Evenement > Violet Evergarden, un film en forme d'hommage

Violet Evergarden, un film en forme d'hommage

Animation Le 21 jan 2020
3
par LiseF
Violet Evergarden, un film en forme d'hommage

Au mois de janvier 2018 Netflix ajoutait à son catalogue la série animée japonaise Violet Evergarden, réalisée par le studio Kyoto Animation. Par la suite on apprenait qu'un film tiré de la licence était en cours de production, puis les médias se sont mis à parler du studio pour un autre sujet, dramatique : une partie de l'équipe a été décimée par un incendie criminel. On s'attendait logiquement à ce que le film ne voit pas le jour, mais la production a continué au contraire, et il a été proposé au public sous forme d'hommage aux disparus. Une oeuvre qui s'y prête, pour son ambiance empreinte de tristesse, avec la guerre comme toile de fond. Ce mois-ci Eurozoom a proposé plusieurs projections événement du film, et voici notre avis sur ce tristement poétique long-métrage.

Que faire après la guerre ?

L'histoire se déroule après les premiers événements de la série. Violet est une orpheline, reccueillie et entraînée pour combattre sur le champ de bataille. Avec la fin de la guerre vient la fin des guerriers, et Violet ne sait plus à quoi elle sert. Elle est alors embauchée en tant que poupée de souvenir : elle doit écrire des lettres à la machine pour ceux qui ont des choses à dire et des gens à aimer. Dans le film, Violet pratique son nouveau métier depuis un moment, et est envoyée auprès d'Amy, élève dans un pensionnat pour jeunes filles. Ayant jusqu'alors vécu au coeur de la guerre dans des conditions misérables, Amy n'a aucune connaissance des bonnes manières et Violet doit l'aider à apprendre plus vite. D'abord agacée par ce chaperon, l'étudiante se lie peu à peu d'amitié avec elle, au point de lui raconter sa propre histoire...

Le film est divisé en deux parties. Dans une première partie on suit la rencontre entre ces deux protagonistes, qui deviennent peu à peu un duo touchant, entre la maladroite Amy et l'impeccable et discrète Violet. Par la suite, on apprend les liens d'Amy avec Taylor, une petite fille aux cheveux roux ébouriffés. La seconde partie va se dérouler quelques temps plus tard, et on suivra cette rouquine, déterminée à devenir postière dans le bureau où travaille Violet

Des personnages en contrastes

Cette seconde partie est personnellement ma partie préférée, tant Taylor détonne aux côtés de notre poupée de souvenir qui parle tout bas. Cette gamine a connu la guerre et la rue et bien des années après, elle a toujours du mal à s'intégrer et se faire comprendre. Le personnage de Violet me touche assez peu, et c'est pourquoi j'avais eu du mal avec la série, malgré la TRÈS belle direction artistique. Ses sentiments ont été déconnectés pour qu'elle puisse être efficace à la guerre, ce qui fait d'elle un personnage extrêmement neutre. Mais Amy et Taylor sont plus humaines et rendent l'histoire passionnante en quelques tirades.

Parlons d'ailleurs de la direction artistique. Le film est sous cet aspect tout aussi plaisant que la série. L'histoire se déroule dans une ville fictive aux allures européennes, et aux rues bordées de palmiers. Une tour radiophonique façon tour Eiffel est en cours de construction dans le fond, comme pour annoncer le début d'une ère industrielle. Tout visuellement dans l'univers de Violet Evergarden est hyper travaillé, des gouttes d'eau sur les pavés à la lumière filtrant à travers les baies vitrées du pensionnat, en passant par le soyeux des longs cheveux de l'héroïne. On voudrait se glisser dans ce monde en pleine résurrection, à l'apparence paisible et luxuriante.

Pourtant pas spécialement fan de la série, j'ai beaucoup aimé le film Violet Evergarden. L'histoire est prenante, l'image est sublime, le ton est très juste. On ne peut pas s'empêcher de penser à tous ceux qui sont morts durant la production, et qui sont cités dans le générique à la fin. Pour un retour à la paix, pour prôner la bienveillance, ce long-métrage est un parfait hommage. Pour connaître les lieux et horaires des séances, vous pouvez suivre Eurozoom sur les réseaux sociaux.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?