Critique > Les Misérables - Tome 1, la critique
Critique

Les Misérables - Tome 1, la critique

Manga Le 18 mars 2015
3
par Sullivan
Les Misérables - Tome 1, la critique

L’avis de Sullivan6

On a aimé • Complètement too-much • Une morale saine et fidèle à Hugo • Un dessin parfois brillant
On a moins aimé • Complètement too much • Une morale entachée par une narration en dents de scie • Un dessin parfois feignant

Classique parmi les classiques, Les Misérables est du propre aveu de Victor Hugo la pièce la plus importante du leg culturel de l'un des auteurs majeurs de la littérature Française. Maintes et maintes fois adapté, celui-ci quitte le giron de la comédie musicale et des jérémiades de Hugh Jackman et s'envole vers le Japon, où il est adapté par Takahiro Arai, un habitué du genre. 

"There and back again"

Pour plus de justesse d'ailleurs, il s'agit de préciser que ce n'est pas exactement le texte original qui est ici adapté, puisqu'il s'agit dans les faits d'une transposition en BD de l'adaptation de Toshio Toyoshima, qui avait traduit le roman dans la langue d'Akira Toriyama sous le nom de "Oh, impitoyable", ce qui ne manque pas de faire sourire l'auteur dans sa préface, lui qui trouve du romantisme dans ce changement de nom, à juste titre. 

Ainsi, ne vous attendez pas à retrouver mot pour mot la plume si particulière de Victor Hugo, le titre effectuant un petit voyage à faire pâlir Bilbo et les plus grands amateurs de Franponais, France - Japon - France. Mieux, Arai se paye le luxe d'offrir une préquelle 100% badass au classique dramatique qu'est Les Misérables. On y découvre la jeunesse de Valjean avant d'être enfermé au bagne pour une petite faim qui lui coûtera dix ans de sa vie, tandis qu'il tente de s'échapper façon Ninja et qu'il multiplie sa masse corporelle par deux ou trois dans un chapitre qui sens bon le training montage façon Rocky. C'est too-much, on est pas loin du Jean Valjean qui colle des high-kicks aux troupes de Napoléon mais l'auteur retient toujours son récit et préfère la métaphore dessinée à la réelle envolée. 

Le reste est globalement solide, fidèle à l'oeuvre originale et malgré un développement sur un faux-rythme qui rend le héros antipathique à souhait, et ce pour les mauvaises raisons, ce premier tome est une bonne façon de se replonger dans l'univers si riche d'un classique à mettre entre toutes les mains. On notera aussi certains dialogues un peu faibles parce que convenus, malgré une envie certaine de mettre l'emphase sur ce qui unie spiritualité religieuse et laïque : l'amour, soumis à l'exercice du système tout puissant à l'échelle d'un individu. Là au moins, l'esprit de Victor Hugo est sauf. 
 

"Tant que l'ignorance et la misère séviront sur Terre, cette histoire resplendira."

À l'image du scénario, le dessin de ce premier volume souffle le chaud et le froid. Prompt à livrer des double-pages métaphoriques puissantes et bourrées de détails, Takahiro Arai joue la carte de la facilité à plusieurs moments, les plus verbeux d'entre eux notamment. 

On peut quand même au crédit de l'auteur un découpage solide, une maîtrise affirmée de l'aspect séquentiel de son oeuvre, qui se laisse dévorer très agréablement. Pas de génie ici, juste du bon boulot bien appliqué.

Du côté de l'édition, Kurokawa fait le taff avec une qualité d'impression fidèle à la réputation de l'éditeur, sans toutefois nous offrir les bonus que nous étions en droit d'attendre pour le retour d'une oeuvre culte dans son pays d'origine. 

Version stéroïdée des Misérables de Victor Hugo, cette adaptation est à mettre entre les mains de ceux qui ne connaîtraient pas encore le classique de la littérature Française que cette saga représente, eux qui pourront découvrir un Jean Valjean entre Superman et Bloody Roar, animé par la même quête de justice sociale que celle qui bâtit l'esprit culte de l'oeuvre. Ce n'est clairement pas indispensable, mais c'est plutôt solide. 

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Les Misérables - Tome 1
Les Misérables - Tome 1 Les Misérables - Tome 1 2015
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?