Dossier > Dragon Ball et les goodies, une histoire d'amour

Dragon Ball et les goodies, une histoire d'amour

Manga Le 17 jan 2014
7
par AlexLeCoq
Dragon Ball et les goodies, une histoire d'amour

• Retrouvez toutes les festivités de notre quinzaine Dragon Ball en suivant le programme jour après jour ! 

Aussi prolifique en manga qu’en animé, Dragon Ball allait évidemment engendrer une armée de produits dérivés plus ou moins réussis. Sangoku fête ses 30 ans d’existence cette année et, pour fêter son anniversaire comme il se doit, il est grand temps qu’un hommage à Akira Toriyama orne fièrement votre salon ou/et votre chambre !

Dragon Ball est avant tout un manga et tout bon fan de la saga se doit d’avoir dans sa bibliothèque une édition de l’œuvre mythique d’Akira Toriyama. Succès de la série oblige, celle-ci a été rééditée un nombre incalculable de fois dans des éditions plus ou moins réussies. Mais Dragon Ball est un manga qui marche de paire avec la nostalgie et il faut dire que l’édition de Glénat (6,90€) sortie en 1993 fait toujours son petit effet malgré les couleurs pastelles qui habillent chaque couverture des tomes de la collection.


Cependant, si vous avez déjà usé et réusé votre vieille collection que vous cherchez à remplacer pour apprécier une nouvelle fois la série, la Perfect Edition (10,75€) vous tend les bras. Si on peut pester sur les 10 euros que coûteront chaque tome, il faut dire que les 4 euros de différence avec l’édition précédente est complètement justifiée par sa pagination plus importante, son papier de qualité et sa nouvelle traduction.

Les 42 tomes de Dragon Ball trônent déjà fièrement dans votre salon ? Rien de grave puisque Dragon Ball a quelques surprises en réserves notamment l’artbook Dragon Ball : Le Grand Livre (20,50€). Édité depuis 1996, ce livre de qualité est l’accessoire indispensable pour crâner en montrant à sa maman d’incroyables illustrations d’Akira Toriyama pour lui prouver que le manga ce n’est pas que bagarre (même si c’est le cas en vrai).


Et pour les potes geek un peu relous et pointilleux que nous avons tous, pas de soucis puisqu’il existe le Dictionnaire Dragon Ball (25,50€). Un gain de temps considérable quand on sait que les ¾ de nos conversations finissent par un duel pour savoir si lors de sa première apparition Vegeta portait son détecteur sur l’oeil droit ou gauche.



 

Beaucoup ne connaissent Dragon Ball qu’à travers l’animé qui est diffusé à la télévision française avec plus ou moins de régularité depuis son arrivée le 24 décembre 1990 et il est temps, 24 ans plus tard, de se reprendre une petite dose de Goku à la télévision.

Évidemment, regarder l’intégrale de Dragon Ball représente un investissement conséquent, que ce soit économiquement ou en terme de temps et il faudra donc faire des choix. Ça tombe bien puisqu’il n’est plus nécessaire de le rappeler mais Dragon Ball se compose, à la télévision, de 3 arcs majeurs : Dragon Ball, Dragon Ball Z et Dragon Ball GT.

Il n'y a rien de plus charismatique que Goku dans sa jeunesse et quitte à se lancer dans Dragon Ball, autant commencer pas le commencement. Goku enfant, Ten Shin Han, Yamcha, un Krilin qui pouvait encore (un peu) rivaliser avec ses adversaires tout comme Tortue Géniale qui a rapidement pris sa retraite pour se concentrer sur le feuilletage de Playboys, voici ce qui vous attend avec l’intégrale de Dragon Ball (99,95€) en DVD.

La transformation, c'est plutôt votre passion ? Il est clair qu’il faut se tourner vers l’intégrale de Dragon Ball Z (229,95€) en DVD et apprécier ainsi des scènes un poil longues et des combats tout aussi étalés (qui a dit Goku contre Freezer ?). Mais c'est aussi ce qui fait le charme de la série originale qu'il est souhaitable de regarder en VF, au moins un épisode.



Mais puisque notre portefeuille n'est pas extensible et que les sept Dragon Balls n'ont pas encore été inventées pour pouvoir demander à Shenron de la thune illimitée, il n’y a rien de mieux que de se rabattre sur l’intégrale de Dragon Ball Z Kai (109,95€). Beaucoup moins chère et moins chronophage, Dragon Ball Z Kai est le bon compromis pour avoir sa dose de Goku sans perdre 1h30 dans des scènes de combat de regards. Malheureusement, cette intégrale ne comprend pas l’arc de Buu qui n’avait pas été diffusé à cause de la catastrophe de Fukushima en 2011. Celle ci devrait toutefois arriver dans quelques mois.

Sinon, il y a toujours Dragon Ball GT (64,95€). Oui même si la série est décriée, elle offre quelques moments de franche rigolade (La moustache de VegetaSuper C-17) et pousse le concept de transformation plus loin en offrant à Goku et à son rival de ressortir leur vieille fourrure de gorille pour le SSJ4. Et il ne faut pas oublier, pour les férus de continuité, que Dragon Ball GT constitue la suite officielle de l’animé Dragon Ball Z (et non du manga), ce qui semble indispensable pour être incollable sur la vie de Goku et aussi pour voir Pan avec 116 ans dans les dents (pardon).


Si vous avez réussi à manger des années d’animés Dragon Ball, sachez que quand il n’y en a plus, il en a toujours encore. Et oui, Dragon Ball s’est aussi laissé aller sur le format du long métrage en proposant un total de vingt OAV, regroupés dans une intégrale (74,95€) et nous vous avons déjà parlé de l’amour de certains personnages incontournables de ces films comme Broly, Janemba ou encore Tapion.



Évidemment, Dragon Ball a engendré une armée de jeux vidéo aussi, mais cela, nous en parlerons demain...

Maintenant que votre conjoint à supporté de regarder un épisode de Dragon Ball tous les soirs pendant un an et demi, il est temps de passer au stade supérieur : Les figurines et autres statues. Tout gros geek que nous sommes se doit de posséder une représentation miniature d’un héros de l’œuvre d’Akira Toriyama et si ce n’est pas encore le cas, il n’est jamais trop tard pour faire le premier pas.

Si Dragon Ball a connu une tétra-tonne de figurines par le passé, il faut dire que Figuarts fait un travail de maître  aujourd’hui avec ses deux collections qui rendent un hommage en bonne et due forme aux héros qui ont bercé notre enfance (et la vie d’adulte de Manu). Et le revendeur japonais propose une large gamme de figurines articulées Dragon Ball de qualité. Même si on peut tiquer un peu sur le prix, celle-ci sont toujours de grande qualité comme le montre ce superbe Vegeta (49,90€) qui porte le même design que lors de son arrivée sur Terre. Malheureusement, il faudra fouiller les recoins de l’internet pour trouver les autres figurines de la gamme comme Cell, Goku, Gohan, Freezer ou encore Krillin. Heureusement, le Tout-Puissant a créé eBay !

Allergiques aux articulations? Bon timing puisque Figuarts vient d’étendre son catalogue et propose une toute nouvelle collection de statue d’une 15aine de centimètres à des prix qui feront capituler les carte bleues. Pour l’instant seul Goku (39,90€) lors de son combat contre Freezer est disponible mais Trunks devrait suivre ce mois-ci puis Vegeta un peu plus tard dans l’année. Sautez dessus, c’est du tout bon !



Pour finir, entre vous et moi, s'il y a une chose qui doit trôner dans nos foyers, ce sont les Dragon Balls (16,90€). Plus besoin de courir aux quatre coins du globe pour aller les chercher puisqu'elles peuvent être livrées directement dans votre salon. Une seul point noir à noter, la notice ne dit pas s'il est possible d'invoquer Shenron pour lui demander s'il est possible de se transformer en Super Saiyen, ou pour rendre C-18 réelle. 

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?