Evenement > Blacksad — Under the Skin : nos premières impressions sur le jeu vidéo

Blacksad — Under the Skin : nos premières impressions sur le jeu vidéo

Franco-belge Le 19 jul 2019
0
par Malo
Blacksad — Under the Skin : nos premières impressions sur le jeu vidéo

En attendant un sixième tome qui arrivera prochainement, les fans de Blacksad se verront proposer une adaptation vidéoludique de la bande dessinée à la rentrée 2019. Annoncé à l'été 2017, Blacksad : Under the Skin est un jeu narratif prenant place dans l'univers de la série créée par Juan Díaz Canales et Juanjo Guarnido. À l'approche de sa sortie, nous avons pu tester une démo d'une heure et demie et rencontrer messieurs Saad et Colomé Garcia, respectivement producteur en chef et motion capture manager sur le projet.

Suite à la mort de son père dans d'étranges circonstances, Sonia Dunn se retrouve à la tête d'un gymnase de boxe en difficulté. Le détective privé Blacksad se voit alors proposer un travail qui sort de l'ordinaire : retrouver en urgence Bobby Yale, un boxeur prometteur soudainement disparu de la circulation, qui entrainera la faillite du club s'il ne dispute pas son prochain match.

S'inscire dans la lignée des albums

La série a toujours porté sur des thèmes sociaux forts : le suprémacisme blanc dans Arctic Nation, la paranoïa de la Guerre froide dans Âme rouge... Cette fois, il sera question de la corruption dans le monde sportif, et l'action se déroulera comme d'habitude dans les États-Unis des années 50. Pour rester cohérents avec l'oeuvre d'origine, "on était obligé [d'aborder ce genre] de sujet" confie M. Saad. Pour son développement, Microïds et le studio Pendulo a pu profiter des conseils des auteurs, aussi bien sur le scénario que sur l'aspect visuel. Bien qu'elle ne soit pas canon, l'histoire prend place entre les deuxième et troisième volets de la série.

Si vous êtes avant tout un lecteur et non pas un joueur, rassurez-vous : le passage à ce nouveau média ne devrait pas être trop difficile. Le jeu se prend facilement en main. Interrogé sur l'attirance du titre vis-à-vis des fans de la série novices de la manette, le producteur en chef du projet explique que l'on pourrait presque considérer Under the Skin comme un "album interractif". L'histoire est prenante et sera certainement le plus gros point fort du jeu. Bien que l'on ait parfois un peu de mal à la faire avancer, on se montre curieux de savoir vers où celle-ci nous mène. Les clins d'oeil à la série d'origine sont présents sans être envahissants et ne manqueront pas de faire plaisir aux connaisseurs.

Un jeu narratif à ambiance

Caractéristique récurrente des poductions de style narratif, le rythme général est assez lent. On prend le temps de visiter les environnements, d'essayer de comprendre ce qui a bien pu se passer... Si le titre n'est pas une claque graphique, les lieux visités sont toutefois plutôt bien travaillés et l'on sent qu'ils ont un passif (mention spéciale au bureau du chat détective). Des graffitis obscènes dans les toilettes du club aux blagues douteuses de Weekly au téléphone, il y règne le plus souvent une ambiance sombre, sale, qui donne envie de se plonger dans l'intrigue.

Concernant les mécaniques de jeu, on trouve du bon comme du moins bon : si les quelques sessions de QTE (séquences où il faut appuyer sur des boutons indiqués dans un timing précis) qui ont lieu de temps à autres ne sont pas du plus grand intérêt, on note de bonnes idées comme le "sens félin". Celui-ci permet à Blacksad d'en apprendre plus sur ses interlocuteurs en les analysant (plutôt utile avant de leur répondre ou de leur poser des questions). La principale partie du jeu consiste à chercher des indices, que ce soit en fouillant les lieux que l'on traverse ou en discutant avec les différents protagonistes, plus ou moins conciliants.

Parmi ces derniers, on sera content de retrouver quelques figures familières et de découvrir un certain nombre de nouveaux venus. Le système de dialogue est basique mais on apprécie parler aux autres personnages, poussés par la curiosité plus que par une simple logique utilitaire. Échanger avec eux est l'occasion d'en apprendre plus, non seulement sur l'histoire mais aussi sur le lore de manière plus générale.

Des principes et des choix

Au cours de son enquête, le joueur sera amené à prendre des décisions qui auront un impact sur l'histoire et son dénouement. Faut-il faire raquer un client qui ne roule pas sur l'or ou être généreux, quitte à ne pas savoir comment le loyer sera payé ? Accepter le pot-de-vin d'un mari infidèle et faire accidentellement tomber des photos compromettantes dans une poubelle ou être intègre, prévenir sa femme et se faire ainsi un ennemi problématique ? Les choix et actions opérés influenceront également le personnage que nous incarnons (ses différents traits de personnalité sont consultables dans un menu "Mon Blacksad"), sans que l'on sache pour le moment si cela aura ou non de conséquence. Les six fins possibles assureront -on l'espère- une certaine rejouabilité aux douze-quinze heures de durée de vie annoncées (ce qui est déjà tout à fait correct).

Question distribution, le doublage anglais est de qualité, avec un Blacksad très convaincant. On appréciera la subtilité des sous-titres (le jeu possèdera un doublage VF à sa sortie) qui, dans un univers peuplé d'animaux anthropomorphes, ont l'habileté de traduire "to jump from a thing to another" par "passer du coq à l'âne".

Faut-il donc se jeter sur cette adaptation ? À voir. Si vous n'avez pas lu Blacksad ou que vous êtes un joueur occasionnel habitudé aux productions à très gros budget, mettre la main sur la BD d'origine sera peut-être un moyen plus accessible de découvrir son univers. Pour ce qui est des inconditionnels, le jeu pourrait en valoir la chandelle. À vous de voir si vous en avez le budget. Les consommateurs d'indé, les nostalgiques de Telltale et les amateurs de Life is Strange pourraient également y trouver leur compte.

Blacksad : Under the Skin sortira le 26 septembre sur PC, Mac, Xbox One, PS4 et Switch. Une édition collector comprenant une figurine et un artbook est prévue pour l'occasion.

Auteurs & Mots clés
Oeuvre liée
Blacksad 5 - Amarillo
Blacksad 5 - Amarillo Blacksad 5 - Amarillo 2013
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?