Critique > Samurai 8 : l'auteur de Naruto imagine des samouraïs... de science-fiction
Critique

Samurai 8 : l'auteur de Naruto imagine des samouraïs... de science-fiction

Manga Le 14 mai 2019
0
par LiseF
Samurai 8 : l'auteur de Naruto imagine des samouraïs... de science-fiction

L’avis de LiseF7

On a aimé • Des Samouraïs bioniques méga classes • Des décors audacieux
On a moins aimé • Des explications techniques trop compliqués • Une introduction un peu facile

C'est hier qu'est sorti le premier chapitre de Samurai 8, scénarisé par Masashi Kishimito l'auteur de Naruto. Cette sortie a eu droit en France à un dispositif particulièrement réjouissant, puisque les lecteurs vont pouvoir découvrir l'album... en simultrad, et gratuitement ! Kana a mis en place un site internet pour permettre à chacun de lire les chapitres juste après leur sortie au Japon. L'occasion de se faire un avis sur l'introduction de cette nouvelle série.

Des sabres et des câbles

Dans Samurai 8 on suit l'histoire de Hachimaru, un jeune garçon déterminé à devenir un jour samouraï. Sauf qu'il y a un hic : notre héros a une santé très fragile. Depuis sa naissance, il est relié à une machine par tout un tas de câbles qui le maintiennent en vie, mais le retiennent aussi prisonnier de sa maison. Des machines et des câbles, dans une univers de samouraïs ? Hé oui, c'est le choix de Kishimoto pour sa série : l'auteur mélange les traditions japonaises à une bonne dose de science-fiction, de cyborgs et de jeux vidéo.

Hachimaru va rencontrer Daruma, une drôle de bestiole à l'apparence de chat porte-bonheur. Celui-ci manie le sabre mieux que personne, et notre héros va vite voir en lui le maître qu'il n'a jamais eu. Cependant, il ne se rend pas compte d'à quel point cette rencontre va changer sa vie. Pendant ce temps, le père d'Hachimaru est parti à la recherche d'un artefact pour fabriquer un fauteuil roulant pour son fils...

Un héros attachant

Bien qu'un peu maladroit sur certains aspects, Samurai 8 intrigue dès son premier chapitre. Le plus intéressant, c'est bien sûr ce mélange de cyborgs et de traditions où des hommes bioniques doivent se faire seppuku s'ils ne veulent pas mourir dans le déshonneur. Ce cocktail d'inspirations permet au dessinateur Akira Okubo de s'éclater notamment sur les décors, plutôt audacieux.

Qui dit science-fiction dit détails techniques. Et c'est là que j'ai un peu décroché. Dans cet univers les samouraïs ont des propriétés technologiques bien particulières que l'auteur veut prendre le temps d'expliquer. À mon sens, l'idée de base est trop compliquée, ou alors les explications sont trop nombreuses. Dans ce premier chapitre on veut avant tout prendre le temps de découvrir l'univers, s'attacher aux personnages, c'est ça qui nous donnera envie de lire la suite. Et de ce côté-là par contre, pari réussi : Hachimaru est vraiment touchant et sa psychologie est très intéressante. On s'attache très vite à lui et au mystérieux Daruma.

Si quelques détails ont gêné ma lecture, j'ai quand même trouvé ce premier chapitre passionnant. Vous pouvez vous aussi le lire sur le site officiel du manga. Le second sera mis en ligne lundi prochain mais attention : à part le premier, tous les chapitres ne resteront en ligne qu'une semaine. Une technique astucieuse qui permet à l'éditeur de lutter contre les scantrads illégaux, mais qui oblige les lecteurs à être réguliers !

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?