Critique > Les fleurs du passé tome 4, la critique
Critique

Les fleurs du passé tome 4, la critique

Manga Le 25 jan 2014
0
par Elsa
Les fleurs du passé tome 4, la critique

L’avis de Elsa8

On a aimé • Une histoire joliment écrite • Un dessin délicat • Un sujet difficile abordé avec finesse
On a moins aimé • Un rythme qui semblera peut-être un peu lent à certains lecteurs

Komikku éditions, jeune éditeur de mangas né en 2012, a depuis publié quelques très bons titres, dans des genres différents. Parmi eux Les fleurs du passé, un josei teinté de fantastique où les sentiments sont racontés avec finesse. Le quatrième et dernier tome de la série vient tout juste de paraitre.

© 2010 by Haruka Kawachi

Original cover design / Nawata Kohei design office

Un esprit encombrant

Hazuki est tombé amoureux de Rokka, une jolie fleuriste, dès l'instant où il l'a vu. Après s'être contenté quelque temps de lui acheter des plantes, pour avoir l'occasion de croiser son regard et d'échanger quelques mots, il a postulé pour travailler avec elle. Mais même s'ils se sont depuis rapprochés, le jeune homme continue de garder ses sentiments pour lui.

En allant pour la première fois dans l'appartement de Rokka, situé au dessus de la boutique, il fait la rencontre de...son époux décédé. Ce dernier n'a jamais pu se décider à partir, veillant sur elle sans jamais apparaitre à ses yeux. Hazuki doit dès lors faire avec cet insupportable fantôme, qui semble bien décidé à ne pas lui laisser une chance de conclure avec la jeune femme...

Ce quatrième volume conclue l'histoire avec beaucoup de poésie, et chaque personnage devra faire des choix, pour enfin avancer.

© 2010 by Haruka Kawachi

Original cover design / Nawata Kohei design office

Un sujet difficile traité avec délicatesse

Dans Les fleurs du passé, le fantastique se mêle au quotidien avec simplicité, et on en viendrait presque à s'habituer à la présence de ce fantôme qui veille sur son épouse avec tendresse. Haruka Kawachi prend son temps pour développer son histoire, et les relations entre les personnages évoluent avec beaucoup de douceur. Hazuki est timide, Rokka s'est renfermée sur elle-même depuis la mort de son mari. Même sans l'intervention du défunt, nul doute qu'il faudrait du temps pour que ces deux-là s'apprivoisent.

Aborder le sujet du deuil n'est jamais chose aisée, mais la mangaka s'en sort avec brio, en trouvant le juste dosage entre humour et émotion, ne minimisant pas les souffrances des uns et des autres sans jamais pour autant tomber dans le larmoyant. 

Graphiquement, le trait est simple, doux et délicat, collant parfaitement à l'atmosphère reposante du récit. Les cadrages mettent l'accent sur les regards, par lesquels s'exprime tout ce que les personnages ne savent dire à voix haute.

© 2010 by Haruka Kawachi

Original cover design / Nawata Kohei design office

Les fleurs du passé est une série réussie, qui ravira les amateurs de josei, et plus largement tous ceux qui aiment les histoires douces et riches en émotions.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Les fleurs du passé - tome 4
Les fleurs du passé - tome 4 Les fleurs du passé - tome 4 2014
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?