Critique > L'Atelier des Sorciers, une belle aventure à dévorer d'urgence
Critique

L'Atelier des Sorciers, une belle aventure à dévorer d'urgence

Manga Le 06 mars
5
par LiseF
L'Atelier des Sorciers, une belle aventure à dévorer d'urgence

L’avis de LiseF9

On a aimé • Un trait sublime • Un univers fascinant • Une héroïne attachante
On a moins aimé • RIEN.

Le 7 mars sort l'Atelier des Sorciers, dessiné et scénarisé par Kamome Shirahama chez Pika. Vous l'aurez peut-être remarqué, sur 9emeArt j'ai pas mal parlé de cette future série : le synopsis, l'artbook et le trailer, j'ai eu envie de relayer toutes les actus liées à cette oeuvre. Pourquoi ? Tout simplement parce que j'avais un bon pressentiment vis-à-vis de cette série. Et après lecture du premier tome, je suis soulagée de constater qu'effectivement, c'est très très bien ! L'Atelier des Sorciers est ma meilleure lecture manga depuis un moment.

On suit l'histoire de Coco, une petite fille pleine d'énergie. Dans ce monde, la magie existe et est partout : certaines sources ont l'eau plus claire que du cristal, et des chevaux ailés tirent des carosses volants. Pourtant si cet art est à portée de main, il n'est praticable que par un petit nombre d'individus. De plus, les sorciers se cachent pour faire de la magie, si bien que personne à part eux ne sait comment ça marche... Coco rêve d'être sorcière. Profitant du passage de l'un d'eux dans son village, elle décide de l'espionner pour découvrir comment ça marche. La petite fille découvre alors qu'il suffit... de dessiner des pentagrammes ! Et ça, tout le monde peut le faire ! Alors qu'elle commence à s'entraîner dans son coin, elle produit une catastrophe. Le sorcier qu'elle a espionné décide alors de la prendre sous son aile, pour l'aider à réparer les dégâts.

C'est de la magie, mais c'est pas Harry Potter

Dans ce premier tome, Kamome Shirahama prend le temps de poser les bases de son univers. Pas à pas, on découvre des artefacts, des techniques, des objets magiques... Et c'est plutôt cohérent ! C'est souvent le danger quand on invente un univers fantastique : on prend le risque que le lecteur soit perdu et décroche vite. Ici, le sujet est introduit avec beaucoup de facilité et de façon accrocheuse. On s'attache vite à la petite Coco et on partage sa curiosité dévorante, qui nous donne envie d'en savoir plus sur la magie.

L'autrice a décidé de s'inspirer de la tradition des pentacles pour inventer sa propre forme de magie. Avec une encre et une plume spéciale, n'importe qui peut envoyer des flammes ou de l'eau, voler, faire pousser des fleurs... Dans ce premier tome, le sorcier apprend à Coco comment marchent les dessins et quels sont les traits à dessiner pour réussir tel ou tel sort. En fin de volume, on a même une petite leçon qui ré-explique plus clairement les fondamentaux, si bien qu'on peut tracer ses propres pentacles ! Bon, ça ne fera pas de feu par contre. Mais ce sera joli.

Un dessin hyper soigné

Les dessins tracés par les protagonistes de l'histoire se retrouvent dans la charte graphique du manga : les compositions sont soignées, et font parfois penser à des enluminures médiévales. De fait, les pages sont souvent très belles et on se plait à prendre le temps de les contempler. Kamome Shirahama a aussi travaillé pour la BD américaine : on peut la retrouver sur des couvertures et illustrations de comics de Marvel, DC et Star Wars. De fait, son style est un peu occidentalisé, notamment dans la représentation des personnages, tout en gardant une vraie inspiration japonaise.

Comme dit plus haut, L'Atelier des Sorciers est pour moi une très belle découverte. L'univers est bien construit et vraiment intriguant, mais aussi très esthétique. On adore suivre les aventures de Coco, cette tête brûlée curieuse de tout. Et le trait est si agréable qu'on est obligés de ralentir la lecture, pour le simple plaisir de savourer chaque page. Le premier tome de L'Atelier des Sorciers est à retrouver chez Pika au prix de 7,50 euros, et l'éditeur propose aussi une version collector avec un artbook à 11 euros. Quand au second tome, il débarque le 6 juin prochain !

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?