Evenement > L'esprit du camp - la collec de la rédac

L'esprit du camp - la collec de la rédac

Franco-belge Le 27 dec
0
par LiseF
L'esprit du camp - la collec de la rédac

Aujourd'hui pour ce nouvel épisode de la collec de la rédac, j'ai eu envie de vous parler d'un auteur que j'aime d'amour, bien qu'il ne soit pas très connu en France : Michel Falardeau ! Je l'ai lu pour la première fois avec la BD French Kiss 1986, mais dans cet article je vais vous parler d'une publication plus récente, l'Esprit du camp.

L'Esprit du camp raconte l'histoire d'une jeune fille, Élodie, plutôt introvertie dans la vie. Au lycée elle n'a qu'une seule copine, et moins elle a de contacts humains, mieux elle se porte. Sa mère, inquiète du caractère de sa fille, décide de la forcer à devenir monitrice dans une colo durant tout l'été. C'est le drame pour Élodie : non seulement elle ne pourra pas passer deux mois à se la couler douce dans sa chambre, mais en plus elle va devoir s'occuper de marmots. Lorsqu'elle arrive sur le camp, elle réalise que le chef est particulièrement bizarre et qu'une force mystérieuse rôde autour de la colo. Et en plus les gamins sont insupportables.

Une plongée au cœur du Québec

L'une des particularités de cet album, et qui est aussi très présente dans French Kiss 1986, c'est que tout se déroule au Québec et ça se sent. Ça se sent d'abord dans les paysages et la faune tout simplement magnifiques, les forêts immenses qui donnent l'impression d'être perdus en plein milieu de la nature (personnellement, ça me fait rêver de ouf).

Mais ça se sent aussi dans le langage des personnages ! En effet, ils utilisent plusieurs mots propres au Québec et plutôt difficiles à comprendre. Heureusement, chaque chapitre est précédé d'un petit lexique. Rien de terrible, c'est l'affaire de cinq ou six mots par chapitre. Ainsi, on apprend qu'au Québec les boules sont les seins et non les couilles. Vous êtes bien contents de l'apprendre hein ? Je ne suis jamais allée là-bas mais cet album me fait vraiment rêver. En plus, le trait et les couleurs de Michel Falardeau sont à la fois ultra lisibles et vraiment jolis, ce qui rend ces paysages et ces endroits encore plus magiques.

Une histoire aussi attachante que trépidante

Mais on ne fait pas que s'ébahir devant l'Esprit du camp, loin de là ! L'album est drôle, épique, attachant et mystérieux. Tout ça à la fois ! Le ressort comique tient surtout à la bande de gamines dont Élodie va devoir s'occuper. Des petites rouquines insupportables, chacune à leur manière : l'une pose tout le temps des questions sur le sexe, une autre met dans sa bouche absolument tout ce qu'elle trouve sous la main...

C'est attendrissant aussi parce qu'on voit bien que notre héroïne ne se sent pas à sa place, et qu'elle en souffre un peu. Au milieu des autres monos du camp, elle a l'impression d'être une marginale et n'ose pas s'intégrer. C'est une autre monitrice qui va lui tendre la main et l'aider à se décoincer. Mais l'Esprit du camp, c'est aussi une aventure ! Les chasses au trésor et autres randonnées offrent un rythme trépidant à la BD, mais c'est surtout l'esprit mystérieux qui rôde dans le camp qui donne du sel à l'aventure... Élodie est la seule à se poser des questions sur ce qu'il se passe et plus l'histoire avance, plus il se passe des choses surnaturelles et dérangeantes...

L'Esprit du camp et sans conteste l'un de mes énormes coups de coeur de l'année 2017. D'ailleurs, je le relis dès que j'ai un petit coup de blues ! Un second et dernier tome devrait arriver prochainement et si vous ne connaissez pas Lounak, l'éditeur, foncez voir leur catalogue ! Ils éditent notamment le chef d'oeuvre qu'est l'Abominable Charles Christopher. Quant à L'Esprit du Camp, il est disponible au prix de 15,50 euros.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?