Evenement > La sélection de la rédac : les meilleurs films d'animation de l'année

La sélection de la rédac : les meilleurs films d'animation de l'année

Animation Le 14 dec 2019
0
par LiseF
La sélection de la rédac : les meilleurs films d'animation de l'année

Pour cette toute dernière sélection de notre semaine spéciale coups de coeur, nous nous intéressons à la plus jeune rubrique de 9emeArt : les films d'animation ! L'année a été belle avec tout un tas de chouettes découvertes, et des films animés venus du monde entier. Une main qui se balade, un fantôme aquatique ou encore des pompiers héroïques, c'est parti pour la sélection !

Fanny : J’ai perdu mon corps

Vous connaissez peut-être Skhizein, nommé en 2009 au César du meilleur court métrage. Ce court de 13 minutes parle d’un homme littéralement à côté de ses pompes, tentant de se reconnecter avec le monde et avec lui-même. Un petit bijou cinématographique. Dix ans plus tard, Jérémy Clapin revient sur le devant de la scène avec un premier long-métrage, J’ai perdu mon corps. On suit deux histoires en parallèle, une main coupée à la recherche de son propriétaire d’une part, et la vie du jeune garçon avant le drame. Cette narration hors du temps nous raconte l’enfance de Naoufel. Ses rêves de devenir pianiste et cosmonaute, la mort de ses parents, jusqu’à sa rencontre avec Gabrielle. Arrivé en retard pour livrer une pizza chez elle, ils vont passer toute la soirée à discuter à travers l’interphone. Cette scène d’une puissance et d’une douceur hors du commun est à l’image du film. Audacieux, original, poétique, drôle, émouvant, c’est sans surprise que J’ai perdu mon corps gagnait cet été le double Prix du Public et Cristal du Long-Métrage au Festival d’Annecy, et marquait mon cœur de façon indélébile.

Arno : Promare

Injustement boudé dans les salles de cinéma au courant de l’été, mais avec une potentielle jolie séance de rattrapage pour son retour dans les foyers, Promare est une révélation dans une année riche en sorties, tant au niveau qualitatif que dans la diversité de ce qui nous a été proposé. Mais quand on aime l’animation japonaise dans tout ce qu’elle a de plus excentrique et énervée, Promare se hisse largement au-dessus du lot. Le pitch (saveur framboise, évidemment) : dans un futur plus ou moins proche, des êtres humains mutent en pyromanes spontanés, les Burnish. Certains d’entre eux deviennent des terroristes, et une unité spéciale de super-pompiers est mise en place pour lutter contre eux, la Burning Rescue. Visuellement détonnant, le film de Hiroyuki Imaishi régale par sa générosité, son action effrénée et une dynamique de réalisation complètement hallucinante. Pour celles et ceux qui n’ont pas peur d’avoir une crise d’épilepsie, le spectacle est réellement incroyable, quitte à pardonner les quelques facilités du scénario. La bombe de l’année, sans aucune hésitation.

Matyas : Klaus

Même si on peut y voir la bande annonce, le film d'animation de Noël à voir cette année n'est pas sorti au cinéma mais sur Netflix ! Un facteur égoïste est envoyé sur une île peuplée de deux famille qui s'opposent et va y faire la rencontre d'un vieux fabricant de jouets. Ensemble ils vont essayer de ramener la joie dans cette bourgade sombre et froide. Klaus c'est le premier film de SPA Studio, un jeune studio d'animation espagnol  fondé par un vétéran qui a, entre autre, déjà travaillé sur Tarzan, La Planète au Trésor et Moi Moche et Méchant. Malgré un schéma scénaristique assez classique, les bonnes idées sont là. C'est drôle, les personnages sont attachants et c'est graphiquement beau à en faire tomber les culs par terre !  Klaus ravira les enfants et les amoureux d'animation en quête d'une belle histoire de Noël.

LiseF : Ride your wave

Je triche un peu, parce que Ride your Wave n’est pas sorti au cinéma, mais je l’ai bel et bien découvert cette année au festival d’Annecy. Dans ce long-métrage on suit Hinako, une fille passionnée de surf qui débarque dans une ville côtière afin de démarrer une nouvelle vie. Elle rencontre Minato, un joli pompier, et ils vont rapidement nouer une relation très fusionnelle. Lorsqu’un drame frappe le couple, la vie d’Hinako va complètement s’effondrer. On retrouve à la réalisation Masaaki Yuasa, à qui on doit notamment la série Devilman Crybaby. Comme toujours avec cet artiste, les corps se font malléables, surréalistes, ultra-expressifs. Sans tomber dans la niaiserie, le film nous submerge d’une vague d’émotions et aborde des thématiques aussi primordiales que le deuil, et l’affirmation de soi en tant qu’individu. Un film magnifique, que je souhaite de tout coeur voir arriver dans les salles françaises en 2020.

Arthur : City Hunter Shinjuku private eye

Remake, adaptation live-action, suites de suite… La mode est au recyclage et l’originalité manque cruellement depuis quelques années. Mais qu’est-ce que c’est bon de revoir Ryo Saeba aka Nicky Larson jouer du revolver dans les rues de Shinjuku, et se prendre des coups de massue de 100 tonnes par Kaori. Sans compter l’apparition des Cat’s Eyes

« C’est comme si j’avais ressorti la recette d’une de mes spécialités et que je m’étais mis de nouveau aux fourneaux. J’avais déjà en moi tout l’univers et les codes de City Hunter, j’ai donc juste eu à réassaisonner le tout, en m’efforçant de bien faire. »

Quand Kenji Kodama (le réalisateur historique de l’anime City Hunter et de la plupart des films) me déclarait ceci lors de notre rencontre, il ne mentait pas. Avec City Hunter : Shinjuku Private Eyes, c’est tout l’univers, le ton, le graphisme, l’intensité jusqu’à la colorimétrie de l’anime tel que je l’ai connu 25 ans auparavant que j’ai retrouvé. Et même si le scénario ne casse pas trois pattes à un canard (en même temps, aucun d’entre nous ne demandait et s’attendait à du David Fincher ou Christopher Nolan, hein), ce film a été un plaisir à regarder.

C'est ainsi que s'achève notre semaine spéciale coups de coeur 2019. Et vous, quel est LE film d'animation qui vous a marqué cette année ? Pour retrouver toutes nos sélections de la semaine, rendez-vous sur ce lien !

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?