Critique > La voie du tablier, anecdotes de vie d'un loubard repenti
Critique

La voie du tablier, anecdotes de vie d'un loubard repenti

Manga Le 07 nov 2019
1
par LiseF
La voie du tablier, anecdotes de vie d'un loubard repenti

L’avis de LiseF8

On a aimé • Un humour qui fonctionne très bien • Un concept novateur
On a moins aimé • Le second tome n'amène pas grand-chose de plus

Le 31 octobre on célébrait Halloween mais aussi la sortie du second tome de La voie du tablier ! Ce manga de Kousuke Oono casse les codes pour des tranches de vie désopilantes. Vous n'avez peut-être pas lu le premier volume donc je vais me permettre une critique des deux premiers tomes, sans spoiler évidemment !

De yakuza à homme au foyer

Dans La voie du tablier, on suit l'histoire de Tatsu, qui fut connu par le passé sous le nom de... Tatsu l'immortel. Cet ancien yakuza qui terrifiait tout le monde, du bon comme du mauvais côté, s'est rangé et vit maintenant avec sa femme dans une petite maison de banlieue. Son ancienne routine était peuplée de bagarre, de coups de couteau, de passages à tabac et de menaces, sa nouvelle vie se compose plutôt de bons plans au supermarché, de la meilleure recette de produit pour le sol, de jardinages et de cadeaux pour sa femme. Hé oui, Tatsu est homme au foyer !

Dans les deux tomes, chaque chapitre propose une nouvelle anecdote de la vie de notre héros. Que ce soit le chef d'un gang rival qui cherche à se venger, ou un vendeur trop radin sur les promos, l'ennemi n'a jamais le même visage mais est toujours tenace. Mon chapitre préféré reste celui où il fait face à un aspirateur automatique, qui prétend pouvoir faire un meilleur job que lui dans la maison familiale. Tout le concept repose sur le fait que Tatsu est inquiétant, avec ses lunettes aux verres fumés, ses cheveux coiffés en arrière et ses costards. Mais inutile de chercher : son seul but aujourd'hui est d'oeuvrer au bien de son foyer.

Un humour unique

La voie du tablier est une série à l'humour assez unique. Usant d'un second degré extrêmement efficace, l'auteur parvient à nous faire rire à chaque chapitre, tout du moins dans le premier tome. En effet, le second volume fonctionne sur la même mécanique et n'apporte finalement pas grand-chose de nouveau, ce qui rend le ressort comique un peu moins efficace. Mais l'idée est brillante ! Les personnages sont tentés de se moquer de Tatsu, cet ex-bandit terrifiant qui sévit aujourd'hui au rayon fruits et légumes. Mais il prend tellement son nouveau rôle au sérieux qu'il inspire forcément le respect.

Dans certains chapitres, des personnages qu'il a connus au fil de son ancienne vie viennent lui rendre visite, nous renvoyant à son passé de yakuza. L'occasion d'en savoir un peu plus sur Tatsu mais pas énormément non plus car les but de l'auteur est surtout de nous faire rire avec ses anecdotes du quotidien. L'humour fonctionne d'ailleurs à merveille également dans les scènes "bonus", où on suit les petites histoires de son chat et ses promenades hors de la maison.

Kousuke Oono nous propose donc un concept vraiment drôle et efficace, qui vous fera forcément rire au premier tome. Là où je suis mitigée, c'est sur la durée : le deuxième volume n'apportant finalement pas énormément de nouveauté, l'auteur arrivera-t-il à renouveler son personnage ? En attendant, la voie du tablier est disponible chez Kana.

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?