Evenement > Le Fleuve Shinano : une oeuvre à couper le souffle au pinceau d'exception

Le Fleuve Shinano : une oeuvre à couper le souffle au pinceau d'exception

Manga Le 24 aout 2018
1
par LiseF
Le Fleuve Shinano : une oeuvre à couper le souffle au pinceau d'exception

C'est aujourd'hui que sort l'intégrale du Fleuve Shinano : l'oeuvre, publiée dans les années 70 a été réalisée par Kazuo Kamimura et Hideo Okazaki. Alors qu'elle est de retour dans un bel ouvrage de 700 pages chez Kana, le constat est sans appel : le Fleuve Shinano n'a pas pris une ride. Pour ma part, c'était la première fois que je lisais du Kamimura et j'étais particulièrement curieuse. D'autant plus que j'adore les très grosses BD en one-shot ! Et pas de doute, j'ai été estomaquée.

Sensualité et violence sur les rives du fleuve

Récemment je vous proposais de découvrir la preview de l'ouvrage, mais aussi son résumé. Et pour être honnête, après lecture de l'album je trouve que ce dernier ne lui convient pas vraiment. Je pensais découvrir la vie du Japon rural aux abords du fleuve, les difficultés rencontrées par les habitants de cette région... En fait, toute l'oeuvre est concentré sur le personnage de Yukié. Cette jolie fille aux yeux immenses est sur la couverture de l'album, le dessin est aussi l'une des cases les plus époustouflantes de l'intégrale.

Yukié est une jeune fille d'une famille plutôt haut placé, destinée à se trouver un mari riche. Mais la vie est cruelle sur les rives du fleuve Shinano : ses eaux débordent fréquemment, emportant avec elles les habitations mais aussi les destinées les plus tranquilles. D'autant plus que Yukié n'est pas du genre paisible : adolescente, elle tombe amoureuse d'un domestique de la maison. Leur relation va devenir très vite très passionnée, un amour d'adolescence, qui tombe d'un coup et qui donne l'impression d'être absolu.

Mais l'adolescence ne dure par et Yukié est envoyé dans un pensionnat pour jeunes filles. Là-bas, elle va rencontrer un charismatique professeur bad boy, qui va bien sûr s'enticher des grands yeux angéliques de notre héroïne. Un professeur qui sort avec une élève, pour tout le monde c'est un véritable scandale. Mais le couple n'a que faire des remarques et se complait dans son amourette. Pour Yukié, c'est le début d'une suite d'histoire à chaque fois trop passionnées, trop vite.

La descente aux Enfers de Yukié

Vous l'aurez compris, tout le récit sera centré autour de Yukié et ses histoires d'amour. Parce que cette héroïne-là n'a rien de la femme badass émancipée qu'on loue aujourd'hui dans la culture populaire. Elle ne vit qu'à travers les hommes, qu'elle suivrait jusqu'au bout du monde pour être sûre d'avoir leur admiration et leur protection. De fait, je ne me suis pas vraiment attachée à cette héroïne mais Kamimura a quand même su me captiver.

Le pinceau de l'artiste y est pour beaucoup : les cases sont si belles qu'on dirait plutôt une suite de tableaux. Le trait est audacieux, presque instinctif, on est tour à tour captivé, horrifié, surpris.

À noter d'ailleurs que le livre n'est pas à mettre entre toutes les mains : les scènes de sexe et de violence sont nombreuses, on assiste aussi à des viols. Bref, si vous êtes un peu sensible à ce genre de chose, passez votre chemin ! J'ajouterais qu'il est plus intéressant de morceler sa lecture. Lire tout Le Fleuve Shinano d'un coup pourra vite vous mener à l'overdose, c'est pourquoi je vous conseille plutôt de prendre votre temps.

En résumé Le Fleuve Shinano est une oeuvre audacieuse, inspirée, impressionnante. C'est de l'Art avec un grand A, de l'Art qui brûle, qui prend aux tripes. L'intégrale est disponible dès aujourd'hui et je le redis si vous lisez uniquement la conclusion : il est bourré de contenu sexuellement explicite !

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?