Critique > Tokyo Revengers, voyage dans le temps et gangs japonais
Critique

Tokyo Revengers, voyage dans le temps et gangs japonais

Manga Le 06 mai 2019
2
par LiseF
Tokyo Revengers, voyage dans le temps et gangs japonais

L’avis de LiseF8

On a aimé • Des personnages bien construits et passionnants • Un ton prenant sans tomber dans la lourdeur
On a moins aimé • Quelques maladresses dans le dessin des personnages

Le 17 avril dernier sortait chez Glénat le manga Tokyo Revengers. Cette nouvelle série, typique du manga furyo, a été beaucoup mise en avant par l'éditeur, avec même une bande-annonce dédiée. Pour ma part, j'étais très curieuse de cette série puisque l'auteur, Ken Wakui, connaît très bien le monde des gangs japonais, en ayant fait lui-même partie. Et ça n'a pas loupé : j'ai été complétement happée par cet univers, qui est pour moi une véritable découverte.

De jeune voyou à vieux loser

Dans Tokyo Revengers on suit l'histoire de Takemichi, un jeune homme complétement paumé dont la vie est totalement sans intérêt. Ancien membre d'un gang, il vit dans un appartement minuscule, survit grâce à un job pourri et n'a pas de petite amie. Quand il apprend qu'Hinata, avec qui il est sorti au lycée, vient de mourir, victime collatérale de l'attaque d'un gang, les souvenirs remontent. Il se rappelle de ses potes, de cette fille qui le soutenait. Distrait, il se prend un métro en pleine face et se réveille... à l'époque du lycée !

Takemichi prendra un peu de temps à réaliser qu'il est en fait capable de voyager dans le temps, du présent à cette fameuse époque où il était ado. Avec lui, nous allons revivre ce moment fatidique où il fut enrôlé de force dans le gang après s'être mis à dos les mauvaises personnes. Entre combats de rues, magouilles et racket, nous allons découvrir le quotidien pénible de cette adolescent qui a perdu sa joie de vivre beaucoup trop tôt. Et l'affaire prend une autre tournure quand notre héros réalise que le gang dont il a fait partie est à l'origine de la mort d'Hinata. il n'a alors plus qu'un objectif : empêcher cette tragédie !

Très réel dans le surnaturel

Tokyo Revengers est très prenant par son curieux mélange entre réel et surnaturel. Ken Wakui a choisi de raconter une histoire qui se déroule en partie dans le passé, pour parler de choses et de situations qu'il connaît bien. Du coup, les scènes sont vraiment justes dans le ton et sont d'autant plus passionnantes. D'un autre côté, il y a cette histoire de voyage dans le temps, qui donne de gros enjeux au récit. Ken Wakui a su trouver l'équilibre entre les deux, et ce premier tome se lit très facilement.

La seule chose qui m'a un peu gênée, c'est les postures des personnages qui semblent artificielles par moments. Mais dans l'ensemble, graphiquement l'oeuvre est claire et agréable à lire. Takemishi a à la fois une gueule d'ange et de loser, auquel on s'attache sans pouvoir en même temps s'empêcher de le  juger. Les personnages de manière générale sont vraiment bien pensés : la courageuse Hinata, l'étrange chef de gang ou l'inquiétant rival qu'on aperçoit à la fin, tous donnent envie de les découvrir.

Pari réussi donc pour Glénat manga : ce premier tome de Tokyo Revengers est passionnant, même si on n'a pas forcément l'habitude de lire du furyo. L'album est disponible au prix de 6,90 euros.

Auteurs & Mots clés
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?