Critique > Terror in Resonance S01E01, la critique
Critique

Terror in Resonance S01E01, la critique

Manga Le 11 jul 2014
1
par AlexLeCoq
Terror in Resonance S01E01, la critique

L’avis de AlexLeCoq8

On a aimé • Une animation carrée • Une réalisation impeccable • Une bonne mise en bouche
On a moins aimé • les designs trop classiques des personnages

Nous traitons sur 9emeArt.fr de manga mais aussi d'animation japonaise, qui marche évidemment de pair avec la bande dessinée nippone, l'un inspirant l'autre et inversement. Cette semaine, nous pouvons difficilement passer à côté de Terror in Resonance qui, après s'être dévoilé en exclusivité lors de la Japan Expo, vient de débarquer sur Wakanim en simulcast - en VOSTFR un jour après son passage à la télévision japonaise.

Si Terror in Resonnance (Terror in Tokyo dans sa version originale) est un événement c'est parce que cette série animée est le dernier travail de Shinichiro Watanabe. Connu pour ses lunettes noires, le japonais est un réalisateur d'animation extrêmement reconnu dans le monde puisqu'il a travaillé sur de nombreux animés au succès colossal, tels que Cowboy Bebop, Samurai Champloo ou dernièrement le très délirant Space Dandy.



Cette fois-ci, Shinichiro Watanabe a décidé de poser son histoire dans un registre beaucoup plus contemporain puisque que la série se déroule approximativement à notre époque. En plein cœur d'un Tokyo moderne et criant de vérité, nous découvrons deux héros, Twelve et Nine, alors qu'ils arrivent dans un nouveau lycée pour suivre des cours, l'air de rien. Rapidement, ceux qui se mouvoient sous les traits de deux jeunes hommes (sont-ils vraiment ces deux étudiants à l'apparence innocente  ?) nous laissent entrevoir un passé commun beaucoup plus obscur qu'il n'y parait. Avec leurs caractères aux antipodes l'un de l'autre, ils décident cependant de travailler ensemble et orchestrent un attentat à la bombe dans le cœur de Shinjuku, le plus en vue des quartiers Tokyoïtes.

Terror in Resonnance ouvre beaucoup de portes pour son futur en introduisant deux personnages, au design certes classiques, mais qui semblent cacher beaucoup. Évidemment, ils ne seront pas seuls puisque l'on découvre rapidement le personnage de Risa qui se retrouvera malgré elle mêlée aux manigances de Twelve et Nine. Véritablement focalisé sur les trois personnages, ce premier épisode permet tout de même d'introduire le personnage de Shibasaki, un ancien membre de la Police de Tokyo, qui va visiblement s'intéresser à l'attentat.



Aussi rythmé que dense puisqu'il introduit les différents personnages de l'aventure, ce premier épisode Terror in Resonance accroche tout de suite en mettant en place une intrigue mystérieuse tout en utilisant des repères proches de notre époque. Shin'ichiro Watanabe évolue avec son temps et il le démontre une nouvelle fois en utilisant des outils comme Youtube, les Selfies et autres gimmicks du quotidien pour servir son récit. Cette dimension véritablement réaliste donne d'ailleurs à Terror in Resonance des allures proches de ce que fait Tetsuya Tsutsui avec sa fabuleuse dernière série en date, Prophecy. D'autant plus que le réalisateur commence déjà à poser certains thèmes forts en avant qui lui serviront probablement dans la suite de la première saison qui comptera 11 épisodes.

Mais si la production MAPPA accroche autant, c'est aussi grâce au génie de mise en scène qu'est Shinichiro Watanabe. En plus d'une animation au poil, le créatif réutilise tout ce qu'il a appris sur ces précédentes séries pour donner un rendu véritablement dynamique à son action, notamment lors d'une "escapade" en motoneige. Pour autant, même lorsqu'il s'agit de simples scènes de dialogue, le réalisateur installe une certaine tension constante avec des cadrages fixes tremblant légèrement ou des plongées oppressantes. Ainsi, nous ne savons jamais si les intentions de nos deux protagonistes sont louables ou non. Le tout étant magnifié par la compositrice Yoko Kanno (Cowboy Bebop, Vision d'Escaflowne, RahXephon...) qui livre des compositions pleines de rythme, en accord avec la mesure haletante de ce premier épisode. Pour finir, il faut ajouter une mention spéciale à l'ending de l'épisode, très poétique qui mélange animation et crayonnés pour un rendu proche d'un manga.



Vous l'aurez compris, ce premier épisode de Terror in Resonance est une réussite qui promet beaucoup pour la suite. Beaucoup plus abordable qu'un Space Dandy qui part dans tous les sens, cette nouvelle série pleine de mystère réunit une animation et une réalisation exemplaire. Et puis, vous n'avez aucune excuse pour manquer le début de Terror in Resonance puisqu'il est disponible gratuitement sur Wakanim.fr !

 

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Terror in Resonance
Terror in Resonance Terror in Resonance 2014
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?