Evenement > Roulez jeunesse — Le Veilleur des Brumes, un vrai bijou pour les jeunes et les moins jeunes

Roulez jeunesse — Le Veilleur des Brumes, un vrai bijou pour les jeunes et les moins jeunes

Général Le 14 mars 2018
4
par LiseF
Roulez jeunesse — Le Veilleur des Brumes, un vrai bijou pour les jeunes et les moins jeunes

Le 7 mars dernier sortait chez Gafiteen Le Veilleur de Brumes. Grafiteen, c'est la collection de bandes dessinées dédiée aux ados des éditions Milan. Celle-ci est plutôt discrète puisque son rythme de parutions est assez lent, mais recèle de véritables pépites, comme par exemple l'excellente BD Le Collège Noir. Mais Le Veilleur des Brumes est encore une BD à part, notamment grâce à ses auteurs : Robert Kondo et Dice Tsutsumi ont tous deux travaillé chez Pixar avant de se lancer dans la conception d'une bande dessinée. Dans le cadre de notre chronique du mercredi Roulez Jeunesse, penchons nous sur ce petit bijou d'art séquentiel.

La vie compliquée du veilleur des brumes

Le Veilleur des Brumes raconte l'histoire d'un monde peuplé d'animaux humanoïdes. Dans cet univers, une menace mortelle a condamné les gens à se retrancher dans des villes fortifiées. Cette menace, c'est une grosse brume grisâtre qui tue tous ceux qu'elle submerge. Notre héros c'est Pierre, un petit cochon orphelin. Pierre n'est pas n'importe qui : son père est l'inventeur de la machine qui permet de repousser les brumes. Après la mort de la mère du petit, il a imaginé un immense moulin qui en tournant, souffle sur ce fléau pour l'empêcher de passer les remparts. Notre petit héros a appris à entretenir et remonter le moulin. Mais un jour tragique, alors qu'il était encore tout jeune, son père s'est jeté, de désespoir, dans les brumes.

Aujourd'hui Pierre est au collège : il doit partager sa vie entre les cours et l'entretien du moulin. Le temps a passé et les gens ont oublié la menace des brumes. Ils font leur vie dans la ville fortifié, et n'ont pas conscience de l'importence du grand moulin. Du coup, Pierre à qui ils doivent tous la vie, est méprisé par les autres élèves et n'a qu'une seule amie, une petite renarde super populaire. Un jour suite à un événement malencontreux, il se retrouve avec deux camarades projeté à l'extérieur des remparts. Un voyage qui leur permettra d'en apprendre un peu plus sur ce qu'il se passe à l'extérieur...

De l'animation à la bande dessinée

La particularité du Veilleur des Brumes, c'est qu'il s'agit à l'origine d'un court-métrage d'animation intitulé The Dam Keeper, récompensé dans plusieurs festivals dédiés à l'animation. Après la réalisation du court-métrage, Robert Kondo et Dice Tsutsumi se sont attachés à cet univers et ont eu envie d'en faire une bande dessinée.

Robert Kondo a travaillé sur Ratatouille, Toy Story 3 et Monster University, et Dice Tsutsumi sur L'âge de Glace, Robots, Toy Story 3 et Monster University. Tous deux ont donc l'habitude des ambiances poétiques, avec de chouettes directions artistiques et des univers vraiment marqués. Et ça se retrouve complétement dans Le Veilleur des Brumes : certaines pages donnent l'impression que le livre est plus un artbook qu'une bande dessinée. La colorisation en particulier est vraiment audacieuse et crée une ambiance un peu onirique. Le petit détail qui fait plaisir, ce sont aussi ces cases aux contours un peu flous au moment des flashbacks.

Alors certes, en lisant le pitch vous avez peut-être un peu pris peur pour vos marmots. Il y a des scènes très tristes (du genre à vous briser le coeur). Selon moi, cela fait partie intégrante de la ligne éditoriale de Grafiteens : ils ne prennent pas leurs lecteurs pour des idiots. C'était déjà le cas avec Le Collège Noir qui proposait certains moments assez durs. Mais pour autant, les moments tristes n'ont rien de gratuit : ils participent à la construction et à la crédibilité des personnages. Pour moi Le Veilleur des Brumes plaira autant à un public jeunesse qu'aux adultes. Une excellente BD disponible au prix de 16,50 euros.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?