Evenement > Mattéo, la BD historique autrement

Mattéo, la BD historique autrement

Franco-belge Le 20 oct
1
par Republ33k
Mattéo, la BD historique autrement

Dans les rayons des librairies spécialisées dans la bande-dessinée, l'histoire avec un grand H est partout. Elle n'est pas tout à fait un genre, puisqu'on la marie aussi facilement au thriller qu'à la romance, par exemple, mais l'Histoire est bel et bien l'un des domaines les plus représentés dans nos boutiques favorites. Étant donnée cette (sur)production, les albums se suivent, et souvent, se ressemblent. Beaucoup utilisent même l'Histoire comme un simple prétexte ou un contexte facile à poser. Un constat un peu triste auquel Mattéo, titre édité depuis 2008 aux éditions Futuropolis, échappe avec un vrai panache.

Comme son nom l'indique si bien, la série retrace l'histoire d'un personnafe fictif, Mattéo, un immigré espagnol qui a rejoint la France au début du siècle dernier. Dispensé de service militaire grâce à sa nationalité, le jeune homme finira par s'enrôler dans l'armée française quelques mois après le début de la Première Guerre Mondiale, au cours de laquelle il fera ses premières armes, militaires comme politiques.

Désormais terminée après la publication de son quatrième et dernier tome, la série de Jean-Pierre Gibrat impressionne par sa richesse thématique et des planches magnifiques, rendues presque poétiques par un travail des couleurs époustouflant. 

En attirant directement la sympathie du lecteur vers son Mattéo de héros, Gibrat nous emmène dans une aventure humaine passionnante, une saga historique qui va évoluer aux fils des grands changements du début du vingtième siècle. La Première Guerre Mondiale, donc, mais aussi les révolutions russes, ou encore l'arrivée du Front Populaire en France et enfin la guerre d'Espagne.

Des événements historiques à l'impact considérable, qui sont digérés par la plume si puissante de l'auteur, qui n'a presque rien à envier aux meilleurs romans des naturalistes, comme Émile Zola, qu'il évoque à bien des reprises. Il faut dire que le monologue intérieur de Mattéo, enrichi par la langue de l'époque, et d'une puissance émotionnelle assez dingue, et ne perdera jamais en superbe quelque soient les circonstances. On pense notamment aux lettres que le personnage écrira dans les tranchées de la Première Guerre Mondiale, qui là aussi, s'approche de la littérature classique, et rappelle les romans épistolaires.

Sans se perdre dans les détails, l'auteur parvient ainsi à nous faire vivre toutes ces époques à travers les yeux de Mattéo, qui est loin d'être une coquille vide. Contrairement à nombre de ses pairs, Gibrat maîtriste en effet l'art de l'identification à la perfection et donne une vraie voix à son personnage principal sans interdire au lecteur l'immersion dans la vie mouvementée de Mattéo. Les autres personnages, et notamment les femmes du récit, ne seront pas en reste, en incarnant des destins absolument incroyables, que seule une époque aussi agitée peut permettre.

Avec lui, on craint pour notre vie dans les tranchées, on discute politique avec passion dans le froid russe et on profite des congés payés offerts par le Front Populaire. Le troisième tome touchera d'ailleurs beaucoup les français que nous sommes, amenés à remettre l'acquis social susnommé le temps d'un album qui avec les débats du passé, nous interroge sur ceux du présent, et même de l'avenir.

Moralité, Mattéo à toutes les qualtiés d'une grande saga littéraire, et ne délaisse jamais l'aspect visuel, particulièrement soigné. Et pour cause, Jean-Pierre Gibrat fait preuve d'un talent au moins aussi incroyable aux planches qu'au scénario. Classique, son découpage n'en reste pas moins magnifique, mais ce sont peut-être les couleurs qui retiendront le plus votre attention. Rappelant les tableaux des impressionistes, elles s'associent à un trait réaliste qui nous renvoie à l'aspect historique de cet ensemble.

Touchant, instructif, plaisant à l'œil et idéal pour creuser son esprit, Mattéo est une série poignante qui se paie un écrin littéraire doublé de planches envoûtantes, qui mine de rien dépoussièrent le "genre" historique à la lumière d'un classicisme des plus élégants. Un paraxode mis en planches qu'on vous recommande chaudement de découvrir aux éditions de Futuropolis.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?