Evenement > La sélection de la rédac : les meilleurs mangas de l'année

La sélection de la rédac : les meilleurs mangas de l'année

Manga Le 10 dec 2019
2
par LiseF
La sélection de la rédac : les meilleurs mangas de l'année

On continue notre semaine des sélections de l'année ! Hier nous vous proposions une sélection des meilleures BD françaises. Aujourd'hui voyage au Japon avec un tour des meilleurs mangas qui ont démarré en 2019 ! Pour rappel, afin de constituer ces sélections nous avons fait appel aux différents chroniqueurs de 9emeArt. Un thriller familial, des animaux anthropomorphes ou encore des voyous japonais : il y a eu de quoi faire côté mangas en 2019 !

Yaneck : Les liens du sang

Voulez-vous lire un manga glaçant ? Voulez-vous lire un manga terrifiant, mais où il ne se passe rien ? Dans ce cas vous voulez lire Les liens du sang. Ce mangas de Shuzo Oshimi est extrêmement malaisant. C’est une simple histoire de famille. Une relation mère-fils entre un adolescent banal et sa mère qui ne l’est en fait pas du tout, banale. Au travers de la vie de cette famille, on découvre une relation toxique entre la mère et l’enfant. Chaque tome comprend une nouvelle situation qui va vous gêner profondément. Quand vous pensez que la situation, déjà gênante va se résoudre, alors l’auteur plante un nouveau clou dans le cercueil et nous assène une horreur effrayante mais finalement simple. Les jeux de regards entre les personnages sont dessinés sans emphase, mais ils sont essentiels pour créer la tension et le malaise. Pas besoin d’en faire des tonnes, pour faire frissonner le lecteur. La banalité de notre vie de famille peut tout à fait suffire, la démonstration en est faite depuis 4 tomes. La série est disponible chez Ki-oon.

Tsu Goupil : Beastars

L’histoire se passe dans un monde d’animaux anthropomorphes où herbivores et carnivores vivent en paix, jusqu’au jour où un alpaga est sauvagement assassiné à l’institut Cherryton. Personne ne se sent plus en sécurité et les soupçons se tournent vers Legoshi, un grand loup gris timide et discret, proche ami de la victime…  Il m’a fallu deux tomes pour rentrer dans cette histoire, mais à partir du troisième j’étais complètement à fond. À chaque tome, tout prend une plus grande ampleur : l’univers qui s’étend, les liens qui se tissent entre les personnages et les personnalités de chacun qui deviennent plus complexes. Beastars c’est la série qui mêle action, enquête mais aussi sentiments, et de nombreux questionnement sur ce que serait une société où différentes espèces devraient cohabiter et où chacun tenterait de se construire avec les modes de vie qui lui sont propres. La série est disponible chez Ki-oon.

LiseF : Tokyo Revengers

Takemishi est un type un peu paumé, avec un travail nul et aucune vie sociale. Quand il apprend que son ex du lycée a été tuée dans un affrontement entre gangs rivaux, son monde s’écroule : c’est alors qu’il va découvrir qu’il a les moyens de revenir dans le passé, une occasion pour lui de remonter aux sources du conflit et de sauver son amie. Au départ, j’étais très perplexe en découvrant le pitch de Tokyo Revengers. Cette idée de voyage dans le temps comme prétexte pour parler des yakuzas au Japon me semblait un peu facile. En fait, on est vite happés par ce récit, et on sent que l’auteur Ken Wakui sait de quoi il parle. La série est bourrée de rebondissements et de retournements de situation qui, au bout de quatre tomes, arrivent toujours à nous tenir en haleine. La série est disponible chez Glénat.

Arno : Dans l’abîme du temps

Les impératifs du quotidien font que votre rédacteur n’a que peu de temps pour lire des mangas, et si la sélection de l’année n’aura menée qu’à de bonnes lectures (Noise, L’atelier des Sorciers…), la perle rare se trouve du côté de Gou Tanabe, qui poursuit encore et toujours ses adaptations des écrits de Lovecraft. Les deux tomes des Montagnes Hallucinées étaient déjà une preuve, s’il en fallait encore, de la maestria du mangaka à retranscrire en dessins les descriptions impossibles de l’auteur américain, et Dans l’abîme du temps le confirme une fois de plus. Plongez aux côtés du professeur Nathaniel Peaslee, qui après avoir passé cinq ans dans le coma, se rend compte qu’une autre personne avait en fait habité son corps au cours de cette durée. Voyez-le découvrir l’existence d’une race extra-terrestre anté-diluvienne qui peuplait la Terre bien avant l’apparition de l’Homme, et perdre peu à peu le sens des choses communes à mesure que ses recherches s’approfondissent. Avec un sens du rythme expert, et une facilité à dessiner les créatures et architectures les plus folles de Lovecraft, Dans l’abîme du temps se confirme parmi ce qu’il se fait de mieux dans les adaptations de l’auteur - à mettre à côté des récits peints de François Baranger pour diversifier l’approche artistique. L'album est disponible chez Ki-oon.

Arthur : Nako

Nako est un diamant brut qui ne demande qu’à être poli. Première création originale du duo Tiers Monde (scénariste) et Max (dessinateur), le manga nous plonge dans les aventures de Nako, un jeune orphelin de 13 ans élevé par sa tante à Kaluline qui va voir son destin basculer le jour où son peuple se fait décimer, et son village ravager par les flammes. Aux premiers abords très scolaire en s’appliquant à adopter les codes du shonen, le manga affirme rapidement son caractère, développant une identité qui lui est propre. Après deux tomes parus en 2019, le diamant a commencé à être poli avec l’amorce du développement d’un univers aux possibilités immense, d’un découpage des planches de plus en plus efficace et un trait qui s’affine au fil des chapitres. Un trait « hybride », résultat de l’influence BD franco-belge et manga de Max, qui, oui, dénote avec ce qu’on est habitué à voir. Mais ce n’est pas plus mal : cette originalité est rafraichissante dans le paysage manga et fait partie de ces éléments qui donnent à l’oeuvre son identité. Avec une montée en force, Nako devrait être de retour début 2020 avec un tome 3 qui s’annonce riche en intrigues et révélations, en combats et en nouveaux personnages. La série est disponible chez Shibuya.

Et voilà ! Et vous, vous avez eu des coups de coeur côté mangas en 2019 ? Rendez-vous dès demain pour notre sélection des meilleurs comics indépendants !

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?