Evenement > Solo, quand on n'a plus les mots

Solo, quand on n'a plus les mots

Franco-belge Le 16 sept 2019
0
par LiseF
Solo, quand on n'a plus les mots

En mai 2018, Gilles Rochier était au scénario de En roue libre, sorti chez Casterman. Il racontait l'histoire d'un homme, en banlieue, tentant d'aider un ami en fauteuil roulant. Ce mois-ci l'auteur est de retour en banlieue en BD, où il se met en scène cette fois, avec Solo.

Un homme et une trompette

Solo commence de façon toute simple : Gilles se saisit d'une trompette et commence à souffler. Au son répété des "POUEEET" sa fille débarque dans la pièce et s'ébahit de voir son père enfin sortir des sons. Très vite, la famille est agacée par cette cacophonie constante et vide de sens. Et nous, les lecteurs, nous serons d'abord un peu perdus.

On comprend très vite que si Gilles ne parlait plus, c'était à cause du traumatisme. Car depuis sa banlieue parisienne, il a assisté à l'attentat du 13 novembre 2015 qui a fait plus d'une centaine de morts, au Bataclan mais aussi dans la rue, aux terrasses de cafés. Avec sa trompette, il a trouvé un moyen de s'exprimer, qui ne nécessite pas d'utiliser des mots, car des mots, il n'en a pas. Au fil des pages nous suivrons le personnage de Kader, qui tente d'aider Gilles malgré la cacophonie qu'il produit en continu.

Exprimer un mal-être

Solo part d'un postulat tout simple : un homme arrête de parler et souffle à la place dans une trompette. Un pitch qui peut sembler comique, ponctué par ce son caustique, ce fameux POUEEET. Pouet, c'est le bruit que fait un klaxon de vélo rigolo ou le nez d'un clown. C'est aussi une façon qu'a trouvé l'auteur pour personnifier la douleur. Une façon moins douloureuse, une façon de se faire entendre aussi.

Pour cet album, Gilles Rochier a choisi une colorisation façon "sépia", comme s'il racontait un souvenir tenace, qui ne l'a jamais quitté. En abordant un sujet très difficile, l'auteur parvient à rester léger, et même à nous faire rire parfois. Un ton qui lui permet de parler de thématiques très actuelles telles que les amalgames, le deuil, l'identité...

Solo est un album hors du commun. Un album juste, qui peut faire verser une larme mais qui préserve aussi, qui fait du bien en un sens. Le livre est disponible depuis le 11 septembre dernier chez Casterman.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?