Evenement > Pourquoi le film Le Poulain pourra plaire aux lecteurs de bandes dessinées

Pourquoi le film Le Poulain pourra plaire aux lecteurs de bandes dessinées

Franco-belge Le 24 sept 2018
0
par LiseF
Pourquoi le film Le Poulain pourra plaire aux lecteurs de bandes dessinées

Mercredi dernier est sorti le film Le Poulain, réalisé par Mathieu Sapin. On y suit l'histoire d'Arnaud Jaurès, un jeune homme propulsé sans trop comprendre pourquoi dans l'équipe de campagne d'une candidate à l'élection présidentielle. Agnès Karadzic, incarnée par Alexandra Lamy, va le prendre sous son aile et lui apprendre, à la dure, les ficelles du métier. Le film nous plonge dans les méandres des magouilles politiques en périodes d'élections en France. Et pourquoi je vous parle de ce film sur 9emeArt.fr, un site consacré à la bande dessinée ? Parce que son réalisateur est auteur de BD, et que ça se sent.

Comme la conclusion d'un long travail de recherches

Lors de notre interview au festival d'Angoulême en janvier dernier, Mathieu Sapin nous parlait déjà de ce film, le premier qu'il réalisait. En tant qu'auteur de BD, il s'est illustré dans plusieurs genres différents : la jeunesse avec Akissi, l'humour avec Supermurgeman, et l'enquête avec Le château, Campagnes présidentielles ou encore Journal d'un journal. Grâce à ces albums en particulier, l'auteur a vite eu ses entrées partout : il s'est baladé dans les couloirs de l'Elysée pour comprendre le fonctionnement du Palais de l'intérieur, a suivi François Hollande et son équipe dans la course aux présidentielles, et a même suivi les journalistes qui lui ont donné leurs trucs et astuces.

Ces albums sont de vraies mines d'or : Mathieu Sapin a l'art de raconter avec finesse, prenant place dans l'histoire sans pour autant en être le sujet principal. Comme lui, on découvre au fur et à mesure les différents personnages qui s'activent en coulisses de la vie politique, avec une certaine naïveté, un oeil neuf. Et cet oeil neuf, il est incarné par Arnaud dans Le Poulain.

Des clins d'oeil pour vous, lecteurs

Ce film, je le vois comme un aboutissement de tous ces livres. L'auteur sait comment fonctionne une campage politique grâce à Campagnes présidentielles, comment les journalistes s'insèrent dans le débat grâce à Journal d'un Journal et comment ça se passe là-haut grâce à Le château. De toutes ces recherches, de tous ces moments passés à suivre les gens comme leur ombre, carnet à la main, il a extrait Le Poulain. Pour qui connaît son travail, c'est donc un vrai plaisir de découvrir le film. D'autant plus que son humour fin, jamais vulgaire, est parfaitement incarné par Alexandra Lamy et Finnegan Oldfield.

D'autres clins d'oeil sont là pour nous rappeler que le réalisateur est auteur de BD. Quand on suit une discussion sur twitter (vivier des débats les plus virulents), le site web est dessiné à la main, comme pour dédramatiser l'histoire et lui donner un côté comique. Lorsque les critiques envers Agnès Karadzic fusent, c'est une caricature dessinée par Mathieu Sapin lui-même qu'on peut repérer au milieu des tweets incendiaires. Et les fans de la première heure seront heureux de reconnaître l'auteur, qui fait une brève apparition dans le film (mais je ne vous dirais pas où) !

Si Le Poulain n'est certes pas une adaptation de bande dessinée, ceux qui ont aimé le travail dans le neuvième art de Mathieu Sapin seront heureux de le retrouver dans le septième. Le Poulain est drôle, fin, bien renseigné : on rigole mais on découvre aussi, et les curieux seront ravis. Le film est en salles en ce moment.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?