Evenement > Nos plus gros coups de cœur BD de 2019

Nos plus gros coups de cœur BD de 2019

Général Le 13 dec 2019
0
par LiseF
Nos plus gros coups de cœur BD de 2019

C'est déjà la fin de la semaine, on en arrive donc à la rubrique la plus importante de cette sélection ! Aujourd'hui les différents chroniqueurs du site vous présentent leur plus gros coup de coeur BD de l'année 2019, tous genres confondus. Ça n'a pas été facile d'en choisir un seul, mais c'était le jeu ! Au menu : des voyages, du basket, ou encore une partie épique de balle aux prisonniers ! Si vous n'avez pas encore lu nos sélections thématiques, elles sont disponible sur ce lien.

Tsu Goupil : Mécanique Céleste 

J'ai beaucoup suivi le travail de Merwan sur Mécanique Céleste via Instagram, et j'avais donc beaucoup d'attentes sur cette BD. Quand elle est sortie je me suis plongée dedans, et je l'ai dévoré, captivée comme devant un bon film. Car en lisant cet album, j'ai eu l'impression de voir les personnages bouger, courir, se faire des passes sur le terrain de la Mécanique Céleste, tant Merwan est doué pour rendre compte des mouvements. En un one-shot de 200 pages, l'auteur a réussi à créer un univers post-apocalyptique où les grandes décisions sont prises par un match de balle au prisonnier, de gros enjeux et des personnages attachants ayant chacun des personnalités et des visages uniques. J'ai aimé l'ambiance de l'histoire, entre ton sérieux et légèreté, avec des passages qui m'ont donné envie d'applaudir comme si j'étais dans les gradins. Le travail au niveau des dessins est aussi incroyable, et les teintes pastel rendent le tout très lumineux. Mes attentes ont été plus que comblées, et je me languis de suivre les prochaines créations de Merwan ! L'album est disponible au prix de 25 euros chez Dargaud.

Arthur : Slam Dunk réédition

Le temps n’a pas d’emprise sur l’auto-proclamé « génie » du basket Sakuragi Hanamichi. Trente ans après ses débuts en 1990 sur les parquets, le héros de Slam Dunk reste le MVP du manga. Pour mon plus grand plaisir, en 2019, il le prouve de nouveau avec son retour dans une nouvelle édition de la série culte de Takehiko Inoue, signée Kana. Une réédition en 20 tomes qui a été pour moi l’occasion parfaite de retrouver ce lycéen rouquin et grande gueule qui va se lancer dans le basket, un sport dont il se fout éperdument, uniquement pour… une fille. Une entreprise qui s’annonce foireuse pour celui qui traîne comme seul palmarès celui de s’être pris cinquante râteaux...

Au fil des tomes, on verra cependant comment il se (sur)prendra a aimer de plus en plus ce sport, en le suivant aux côtés Hisashi Mitsui, Ryota Miyagi, Takenori Akagi et Kaede Rukawa, les quatre autres membres (et fortes têtes) du 5 majeur du lycée de Shohoku, unis pour le meilleur et pour le pire. Captivant, intense, désopilant, touchant et même instructif, Slam Dunk est LA référence du manga sport, mais également l’une des plus pertinentes du manga tout court. En tant que passionné de manga désireux de partager ses coups de coeur, j’espère maintenant que cette réédition pourra permettre aux nouvelles générations de découvrir ce classique et de frissonner autant que moi à chaque page feuilletée. La série est disponible chez Kana.

Fanny : Le Dieu vagabond

À mi-chemin entre la mythologie grecque et notre monde contemporain, Le Dieu Vagabond nous raconte l’histoire d’Eustis. Satyre et demi-dieu déchu, il est aujourd’hui devenu un ivrogne sans-abri, vivant dans une tente au milieu d’un champ de tournesols, entre deux poteaux électriques. Il lit l’avenir aux passants contre quelque bouteille pleine. Désinvolte et charismatique, Eustis nous entraîne dans une aventure épique lorsque soudain surgit l’espoir de réparer sa faute et retrouver sa gloire d’antan. Les personnages qu’il croise sont originaux et intrigants. La prostituée rêveuse, le professeur myope aussi enthousiaste qu'envahissant, le chevalier fantôme plein de bravoure, le chat philosophe. Dans ce véritable road-trip impressioniste, Fabrizio Dori nous dépeint avec poésie cette épopée fantastique aux couleurs dignes d’un Van Gogh. Véritable tableau en 156 pages, cette BD se lit et se relit sans faim, découvrant à chaque lecture de nouveaux détails. Coup de cœur de cette année, je vous conseille cette petite merveille les yeux fermés. L'album est disponible au prix de 25 euros chez Sarbacane.

Guillaume : Les Indes Fourbes

Imaginez un casting digne d’un Tarantino, mais en BD ! Le maître des mots Alain Ayroles, auteur de l’inoubliable saga De cape et de Crocs, est associé au génial Juanjo Guarnido, dessinateur de la meilleure série du 20ème siècle : Blacksad. Le résultat est à la hauteur de la conjugaison de ces deux talents : hors norme ! Tout n’est que GÉNÉROSITÉ dans ces 160 pages : un héros attachant aux antipodes du manichéisme, une intrigue à tiroirs qui multiplie les coups de théâtre, des planches exceptionnelles aux couleurs chatoyantes, une galerie de personnages d’une grande richesse, un bestiaire et des décors variés… L’aventure extravagante de Don Pablos de Ségovie séduira aussi bien les amateurs de romans picaresques que les amoureux des classiques Disney. L’exemple parfait de la BD grand public dans le sens noble du terme : qui ravira tous ceux qui auront la chance de la déballer sous le sapin. L'album est disponible au prix de 35 euros chez Delcourt.

Lise : PTSD

Hé oui, c’est LE seul et unique album auquel j’ai mis un 10/10 cette année ! PTSD est le premier one-shot de Guillaume Singelin, paru au Label 619. On suit l’histoire de Jun, revenue d’une guerre meurtrière et aujourd’hui sans abri. Dévorée par les horreurs auxquelles elle a assisté et les réflexes qu’elle a développé, Jun est littéralement en guerre avec l’espèce humaine. Peu à peu, elle va apprendre à considérer l’autre à nouveau. L’album n’est pas parfait, on en a longuement débattu en podcast. Mais le dessin somptueux et coloré de Guillaume Singelin, et l’histoire porteuse d’espoir, m’ont profondément touchée. Il y a un moment où les listes de points forts et de points faibles et les notes sur dix n’ont plus aucun sens. C’est quand une oeuvre nous fait vibrer, nous parle, comme si on l’attendait. Pour tout ça, PTSD est mon coup de coeur de l’année ! L'album est disponible au prix de 20 euros chez Ankama.

Yaneck : Fatma au parapluie

Si nous autres critiques pouvons avoir une utilité sociale, c’est en découvrant ce genre de livres et en essayant de vous donner envie de les lire. La Fatma vie dans la casbah d’Alger. Elle est une femme différente, sulfureuse, libre. Mais jamais totalement. Car les regards ne la quittent jamais. Et le poids des jugements des autres pèse lourd. Mahmoud Benamar et Soumeya Ouarezki nous parlent d’une société qui se transforme. Qui évolue par la rencontre et le mélange. Ils ne jugent pas. Mais ils nous offrent de l’empathie, de la compréhension. Et ils le font par l’entremise d’un dessin plein de potentiel. Un trait qui nous entraine vers les plus grands auteurs italiens, Gippi, Toppi... Des maîtres du noir et blanc, de l’énergie du dessin... Surveillez bien cet album. Il est peut être au début d’une belle carrière. L'album est disponible au prix de 18 euros chez Alifbata.

C'est tout pour nos gros coups de coeur de cette année ! Comme d'habitude, n'hésitez pas à nous faire part vous aussi de votre titres préférés de 2019. Revenez quand même demain, nous vous proposerons une sixième sélection, avec nos coups de coeur... côté films d'animation !

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?