendront d'ailleurs les lecteurs d’autant plus nostalgiques, car ce second tome leur proposera un tournoi - qui avait brièvement démarré dans le premier tome - nous renvoyant directement à nos souvenirs de Dragon Ball et Dragon Ball Z.



De plus, le tome n'est pas si anodin puisqu’il commence à poser les bases de la suite de Dragon Ball Super en présentant un Goku qui, à force de vouloir devenir le plus fort, commence peu à peu à délaisser sa naïveté pour une arrogance qui lui jouera bientôt des tours. Mais la deuxième partie de ce deuxième chapitre de l’édition française de Dragon Ball Super sera probablement celle qui fera évidemment le plus grand plaisir à tous les amoureux de Kaméhaméhas puisque nous retrouvons ici l’un des personnages les plus charismatiques de l’arc de Cell, qui vient introduire la nouvelle menace à laquelle nos héros seront bientôt confrontés. Mais je n’en dirai pas plus pour vous laisser le soin de découvrir de quoi il en retourne.

Côté graphique, Toyotaro assure même encore plus le job et on le sent de plus en plus à l’aise dans l’exercice difficile qui lui est confié : copier le style pourtant unique d’Akira Toriyama. La pratique est courante dans le franco-belge et elle permet ici de désigner Dragon Ball Super comme la suite légitime de la saga et il faut avouer que cela fonctionne. Que ce soit au niveau du découpage ou du dessin pur en passant par l’aura des personnages qu’il réussit à mettre en place à la perfection, Toyotaro rend finalement hommage au Maître et permet de donner aux nouvelles aventures de Goku un caractère assez intemporel. Son dessin fonctionne en partie grâce à l’amour qui entoure les protagonistes de Dragon Ball, extrêmement respectés, qui rencontreront quelques nouveaux personnages, eux-aussi en accord avec l'univers déjà en place - on pense notamment à Hit et sa technique de combat plutôt badass.

Après un premier numéro qu'il sera difficile de mettre de côté mais qui n’offrait pas aux lecteurs la pleine satisfaction de la découverte de Dragon Ball Super en coupant des pans importants de son scénario, la série se remet sur des rails et nous offre enfin le manga que nous attendions. Dragon Ball Super - Tome 2 est donc une excellente pioche pour les amoureux de l’œuvre d’Akira Toriyama qui pourront enfin découvrir la suite de son bébé, 33 ans après sa création. S’il faudra encore émettre quelques réserves sur la direction du scénario, il faut tout de même avouer que ce chapitre pioche dans toutes les bons aspects de Dragon Ball, eux qui ont fait de l'œuvre un objet de culte et nous rendent clairement impatients de découvrir la suite et les nouvelles menaces qui planent toujours sur notre galaxie. Mais évidemment, si vous êtes un nouveau lecteur de Dragon Ball, nous ne pouvons que trop vous conseiller de vous plonger dans les premiers tomes avant d'attaquer cette suite, qui risquerait bien de vous perdre en deux pages.

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?