Critique > Les Petites Contemplations, la critique
Critique

Les Petites Contemplations, la critique

Manga Le 03 fev
0
par Elsa
Les Petites Contemplations, la critique

L’avis de Elsa7

On a aimé • La poésie • Un regard touchant sur la beauté de ce qui nous entoure • Des histoires qui continuent de vivre en nous
On a moins aimé • Une impression de trop peu • Une colorisation un peu rapide • Un trait un peu inégal

Les Petites Contemplations de Yao Ren inaugure une nouvelle collection au sein d'Urban China, qui se propose de nous faire découvrir les talents de la blogosphère chinoise.

Douces errances.

Yao Ren aime se promener dans son quartier et observer ce qui l'entoure. La pluie et la neige ne l'empêchent en rien de marcher dans les rues tranquilles et de faire de jolies découvertes. La nature au rythme des saisons, les chats errants, un petit restaurant qui ne paye pas de mine, autant de jolies occasions de s'adonner à de 'petites contemplations'.

Simple mais touchant.

Tout en restant assez simple, le trait du dessinateur est plutôt joli et délicat, s'attachant à rendre avec réalisme la beauté de ce qui l'entoure au fil de ses promenades. On sent qu'il progresse au fur de ses notes. On regrettera cependant un choix de colorisation qui manque de finesse, surtout à cause de la texture qu'il y ajoute. Même si cet effet évoque la neige ou la pluie qui règnent sur les pages, il enlève aussi malgré tout à la délicatesse de l'ensemble. Ces petites notes n'en restent pas moins visuellement remplies de poésies, comme des invitations à découvrir nous aussi le beau dans ce qui nous entoure et que l'on oublie trop souvent de regarder.

Côté récit, ces histoires courtes racontent à chaque fois une balade de l'auteur. On y découvre par exemple une promenade dans un parc enneigé, qui amène Yao Ren a envisager l'endroit sous un nouvel angle. Il nous propose aussi un voyage fascinant dans le monde secret des chats errants, où les hommes sont tantôt sauveurs, tantôt danger pour les bêtes qui tentent de survivre à la morsure du froid. Là encore, l'auteur ne cherche pas à se plonger dans des réflexions profondes, il savoure simplement le présent et partage ses ressentis avec nous. Si l'ensemble conserve un ton très 'blog', on n'y retrouve pas moins une sincérité touchante et un vrai talent pour raconter les petits riens.

On pourra regretter qu'il y ait si peu de chapitres, donnant, il faut l'avouer, une impression de trop peu, de presque anecdotique. Pourtant la découverte de cet auteur est un vrai plaisir. Il parvient vraiment à retranscrire et à transmettre la sérénité que lui procure ses déambulations. On passe un très bon moment en sa compagnie. Au delà du moment même de la lecture, Les Petites Contemplations est aussi une invitation à être nous-même plus conscient des petits bonheurs qui nous entourent si on prend la peine de leur accorder un peu d'attention. Entre les lignes, l'auteur nous dit aussi que c'est souvent quand on a le moins envie de sortir que les plus jolies aventures s'offrent à nous. Alors qu'attendons-nous ?

Malgré quelques maladresses et un recueil un peu trop court, Les Petites Contemplations est un joli titre plein de poésie qui raconte avec lenteur et tendresse comme le quotidien peut être beau, finalement.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Les Petites Contemplations
Les Petites Contemplations Les Petites Contemplations 2017
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?