Evenement > Roulez jeunesse — Les aventures de l'Enfant Plume se terminent, retour sur une belle trilogie

Roulez jeunesse — Les aventures de l'Enfant Plume se terminent, retour sur une belle trilogie

Franco-belge Le 22 aout 2018
1
par LiseF
Roulez jeunesse — Les aventures de l'Enfant Plume se terminent, retour sur une belle trilogie

En mars dans cette même rubrique on vous parlait des Incroyables Aventures de l'Enfant Plume, une toute nouvelle série proposée par Glénat chez Vents d'Ouest. Cinq mois plus tard la série se termine, puisqu'il s'agissait d'un triptyque. L'occasion pour moi, après lecture des trois tomes, de revenir sur cette série plutôt hors du commun. Pas de panique, on ne parlera pas ici de la fin de l'oeuvre donc si vous hésitez à vous lancer dans la série, vous pouvez continuer, c'est sans spoiler !

Se cacher, encore et toujours

Les Incroyables Aventures de l'Enfant Plume se déroulent dans un monde séparé en deux, que dis-je carrément déchiré. D'un côté la populace tente de s'en sortir dans un entremêlement de ruelles et d'impasses appelé le Labyrinthe, tandis que de l'autre côté du mur les plus riches vaquent à leurs occupations dans la Cité, sous la protection d'une mystérieuse Guide. Au milieu de tout ça nous suivons Poe, un petit garçon couvert de plumes caché aux yeux de tous par son père adoptif. Dans le premier tome il est rejoint par Bianca, une petite fille de la Cité, désireuse de se soustraire à la protection débordante de sa mère.

Poe est considéré comme une menace par les orphelins du Labyrinthe : ils sont convaincus que c'est lui le fantôme, qui capture les leurs. Très vite on va découvrir l'existence d'un homme mystérieux qui, grâce à une étrange mélodie, hypnotise les enfants et les kidnappe. Poe et Bianca tentent alors de démasquer le ravisseur, mais aussi de prouver aux enfants qu'ils ne sont pas à l'origine de ces disparitions. Mais d'autres motivations guident Poe : l'enfant Plume cherche toujours à savoir qui sont ses vrais parents...

Une histoire à plusieurs vitesses

Ce qui est intéressant avec L'Enfant Plume, c'est que l'histoire traite de thématiques assez variées sans pour autant plonger dans la complexité. De fait, la trilogie convient tout à fait à un public jeunesse puisqu'elle est facile à suivre et palpitante à la fois. On suit l'histoire de ce monde partagé en deux, véritable métaphore du fossé social  qui sépare les riches et les pauvres dans notre société actuelle. Mais on suit aussi Poe, qui tient à tout prix à découvrir l'identité de ses vrais parents, pour apprendre peu à peu que ce n'est pas ça qui le définira en tant que personne.

Si j'ai été captivée par cette lecture, j'en retire quand même une certaine frustration. En effet les tomes sont tout fins, comportant chacun 48 pages. Or, ils ne sont qu'au nombre de trois ! De fait, tout réunir en un seul album aurait été bien plus simple, la BD n'aurait pas été extrêmement épaisse. Ça aurait donné un beau one-shot trépidant à dévorer d'un coup, un peu comme Le Prince et la Couturière chez Akiléos. D'autant que les trois tomes s'enchaînent sans vraiment de pause.

De fait, je vous conseille d'enchaîner les trois tomes plutôt que de laisser quelques semaines voir quelques mois traîner entre chaque lecture. Je sais, c'est un peu onéreux... Mais l'histoire vaut carrément le coup ! Jorge Corona maîtrise très bien son univers, et maintient tout du long un mystère qui donne envie de lire la suite. Le trait est plaisant, vraiment personnalisé : pour ma part j'ai une affection particulière pour ses maisons et ses ruelles biscornues. On pourra par contre regretter une fin un peu expéditive, qui donne l'impression que l'auteur a été pressé par le temps et a vu trop grand.

En résumé, Les Incroyables Aventures de l'Enfant Plume est un récit de qualité, où les mystères côtoient une belle histoire d'amitié dans un monde fascinant. Même si le tout aurait pu être réuni en un one-shot, la trilogie vaut quand même le détour : le troisième tome est sorti aujourd'hui, chez Glénat.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?