Critique > Plongez dans l'univers fascinant de Made in Abyss
Critique

Plongez dans l'univers fascinant de Made in Abyss

Manga Le 18 mai 2018
4
par LiseF
Plongez dans l'univers fascinant de Made in Abyss

L’avis de LiseF7

On a aimé • Un univers vaste et fascinant • Une identité graphique accrocheuse
On a moins aimé • On se languit des couleurs de l'anime • L'héroïne de douze ans parfois sexualisée...

En 2017 débarquait sur Wakanim Made in Abyss, une série animée japonaise. En France, nous avons donc découvert l'anime avant le manga et si vous souhaitez lire l'oeuvre originale, c'est désormais possible ! Le premier tome sort aujourd'hui chez Ototo, dessiné et scénarisé par Akihito Tsukushi. Très friande de beaux univers aux riches bestiaires et aux nombreuses traditions, j'attendais avec impatience Made in Abyss. Et c'est effectivement un bon premier tome !

Nul ne descend au fond de l'abysse en ignorant la malédiction

L'histoire se déroule à Orse, une ville à l'architecture surprenante. Surprenante parce que contre son bord se trouve un immense gouffre qui s'est ouvert d'un coup sans raison il y a près de 2000 ans. Par la suite la ville s'est formée, construite par des explorateurs avides des mystérieuses reliques que cachent l'abysse et qui valent une petite fortune.

MADE IN ABYSS  © Akihito Tsukushi / TAKE SHOBO 2013.

C'est tout un monde qui est caché dans l'abysse, avec ses monstres bariolés, ses forêts étranges et ses secret enfouis. Avec le temps les habitants d'Orse se sont organisés et ceux qu'on appelle les caverniers partent régulièrement dans l'abysse pour récupérer des reliques. Notre héroïne c'est Rico, une jeune orpheline de douze ans. Ses parents étaient des caverniers de renom, disparus au fond de l'abysse car ainsi va la malédiction : plus on descend profondément, plus il est dur, et même mortel, de remonter.

MADE IN ABYSS  © Akihito Tsukushi / TAKE SHOBO 2013.

 

Un univers... abyssal !

Ce qui m'intéressait dans Made in Abyss, c'était l'univers conçu par Akihito Tsukushi. On le voit très vite dans le manga, par les petits intermèdes proposés entre les chapitres : l'auteur c'est éclaté à ce niveau. On voit qu'il a vraiment bossé le design de ses personnages et de ses monstre. Dans ce premier tome, une carte détachable est proposée au début du livre et nous donne un aperçu du monde développé par l'auteur. Une forêt inversée, des arbres-fossiles, des serpents volants... L'abysse renferme tout un tas de trucs à découvrir et dans ce premier tome, on ne fait qu'en effleurer la surface.

Graphiquement également, la série est très intéressante. L'artiste travaille tout en nuances de gris, créant de jolis effets de relief. Certes, quand on voit la beauté des couleurs de l'anime on regrette presque que le manga soit en noir et blanc, surtout vu les très belles pages en couleurs au début de l'album. Mais il serait presque dommage de se priver des talents de Akihito Tsukushi sur les nuances de gris.

MADE IN ABYSS  © Akihito Tsukushi / TAKE SHOBO 2013.

Vous attendez sûrement que j'évoque le sujet après l'avoir vu listé dans les points faibles : l'héroïne est parfois sexualisée, ce qui n'est pas normal pour un personnage de douze ans. En fait, ce constat n'est pas visible sur l'ensemble du livre, et c'est pour ça que je n'ai pas descendu en flèche Made in Abyss. Il y a exactement trois cases qui sont dérangeantes (qui suspend une personne toute nue façon bondage pour la punir de vol ? QUI ?). Je laisse donc le bénéfice du doute à l'auteur sur ce premier tome, en espérant ne pas tomber sur d'autres détails dérangeants de ce type par la suite...

Made in Abyss est une bonne lecture qui donne envie de découvrir la suite de l'histoire : l'exploration de l'abysse commence vraiment à la fin de ce premier volume et on a hâte de découvrir les merveilles et les dangers que nos personnages vont trouver au fil de leur voyage. Ce premier tome est disponible au prix de 9 euros chez Ototo !

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?