Evenement > Le calendrier de l'ARTSvent jour 17 : des bd pour les amateurs d'art

Le calendrier de l'ARTSvent jour 17 : des bd pour les amateurs d'art

Général Le 17 dec
6
par Elsa
Le calendrier de l'ARTSvent jour 17 : des bd pour les amateurs d'art

La bande dessinée est un formidable média pour parler de toutes les formes d'art, car elle permet de donner vie aux artistes (réels comme fictionnels) et de replacer une oeuvre dans un contexte, autant  historique qu'intime. Que vous ayez envie d'offrir quelque chose à un passionné de musique ou que vous vouliez partager votre passion pour tel ou tel peintre, ce sera donc une idée aussi originale que passionnante.

Pour un.e passionné.e de peinture

Au sein de la collection Les Grands Peintres de l'éditeur Glénat, Tamara de Lempicka nous emmène à la rencontre de Tamara, libre, sulfureuse et incroyablement talentueuse. Elle voyait sa liberté comme une part essentielle de son art, quitte à bousculer les codes de son époque et à abimer son couple. La découvrir à travers les mots de Virginie Greiner et le dessin hypnotisant de Daphné Collignon est un grand plaisir.

La chronique se trouve juste ici, Tamara de Lempicka coûte 14,50 euros.

Remontons un peu dans le temps avec Artemisia. Cette peintre de génie a, elle aussi, bousculé son époque en s'imposant comme l'une des artistes les plus talentueuse de sa génération, alors même que les femmes n'étaient pas autorisées à peindre. Cette biographie raconte les nombreuses épreuves qui ont jalonnées sa vie (avertissement : cette bande dessinée peut parfois être dure et comporte des scènes d'agressions sexuelles). Emouvant, passionnant, Nathalie Ferlut et Tamia Baudouin apportent une humanité toute en justesse à une immense artiste.

Lire notre critique, Artemisia est publié par Delcourt au prix de 15,50 euros.

Pour un.e passionné.e de littérature

Le premier tome de The Unwritten est une enquête pleine de rebondissements mais aussi une ode à la littérature. Quand la frontière entre réalité et fiction s'estompe, et que le fils d'un écrivain à succès voit sa vie inextricablement mêlée à celle du héros créé par son père, il plonge dans un monde mystérieux, dangereux et complètement fou. Ce comics captivant, qui joue habilement avec les codes de la littérature jeunesse pour imaginer une oeuvre adulte, séduira les grands lecteurs, autant par son rythme trépidant que pour les réflexions qui se cachent partout dans le récit sur les romans et ceux qui les font.

Publié chez Urban Comics, The Unwritten coûte 28 euros (pour plus de 300 pages) et pour en savoir plus vous pouvez lire notre critique.

Pour un.e passioné. de poésie

Un des jolis succès de cette fin d'année : Emma G. Wildford. En plus d'un très bel objet (tellement élégant qu'il semble être une édition collector), c'est aussi un récit tout en délicatesse signé Zidrou au scénario et Edith au dessin. Les deux auteurs, dont le talent n'est plus à prouver, associent la poésie de leur travail pour donner naissance à cette héroïne pleine de caractère, jeune poétesse qui, plutôt que de se languir dans son chagrin d'amour, décide de partir à la recherche de son fiancé, disparu au beau milieu d'une expédition. Un récit élégant, mutin et touchant, parsemé des poèmes d'Emma.

Publié dans la superbe collection Noctambule de l'éditeur Soleil (un repère de pépites), Emma G. Wildford coûte 19,99 euros.

Pour un.e passionné. de musique

Cette année, la collection Métamorphose a choisi de remettre en avant Le Petit Rêve de Georges Frog avec une superbe édition intégrale. C'est l'histoire d'un musicien français qui rêve de connaitre le succès en jouant du jazz... mais qui va découvrir que tout n'est pas si simple. C'est à la fois une histoire d'amitié, de musique, et même si les personnages sont des animaux anthropomorphes, Phicil dépeint l'Amérique des années 30, grande époque du blues, entre racisme, producteurs véreux et passion pour cette musique naissante.

Notre chronique juste là pour en savoir plus. Le petit rêve de Georges Frog en version intégrale est vendu 27 euros.

 Pour un.e passionné.e de photographie

Les bandes dessinées de Thierry Murat ne sont pas tout à fait comme les autres. Il en réinvente les codes pour créer des oeuvres qui n'appartiennent qu'à lui, comme des carnets de bords où s'entremêlent notes du narrateur et illustrations comme des photographies. Et si l'on peut, au premier abord, être un peu déstabilisé, c'est un voyage des plus riches dans lequel il nous entraine. Dans EtunwAn, on suit Joseph Wallace, un photographe du XIXème qui, lassé d'une existence bourgeoise et plutôt morne, s'engage dans une expédition scientifique dans les Montagnes Rocheuses. Et si photographier les natifs avant qu'ils ne disparaissent était le véritable sens de sa vie ? Cette superbe BD est à la fois un regard tout en pudeur sur les communautés natives américaines et une réflexion sur l'art, et notamment la photographie, comme témoin d'une époque sur le déclin.

Retrouvez notre critique ici. EtunwAn est édité par Futuropolis et coûte 23 euros.

Vous pouvez bien sûr retrouver toutes ces bd chez votre libraire préféré et sur Place des Libraires !

Voici donc une petite sélection de titres assez récents, comme de jolis voyages dans le quotidien des artistes à travers les époques et les formes d'art. Ce sont aussi, à chaque fois, de jolies pistes de réflexions sur la création, entre passion et sacrifices, expériences et recherches du sens de la vie. Le calendrier de l'ARTSvent continue demain sur Comicsblog.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?