Critique > Hana Nochi Hare tome 1 : découvrez la nouvelle génération d'élèves à Eitoku
Critique

Hana Nochi Hare tome 1 : découvrez la nouvelle génération d'élèves à Eitoku

Manga Le 08 mai 2018
0
par Akkyshan
Hana Nochi Hare tome 1 : découvrez la nouvelle génération d'élèves à Eitoku

L’avis de Akkyshan7

On a aimé • Une héroïne forte et attachante • Un héros complexe • Un trait agréable et familier • Pas besoin de connaître Hana Yori Dango
On a moins aimé • Le côté remake de Hana Yori Dango • Personnages secondaires peu travaillés

Oto Edogawa est une lycéenne d'origine modeste qui fréquente le très prestigieux lycée Eitoku. Malheureusement pour elle, cet établissement est le royaume du Correct 5, dont le leader Haruto Kaguragi a juré de maintenir la popularité en expulsant tous les élèves pauvres des couloirs de l'école. Alors qu'elle travaille dans une supérette pour nourrir sa famille, elle tombe nez à nez avec Haruto, venu récupérer des colis plutôt honteux. Le secret le plus inavouable de chacun est instantanément révélé.

Oto travaille car elle est pauvre et n'a, par conséquent, pas sa place à Eitoku. Quant à Haruto, il n'a rien d'un leader charismatique et se révèle être un jeune homme ridiculement superstitieux qui manque de confiance en lui. D'un commun accord, ils décident de garder pour eux ce qu'ils savent l'un de l'autre. En secret, Haruto a un autre plan : Oto doit quitter le lycée. Pour cela, il faut qu'elle tombe sous son charme afin qu'il puisse la manipuler. Mais, rien ne se passe comme prévu !

Hana Nochi Hare, une nouvelle génération à Eitoku

Bien que Hana Nochi Hare soit la suite de Hana Yori Dango, se déroulant deux ans après le départ des membres du F4 du lycée Eitoku, la mangaka Yoko Kamio réussit à ouvrir son univers aux néophytes. Certes, le premier tome de cette nouvelle histoire fourmille de références au shojo manga en 37 volumes publié dans les années 90, mais le lecteur qui ne connaît ni l'histoire ni les personnages de Hana Yori Dango n'est jamais perdu.

hana nochi hare yori dango eitoku correct 5

Oto Edogawa est une héroïne forte et incroyablement attachante. Très mature pour son âge, elle ne se laisse pas facilement impressionnée par les Correct 5 et autres gosses de riches qui grouillent dans son école. À l'inverse, on a le très charismatique Haruto Kaguragi, qui se révèle particulièrement immature et carrément niais. Ensemble, ils forment un duo complexe et intéressant, chacun ayant des choses à apprendre à l'autre.

Le trait est net et on sent très vite que Yoko Kamio est une mangaka d'expérience. On peut néanmoins regretter le manque de travail sur les personnages secondaires qui sont très vite expédiés dans ce premier volume. L'auteure se concentre ici sur les deux principaux protagonistes, qui s'attirent malgré leurs différences. Mais, cela sert au message que la mangaka souhaite faire passer : une réflexion à plusieurs niveaux sur l'importance des responsabilités de chacun et même du sacrifice.

Suite ou remake de Hana Yori Dango ?

Ceux qui n'ont pas lu Hana Yori Dango ou regardé les différentes adaptations en drama ne ressentiront pas de manque particulier, si ce n'est peut-être l'envie de découvrir cette longue histoire d'amour pleine de rebondissements. Mais, ceux qui connaissent déjà les aventures de Makino Tsukushi et Dômyoji Tsukasa pourraient très rapidement se poser cette question : le manga Hana Nochi Hare est-il une suite ou un remake de Hana Yori Dango ?

hana nochi hare yori dango eitoku F4 Correct 5

Dès les premières pages, le contexte est posé : le F4 a quitté Eitoku depuis deux ans et les Correct 5 les ont remplacés pour maintenir la réputation de cette école prestigieuse, qui accueille les enfants riches depuis le jardin d'enfant jusqu'à l'université. Hana Nochi Hare est donc bien une suite de Hana Yori Dango... Mais très vite, le lecteur averti repère des similitudes qui peuvent presque devenir dérangeantes. D'abord, les personnages. 

Oto Edogawa est une jeune fille pauvre. Pas autant que Makino Tsukishi, mais elle a du mal à joindre les deux bouts. Sa mère, plutôt égoïste et irréfléchie rappelle également la famille de Makino, qui se mettait constamment dans des situations financières dramatiques à force de mauvais choix et de bêtises ridicules. Quant à Haruto Kaguragi, grand fan de Dômyoji Tsukasa, il essaye de copier son idole, mais se révèle être un jeune homme fantasque et immature... tout comme son idole ! 

hana nochi hare eitoku oto edogawa haruto kaguragi

Les membres du Correct 5 rappelleront eux aussi le F4, avec la particularité qu'une fille en fait partie. D'ailleurs, sous ses airs mignons, Airi Maya se révèle être une vraie teigne, un peu comme Sanjô Sakurako, qui avait tenté de briser la relation de Makino et Dômyoji quelques années plus tôt. Le plus marquant à mes yeux est Issa Nuarumiya, un dragueur compulsif au rôle très proche de celui de Nishikado Sojiro dans Hana Yori Dango.

Le fil conducteur des événements est aussi le même. Au premier regard, Oto Edogawa et Haruto Kaguragi se détestent ! Puis, shojo manga oblige, tout va changer. Oto Edogawa reste droite et ne cède jamais aux manigances et caprices de Haruto Kaguragi, peu habitué à ce qu'on lui résiste. Je ne veux pas trop spoiler, donc je n'irai pas plus loin dans la démonstration. Simplement, Hana Nochi Hare se présente autant comme une suite qu'un remake de Hana Yori Dango, et c'est assez dommage. 

hana nochi hare eitoku oto edogawa superette

Hana Nochi Hare, c'est un retour émouvant à Eitoku, mais aussi une découverte agréable. Les personnages principaux sont complexes et forment un duo qu'il est plaisant de voir évoluer. Malheureusement, le trait familier de la mangaka va bien au-delà du dessin, puisque le caractère des personnages et même la trame principale sont très similaires à Hana Yori Dango. Le lecteur averti risque donc d'être peu surpris, mais il appréciera toutefois les multiples références à la précédente oeuvre de Yoko Kamio. Le premier tome est déjà disponible chez Glénat au prix de 6,90 euros, puis le second tome arrivera le 20 juin. 

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?