Critique > Flying Witch - tome 1, la critique
Critique

Flying Witch - tome 1, la critique

Manga Le 24 jul
0
par Elsa
Flying Witch - tome 1, la critique

L’avis de Elsa7

On a aimé • Un joli manga 'tranche de vie' • Des personnages attachants • Un univers très réussi
On a moins aimé • Un rythme très lent qui peut désarçonner

L'éditeur Nobi Nobi donne de la place dans son catalogue à de plus en plus de mangas, toujours choisis avec soin. A chaque fois, au programme, une bonne humeur communicative.

Une étonnant sorcière.

Flying Witch © Chihiro Ishizuka / Kodansha Ltd.

Pour ses quinze ans, Makoto quitte Tokyo pour aller vivre dans la campagne japonaise, chez son oncle et sa tante. Elle n'est pas une adolescente tout à fait comme les autres, mais une jeune sorcière. Ce changement de vie doit lui permettre d'évoluer dans son futur rôle tout en lui permettant de continuer ses études au lycée. Elle cohabite avec ses cousins Kei et Chinatsu.

Makoto aime prendre son temps. Dans Flying Witch, on la suit dans son quotidien fait de balades, de discussions avec ses proches et de quelques leçons de magie...

Comme une paisible promenade.

Flying Witch est un manga qui peut surprendre car, s'il parle de sorcières et de magie, il se révèle plutôt être un délicat manga 'tranche de vie' où le temps évolue à un rythme très doux. Il ne s'y passe pas grand chose et c'est peut-être là que réside tout son charme. Makoto se fait des amis, s'initie au jardinage et à la cuisine de légumes sauvages avec son cousin et ne se penche sur la magie que quand l'occasion s'y prête vraiment, sans sembler y porter un très grand intérêt.

Pourtant, la magie est bien présente dans cette histoire, d'une manière très douce et poétique. Chinatsu, la petite cousine de Makoto, ignorait jusque là l'existence des sorcières. Curieuse de nature, elle suit partout l'adolescente pour en savoir plus sur ce monde, qui lui semblera parfois effrayant (il faut un moment avant de s'habituer à certaines apparitions inattendues) mais souvent amusant ou fascinant. Au fil des pages, le trio Makoto/Kei/Chinatsu croise de plus en plus de personnages, parfois humains mais le plus souvent sorcières et autres créatures, avec comme point commun d'être gentils et farfelus.

Pas de danger, ni d'aventure mouvementée à attendre des trois premiers volumes de la série, Chihiro Ishizuka préfère développer tranquillement son univers et nous y initier par petites touches. Les amateurs de manga contemplatif vont se régaler, les autres seront sans doute un peu frustrés par ce rythme comme au ralenti. Il réside pourtant dans le ton de ce manga, dans ses petites saynètes, une joie de vivre communicative et une douceur qui font un bien fou.

Côté dessin, le trait est léger et délicat, donnant beaucoup de personnalités aux personnages. Le dessin gagne beaucoup en assurance au fil des chapitres. Ses cases très épurées contribuent à l'atmosphère tranquille de ce manga, où le calme et la nature règnent en maitres. Mais le plus grand plaisir réside dans la découverte des lieux et créatures propres au monde des sorcières, qui surviennent quand on ne s'y attend pas. Elles ajoutent une part d'inattendu et de poésie qui donne toute sa saveur à l'ensemble.

Flying Witch est un vrai coup de coeur. Un titre léger, doux, très calme, où magie et quotidien paisible s'entremêlent autour de personnages charmants. Une jolie dose de bonne humeur.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Flying Witch - tome 1
Flying Witch - tome 1 Flying Witch - tome 1 2017
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?