Evenement > Candy & Cigarettes, intrigues explosives en manga à découvrir chez Casterman

Candy & Cigarettes, intrigues explosives en manga à découvrir chez Casterman

Manga Le 15 avr 2019
0
par LiseF
Candy & Cigarettes, intrigues explosives en manga à découvrir chez Casterman

Le mois dernier est sorti le premier tome de Candy & Cigarettes chez Casterman. Un manga qui intrigue dès sa couverture, où l'on découvre une adorable fillette en train de glander sur une chaise... Un gros pistolet à silencieux à la main. Forcément le premier visuel attire, mais qu'en est-il de l'oeuvre en elle-même ?

Un vieil homme à la retraite

Dans Candy & Cigarettes on suit l'histoire non de cette petite fille atypique, mais de Raizo, tout fraîchement retraité. Avant de se retirer du marché, ce monsieur de 65 ans était garde du corps pour personnalités importantes, au sein de la police japonaise. Mais Raizo ne va pas pouvoir profiter d'un repos bien mérité : le vieil homme a un petit fils atteint d'une maladie orpheline, qu'on ne peut soigner qu'avec un traitement expérimental très coûteux. Alors il se met en quête d'un petit boulot, et se retrouve caissier d'un petit magasin.

Bien évidemment, ce job est loin d'être suffisant pour payer les frais d'hospitalisation mirobolants du petit garçon. Raizo cherche donc un autre travail, et tombe sur une petite annonce qui correspond en tous points à ses compétences : une mystérieuse agence recherche quelqu'un habitué aux situations à risques, capable de se battre et à l'aise avec les armes à feu. L'homme postule et se retrouve dans une drôle de librairie, QG de l'agence, où on lui assigne sa première mission. C'est là qu'il va faire connaissance avec sa coéquipière : Miharu, onze ans et toutes ses dents.

Une gamine pro de la gachette

Le concept du vieil homme d'action repenti qui fait équipe avec une gamine ultra-violente, ce n'est pas spécialement nouveau. Pourtant, j'ai eu envie de me plonger dans Candy & Cigarettes. Peut-être parce que ça se passe au Japon, peut-être aussi parce que le style graphique m'attirait naturellement. Et je n'ai pas regretté ! Dans un premier temps, on s'attache beaucoup à Raizo. Le style du personnage aide : avec sa barbe en bataille, son visage carré, il est tout de suite identifiable ce qui le rend sympathique. Et puis ce n'est pas un mauvais bougre, avant de se lancer dans cette étrange entreprise il était garde du corps.

Et il y a cette gamine, Miharu. Elle intrigue dès la couverture, et se révèle passionnante du début à la fin du tome. Elle est méthodique, intelligente, et sans pitié. L'auteur Tomoni Inoue va entretenir le mystère, sans le rendre non plus trop lourd. Très vite dès le premier tome, on aura des réponses sur le passé de la fillette. Un moyen de développer encore plus la psychologie des personnages. Seule ombre au tableau : Miharu est sexualisée sur deux cases, alors qu'elle n'a que onze ans. Deux cases c'est peu dans la masse d'un tome entier, mais c'est déjà trop au regard de son jeune âge. Surtout que ces scènes interviennent au début du tome, ce qui fait peur pour la suite. Au final, il n'y a que cette scène spécifiquement qui est problématique. Le problème de mon point de vue est le même que sur Made in abyss : l'oeuvre est vraiment de qualité, mais un peu gâchée par ces moments clairement déplacés.

Pour autant, Miharu n'a rien d'un objet : elle aussi à sa façon, est attachante. Ses talents incroyables à la bagarre la rendent vraiment intéressante. En dehors des missions, la fillette est très relax, plutôt sympa même, à un point où ç'en est parfois comique.

Ce premier tome de Candy & Cigarettes est prometteur : le binôme fonctionne à merveille, avec la fillette au sang froid et le vieil homme attachant. Graphiquement le trait est efficace et plutôt joli, on se prend à l'action et les pages se dévorent comme un bon film. Ce premier volume est disponible chez Casterman au prix de 8,45 euros.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?