Evenement > Roulez jeunesse — Crevette, un album surprenant et réussi chez La Pastèque

Roulez jeunesse — Crevette, un album surprenant et réussi chez La Pastèque

Franco-belge Le 28 nov
0
par LiseF
Roulez jeunesse — Crevette, un album surprenant et réussi chez La Pastèque

En cette fin d'année, les listes de nommés pour des prix fusent, et forcément certains albums reviennent plusieurs fois. Côté sélections jeunesse, on remarque une récurrence pour Crevette par Elodie Shanta chez La Pastèque, avec une nomination au prix jeunesse ACBD ainsi qu'au festival d'Angoulême. Je l'avoue, l'album était un peu passé entre les mailles de mon filet, et je ne l'ai lu que récemment. Et sans surprise, il mérite ses honneurs ! 

Crevette l'apprentie sorcière

Crevette est une petite apprentie sorcière qui vit seule dans une grande maison depuis la mort de sa mère. Et ce n'est pas son seul problème : elle a encore été recalée à l'examen d'entrée à l'école de magie, et c'est pas faute d'avoir révisé ! Heureusement, elle croise la route de Gamelle un chat savant, et Joseph un petit démon collecteur d'âmes. En échange de quelques services à la maison, ils lui proposent de devenir leur coloc et de lui apprendre les rudiments de la magie. Une nouvelle vie commence pour Crevette !

Et ça marche ! Grâce à sa persévérance et les conseils de ses nouveaux amis, elle décroche son entrée à l'école de magie. L'apprentie sorcière rencontre alors tout un tas d'élèves passionnés, et s'entraîne au maniement des runes, à la préparation des potions... Pas le temps de s'ennuyer ! D'autant plus que la colocation continue avec Gamelle et Joseph, toujours prêts à l'aider à faire ses devoirs.

Un univers dans lequel on aime se plonger

En lisant ce pitch, les plus morose d'entre vous se diront peut-être "encore une histoire de sorcière". Pourtant, Crevette c'est bien plus que ça : l'album se distingue autant par son ton que par sa patte graphique. Pour ma part, je connaissais déjà bien le travail d'Elodie Shanta, Elosterv sur twitter. Elle partage régulièrement des petits strips beaucoup trop drôles, mais parfois trash sur internet. Du coup, j'avais du mal à l'imaginer sur une oeuvre jeunesse. Grossière erreur ! Le ton de l'album est très juste : les enfants s'y retrouveront, sans pour autant avoir l'impression d'être pris pour des idiots.

Dans son style, Elodie Shanta est franche, honnête et sans artifice. Quand Crevette explique à Gamelle que sa mère est morte, elle le dit simplement puis explique que son fantôme hante quand même le grenier. Ce n'est ni drôle ni tragique, c'est juste : comme ça ! La vie de Crevette s'écoule avec ses hauts et ses bas, mais l'apprentie sorcière va toujours de l'avant.

Le style graphique quant à lui, peut surprendre au premier abord : le trait se fait un peu fou, un peu tordu, mais hyper personnel. L'autrice se régale avec des pleines pages colorées, des représentations de bibliothèques pleines de détails, des ciels étoilés... C'est tout un univers qu'elle tricote au fil des pages et dans lequel le lecteur aimera s'imaginer.

Crevette est l'un de mes coups de coeur jeunesse de cette fin d'année 2018. L'univers est joli et coloré, l'héroïne est attachante, imparfaite juste comme il faut. Un album qui plaira aux plus jeunes, mais aussi aux autres lecteurs en quête de douceur ! L'album est disponible chez La Pastèque au prix de 16 euros.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?