Critique > Vinland Saga - Tome 14, la critique
Critique

Vinland Saga - Tome 14, la critique

Manga Le 23 mars 2015
2
par Sullivan
Vinland Saga - Tome 14, la critique

L’avis de Sullivan9

On a aimé • Une leçon d'humanisme • Des dessins toujours aussi époustouflants • Tout simplement ce qui se fait de mieux en manga
On a moins aimé • L'attente entre deux tomes sera de toute façon toujours trop longue

Connu et reconnu pour sa minutie sans égal, Makoto Yukimura fait partie de cette espèce d'auteurs géniaux qui ne se savourent qu'une à deux fois par an. Ainsi, quel ne fût pas notre plaisir de découvrir la sortie de Vinland Saga 14, quelques mois à peine (Novembre 2014) après un treizième volume qui nous laissait sur un suspense à peine soutenable. Et si l'on propose aujourd'hui cette critique d'un tome 14 (une rareté chez 9emeArt), c'est pour vous rappeler à quel point Vinland Saga compte dans le paysage manga, en plus du fait que la série fête son centième chapitre et (presque) le début nouvelle ère. 

Hésitant longtemps entre le shônen sekketsu et le seinen le plus historiquement viable, Yukimura s'évertue à nous conter l'aventure (le voyage du héros) de Thorfinn, fils du plus classe des généraux Jormsvikings, Thors. D'abord dépeint comme un enfant soldat violent et en quête de vengeance, l'auteur est parvenu à nous faire accepter depuis plusieurs tomes la nouvelle vie d'un inconnu devenu proche du roi Sven avant d'abandonner un quotidien fait de manipulations et de batailles sanglantes pour devenir esclave au sein d'une ferme pas toujours claire. Délivrant une leçon d'humanisme qui n'est pas sans nous rappeler la finesse du propos de Planètes, son oeuvre précédente, le mangaka avait alors pris tout le monde de court en ralentissant le rythme de son histoire pour les besoins de son récit. Fini les scènes de baston à la narration quasi-parfaite, place à de plus grandes réflexions, à l'humanisation. Car Thorfinn a beaucoup appris de sa nouvelle vie. C'est d'ailleurs cette rencontre entre les démons de son passé et sa vision idyllique d'un futur "encore possible" qui va constituer le point d'ancre de ce quatorzième tome, alors que les retrouvailles entre le héros et son roi se font aussi dramatiques qu'imaginable. 

Parce que rentrer plus dans les détails reviendrait à vous spoiler des éléments bien trop importants de Vinland Saga, évoquons le dessin toujours aussi impeccable de Yukimura. Pétri d'empathie pour ses personnages, des plus salauds aux apprentis héros, l'auteur livre un découpage fidèle à sa science de la BD : net, précis, parfois drôle et toujours efficace. 

Du côté de l'édition, Kurokawa est fidèle à ses habitudes avec l'un de ses plus beaux bébés et offre une petite quantité de bonus en fin de volume, parfaits pour jeter un dernier coup d'oeil sur l'ère qui vient de s'achever. 

100 chapitres qui forment autant de bijoux pour Vinland Saga, c'est juste ce qu'il faut pour former 14 tomes d'une série que l'on ne saurait que trop vous conseiller (à défaut de vous l'imposer). Fresque Viking et humaine sans égal, le manga s'affirme désormais comme un seinen mature, à l'image de Thorfinn, son inoubliable héros. Vite, la suite ! 

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Vinland Saga - Tome 1
Vinland Saga - Tome 1 Vinland Saga - Tome 1 2009
les dernières news les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?