Evenement > Le chant des souliers rouges, tome 1 – la collec de la rédac

Le chant des souliers rouges, tome 1 – la collec de la rédac

Manga Le 18 dec
1
par LiseF
Le chant des souliers rouges, tome 1 – la collec de la rédac

En manque de bons mangas à lire ? Si vous vous tourniez vers les BD sorties plus tôt dans l'année ? On continue l'exploration de nos bibliothèques avec ce nouvel article de la collec de la rédac ! Aujourd'hui on va parler du Chant des souliers rouges, par Mizu Sahara aux éditions Kazé.

Le Chant des souliers rouges raconte l'histoire de Kimitaka, un jeune garçon tristounet à la tête de chien battu. Kimitaka commence tout juste une nouvelle année dans un tout nouveau lycée et a la ferme intention de ne se lier d'amitié avec personne. Et pour cause : l'année précédente, il s'est vexé parce qu'il s'est rendu compte qu'il jouait très mal au basket, son sport préféré. Ivre de rage, il a poussé l'un de ses co-équipiers, qui est tombé et s'est retrouvé avec un traumatisme crânien. Gêné par la démesure de sa réaction, Kimitaka a décidé de quitter le lycée et de repartir à zéro, sans ami.

Un adolescent qui lutte contre sa tristesse

Et sans surprise, le jeune garçon est malheureux. Il est persuadé que ses anciens camarades souhaitent sa mort, et lutte contre la dépression. Alors qu'il s'apprête à balancer ses chaussures de sport, de magnifiques baskets rouges avec un éclair sur le côté, il se rend compte qu'à côté de lui, une fille veut elle aussi jeter les siennes. Ce sont de beaux souliers de flamenco rouges pétants. Surpris par cette coïncidence, les deux adolescents décident d'échanger leurs chaussures pour s'en servir comme porte-bonheur.

C'est alors que les deux destins se croisent d'une curieuse façon. Kimitaka et la fille mystérieuse se séparent, mais l'un découvre l'univers du flamenco quand l'autre découvre celui du basket. Dans ce premier tome, on va suivre l'histoire de Kimitaka, après avoir quitté, honteux, son premier lycée.

Trouver ce qui nous rend heureux

Mizu Sahara nous invite dans le quotidien d'un jeune garçon triste, perdu, incapable de savoir ce qu'il veut faire de sa vie. La cadence du récit est plutôt lente, sans être ennuyeuse : l'histoire prend le temps de faire comprendre au lecteur l'état d'esprit de son personnage principal. Celui-ci est rejeté dans son nouveau lycée, à cause de ce que les élèves appellent sa "tête de chien battu". Mais je vous rassure, ce n'est que le début de l'histoire !

Par la suite, Kimitaka va essayer de trouver ce qui le rend heureux, ce qui le motive. Et c'est là le message de l'histoire : il faut trouver un moteur, une passion. Au fond de lui, notre héros est convaincu que s'il fait ce qu'il aime, il trouvera le bonheur. Et ce qui l'attire irrésistiblement... C'est le flamenco !

Impossible de lire ce premier tome du Chant des souliers rouges sans sourire : les situations sont souvent drôles et touchantes. Kimitaka a beau être malheureux, on ne tombe pas dans le pathos. On le voit se relever, sortir la tête de l'eau et apprendre à reprendre confiance. Un joli premier volume, qui donne vraiment envie de lire la suite ! Le premier tome est disponible au prix de 8,29 euros aux éditions Kazé et quatre tomes sont déjà sortis !

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?