Evenement > Aggretsuko : la seconde saison est encore meilleure que la première

Aggretsuko : la seconde saison est encore meilleure que la première

Animation Le 25 juin 2019
2
par LiseF
Aggretsuko : la seconde saison est encore meilleure que la première

Le 14 juin dernier sortait sur Netflix la seconde saison de la série animée pour adultes Aggretsuko. J'avais été charmée par l'univers à la fois mignon et sans pitié du petit panda roux le plus métal de la création, c'est pourquoi j'étais enchantée de pouvoir m'y plonger à nouveau. En visionnant la seconde saison, un truc m'a frappée : de mon point de vue, elle est encore meilleure que la première.

Tout va pour le mieux... ou pas !

Petit récap pour ceux qui ne suivent pas : dans Aggretsuko on suit l'histoire d'une petite demoiselle panda roux, Retsuko. Avec son adorable minois et sa démarche discrète, notre héroïne a tout de la jeune femme mignonne sans histoire. Pourtant, elle a un secret : pour échapper au stress et aux pressions de la société, elle se planque, sort son micro et chante du bon gros métal.

Parce que la vie n'est pas facile... comptable dans une grosse boîte, elle subit un rythme de travail impitoyable, un patron tyranique et des collègues commères. Dans cette seconde saison, les choses vont un peu mieux pour Retsuko. Elle est devenue copine avec les deux femmes les plus stylées et les plus ambitieuses de la boîte, s'applique à avoir des activités en dehors du boulot pour s'aérer l'esprit et s'est formée un vrai cercle d'amis au service comptable. Mais une nouvelle menace plane sur notre panda roux dans cette saison : SA MÈRE. Et elle est déterminée à lui trouver le mari idéal. Oui, on parle bien de mariage arrangé.

Des sujets de société abordés avec légèreté

La première saison d'Aggretsuko servait à planter le décor. Nous avons fait connaissance avec Retsuko, et l'univers qui l'entoure. Déjà, la série était une critique évidente de la société et plus précisément de la société japonaise. Elle dénoncait les exigences démesurées imposées aux employés, obligés de rester tard le soir pour accomplir la montagne de boulot qu'on leur confie.

Cette nouvelle saison s'attaque à des problèmes encore plus épineux, choix que j'ai trouvé audacieux mais aussi judicieux. Il y a évidemment la question de la place des femmes dans la société japonaise : plus l'âge avance et plus il faut absolument se marier, quitte à trouver quelqu'un dont on n'est pas forcément amoureuse. Si le mariage c'est l'accomplissement, quid de la recherche du bonheur ? Dans un épisode un personnage va demander à Retsuko ce qu'elle veut vraiment faire dans la vie. Réponse : aucune idée ! Tellement habituée à faire ce qu'on lui dit et à suivre les règles, notre panda roux n'a pas pu vraiment se développer en tant qu'individu.

Un sujet encore plus épineux est aussi exploré, moins en profondeur cette fois : l'un des personnages s'interroge sur la place de l'intelligence artificielle dans l'avenir de la société. Quand Retsuko lui fait remarquer que ça priverait beaucoup de gens de leur travail, il lui répond que le travail ne serait alors plus notre but dans la vie. En abordant cette thématique, Aggretsuko va encore plus loin dans sa critique du travail acharné, qui tue à petit feu et ne rend pas heureux. Le débat arrive naturellement et fait vraiment réfléchir. La série arrive à prendre des positions passionnantes, tout en restant drôle et léger. La question des millenials, de leur arrivée dans les entreprises et de leur vision différente du travail est aussi posée, là aussi de façon très intéressante.

De par son ambiance surprenante, Aggretsuko pourrait vous rebuter au premier abord. Un seul conseil : tentez ! La série est à la fois drôle, intelligente et légère, avec en plus un personnage principal hyper attachant. En plus, la seconde saison est encore meilleure que la première ! Le tout est à dévorer sur Netflix.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?