Evenement > L'Odyssée d'Hakim, mettre des visages sur des nombres

L'Odyssée d'Hakim, mettre des visages sur des nombres

Franco-belge Le 17 sept 2018
0
par LiseF
L'Odyssée d'Hakim, mettre des visages sur des nombres

Quand on parle de la crise migratoire dans l'actualité, on parle souvent en chiffres : le nombre de migrants venus en France, le nombre de personnes mortes en Méditerranée, le nombre de migrants économiques et les nombre de migrants politiques... A force, ces nombres déshumanisent ces gens. On ne voit plus qu'une suite de chiffres, on ne voit plus les visages derrière. On ne pense plus aux familles, aux vies brisées, aux parcours chaotiques.

C'est suite à ce constat que Fabien Toulmé a voulu raconter le destin d'un migrant en BD. Il a rencontré Hakim, syrien réfugié en France, qui a accepté de lui raconter son histoire, de son départ à son arrivée. Ainsi est né le premier tome de L'Odyssée d'Hakim, sorti le 29 août dernier chez Delcourt.

Quitter sa vie, sa maison, sa famille...

La narration de cette BD est un peu particulière : on suit Fabien Toulmé dans sa rencontre avec Hakim. Si le personnage du traducteur a été effacé pour plus de clarté, l'auteur nous raconte ses visites au jeune père de famille, ses questionnements, ses échanges. L'histoire se déroule donc sur deux temporalités : les dialogues entre l'auteur et Hakim (dont le nom a été changé), et la fameuse odyssée d'Hakim.

Hakim est né en Syrie, dans la banlieue Sud de Damas. Aîné d'une famille de neuf enfants, il a toujours eu une passion pour le jardinage. Gamin, il aide son père dans la pépinière familiale et décide, devenu adulte, d'ouvrir la sienne. Tout roule donc pour le jeune homme qui est à la tête d'une affaire florissante. Mais les choses ne sont pas si roses sous El-Assad...

En effet, même avant que la guerre civile éclate le climat est tendu en Syrie. Le régime est partout : des espions surveillent les citoyens, un seul bulletin de vote est proposé lors des élections, et gare à ceux qui diraient du mal des El-Assad. Alors quand le peuple se révolte, c'est un vrai bain de sang. Hakim va se retrouver en prison sans raison particulière, et deviendra rapidement un ennemi de l'état. En danger, il quitte la Syrie pour un voyage qui va s'avérer plus long que prévu...

... à la recherche d'une vie meilleure

En fait, la France était loin d'être la destination idéale pour Hakim. Le jeune homme, une fois parti de son pays natal, a pour but de rejoindre une autre nation le temps que les choses se tassent, avant de pouvoir rentrer auprès de sa famille. Il ne se doute pas que les événements vont devenir de plus en plus dramatiques en Syrie. Dans un premier temps, c'est donc au Liban qu'il se rend. Puis, constatant que personne ne veut donner de travail à un réfugié, il erre de pays en pays, de maison d'amis en maison de famille.

Avec son trait simple, clair et sans chichi, Fabien toulmé est l'auteur idéal pour raconter cette histoire. Il faut dire que les conflits en Syrie sont compliqués : ethnies religieuses, désaccords internes et traditions sont parfois dures à comprendre mais l'auteur, avec son coup de crayon, est capable de tout expliquer. Le but de l'album était de sensibiliser, et ça marche. On se met vite à la place d'Hakim, en sécurité nulle part, qui a quitté une vie pleine de succès pour un voyage plein d'embûches.

C'est aussi un rappel efficace pour ceux qui n'ont pas assez regardé les infos ces dernières années. On comprend l'origine du conflit, les motivations des manifestants, les forces en présence... Toujours expliquées avec beaucoup de simplicité. Avec L'Odyssée d'Hakim, c'est la petite histoire dans la grande que nous raconte Fabien Toulmé.

L'auteur va prendre son temps pour nous raconter l'histoire d'Hakim : la BD sera décomposée en plusieurs tomes, et le premier compte déjà 268 pages. De quoi mieux comprendre la crise migratoire, à travers une histoire dramatique mais également passionnante. L'album est disponible au prix de 25 euros chez Delcourt.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?