Evenement > Errances d'Emanon : petits morceaux d'une vie éternelle

Errances d'Emanon : petits morceaux d'une vie éternelle

Manga Le 25 sept 2018
0
par LiseF
Errances d'Emanon : petits morceaux d'une vie éternelle

Sur un bateau, un jeune homme en perdition rencontre une mystérieuse voyageuse. Au fil de la soirée, cette dernière finit par lui dévoiler son secret : elle possède en elle le savoir de tout l’univers. Née à l’aube des temps, elle s’est réincarnée à chaque génération, et n’a jamais rien oublié. Ça, c’est le pitch de Souvenirs d’Emanon publié en janvier dernier chez Ki-oon. Le manga, par Kenji Tsuruta, était adapté d’un roman de Shinji Kajio. Et aujourd’hui l’éditeur publie Errances d’Emanon, où nous découvrons comment la mémoire de l’Humanité occupe sa vie…

De rencontres en rencontres

À quoi bon construire une vie, s’installer, fonder une famille quand chaque rencontre est éphémère ? Pour Emanon, dont la mémoire remonte au big bang, les vies des autres sont comme une seconde de la sienne. Alors la jeune femme préfère errer. De villes en villes, de forêts en prairies, elle se promène dans ce monde qu’elle a vu naître et changer. Ce sont ces différents épisodes de sa vie que Kenji Tsuruta propose de nous faire découvrir dans ce nouvel album. Tout se déroule à notre époque, mais chaque rencontre est différente et enrichissante d’une certaine façon.

Emanon va rencontrer un petit garçon à la recherche des Kappas, ces démons de l’eau, une famille qui va lui ouvrir les bras le temps de quelques jours, et même… Sa propre famille. Hé oui, parce que même si les souvenirs de notre héroïne sont immortels, il arrive que sa mémoire plus immédiate flanche ! Ainsi, au fil des histoires elle va se souvenir qu’elle a un frère jumeau, et qu’ils se sont séparés de façon pas très nette…

Un concept toujours aussi efficace

Quand j’ai lu Souvenirs d’Emanon, j’ai tout de suite été emballée par le concept. L’idée d’un personnage immortel mais dont l’enveloppe corporelle vieillit (l’obligeant à se réincarner dans sa descendance), est une mine de belles histoires. J’avais adoré le premier album mais j’étais un peu restée sur ma faim, puisqu’il ne servait qu’à nous exposer le concept. Errances d’Emanon est donc plus que bienvenu ! De mon côté j’avais imaginé mille autres versions de l’histoire, mais j’aime beaucoup cette idée de plusieurs épisodes regroupés dans une même bande dessinée. On comprend mieux le personnage d’Emanon, cette jeune fille intelligente à l’esprit ouvert.

Si dans Souvenirs elle était un poil agaçante avec son côté mystérieux et malicieux, ici on apprend à mieux la connaître et finalement, on compatit. Parce que certes, tout connaître, c’est génial. Mais à force, cette surcharge de souvenirs se bouscule dans le cerveau et fatigue notre héroïne. À la lecture de ce second tome, on se prend à rêver d’autres versions encore de l’histoire : la question du père par exemple, n’est jamais évoquée. Comment fait-elle pour trouver quelqu’un avec qui faire un enfant si elle prend soin de ne pas s’attacher ? Il serait intéressant également de suivre Emanon à des époques complètement différentes. Nul doute que Shinji Kajio a pensé à tout ça !

Souvenirs d’Emanon était déjà plaisant, et Errances l’est tout autant. Le trait fin et sensible de Kenji Tsuruta sublime à merveille cette légende prometteuse conçue par Shinji Kajio. Un album poétique, onirique même, à dévorer d’un coup chez Ki-oon.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?