Critique > One Piece - Tome 73, la critique
Critique

One Piece - Tome 73, la critique

Manga Le 21 jan 2015
1
par Alfro
One Piece - Tome 73, la critique

L’avis de Alfro8

On a aimé • La tension monte • Tout le monde à son heure de gloire • La métahistoire est passionnante
On a moins aimé • Tout ça est un peu confus • On sait où Oda nous mène

Le Nouveau Monde est le prétexte pour offrir un nombre impressionnant de nouvelles histoires à l'équipage du Thousand Sunny, avec des myriades de lieux à explorer. Pourtant, cela fait quelques tomes que l'on reste amarré à Dressrosa. Car Eiichiro Oda a quelque chose à nous dire.

"Nous zommes accompagnés du héros de la légende !"

Nous avions déjà vu dans le tome précédent que l'équipage du Chapeau de Paille était éparpillé aux quatre coins de Dressrosa, ayant chacun un rôle à jouer dans l'intrigue en château de cartes que bâti peu à peu Eiichiro Oda. Cela court dans tous les sens, on croise une flopée de personnages hauts en couleurs (d'ailleurs, Oda se plait toujours à créer des tonnes de personnages mais certains designs finissent par revenir encore et encore) et on s'invective à mesure que chacun d'entre eux croise l'un de ses congénères. Les groupes se forment et se déforment, et l'on sent que le mangaka nous mitonne quelque chose d'énorme pour conclure cet arc qui repose sur le charisme d'un des vilains les plus effrayants de One Piece, un Doflamingo qui à mesure que le temps passe dévoile un visage bien plus réfléchi et calculateur que la parodie de Joker qu'il semblait être au tout début.

En effet, le chaos apparent qu'il provoque se révèle être mûrement planifié, avec un objectif bien précis. Le plus effrayant chez ce personnage, c'est qu'il se fiche pas mal des conséquences de ses actes du moment qu'll obtient ce qu'il veut. C'est ce qu'il va révéler à Trafalgar Law, dans une discussion qui fait faire un bond énorme à une métahistoire qui pour le moment n'avançait que grâce aux actions de Nico Robin. Alors que l'on découvre ce qui se cache derrière l'esprit tordu de Doflamingo, on apprend aussi énormément sur le passé de l'univers créé par Oda. Cette notion d'Histoire oubliée et de manipulation des masses prend une résonnance étrange, surtout s'il on considère que les Dragons Célestes ne sont finalement que la représentation de ces fameux 1% dont on parle beaucoup ces derniers temps. Encore une fois, l'auteur nous délivre une réflexion pertinente à l'aide de symboles et d'images.

"L'essentiel, c'est que ce pays soit en paix."

Le plus étrange finalement dans cet arc narratif, c'est le rôle que tient Luffy. Enfermé dans son arène de gladiateurs, il participe au cœur du conflit tout en étant éloigné de ce qui fait avancer l'intrigue. Tous ses coéquipiers agissent sur le déroulement des événements : quand Sanji va arrêter Doflamingo avant de prendre leur navire pour le mener à leur prochaine destination, quand Usopp accompagne une révolution de nains ou quand Zoro s'en prend carrément à un amiral. Pourtant Luffy lui semble éloigné de tout ça, comme s'il attendait son heure pour rentrer au sein d'un conflit qui se fait de plus en plus intense à mesure que de nouveaux belligérants rentrent dans le feu de l'action. Dommage d'ailleurs, on se doute bien de ce qui va finir par arriver, le plan d'Oda semblant se dérouler de façon la plus naturelle du monde.

On en arrive à la fin, et quelle fin ! C'est là où Eiichiro Oda montre qu'il a encore des cartes dans sa manche, qu'en 73 tomes, il a eu le temps de se mettre des petites surprises de côté. C'est un retour très attendu, très affectif et qui risque d'avoir un impact conséquent sur la vie de Luffy, auquel on assiste. Le genre de personnage que l'on ne se doutait pas voir arriver à ce moment-là et qui par sa seule présence change tout le status quo de la série. Difficile d'en parler sans le citer, mais devant la surprise que représente celui-ci, il serait dommage de vous spoiler ce grand moment. Ce n'est pas tous les jours que l'on voit l'imperturbable Luffy être estomaqué !

Ce Tome 73 est un grand classique de One Piece. Chaque membre de l'équipage joue sa partition de son côté pour bâtir les fondations d'un final qui promet d'être dantesque. Un volume de remplissage qui reste tout de même un sommet de narration et de graphisme, comme si Eiichiro Oda ne baissait jamais le pied. Il faut croire que le plus grand fan de One Piece est son auteur lui-même.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
One Piece - Tome 73
One Piece - Tome 73 One Piece - Tome 73 2015
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?