Interview > D'auteur de BD à réalisateur : Mathieu Sapin nous donne ses secrets de petite souris du monde politique

D'auteur de BD à réalisateur : Mathieu Sapin nous donne ses secrets de petite souris du monde politique

Franco-belge Le 10 aout
1
par LiseF
D'auteur de BD à réalisateur : Mathieu Sapin nous donne ses secrets de petite souris du monde politique

C'est à la rentrée, le 19 septembre plus précisément, que sortira Le Poulain. Réalisé par Mathieu Sapin, le film est le fruit d'un travail de longue date qui a commencé... En BD. Un mois avant la sortie de ce long-métrage, je vous propose de découvrir l'entretien que m'a accordé l'auteur à Angoulême en janvier, où il m'a parlé de ses motivations, ses envies, et ses petites techniques pour se glisser là où peu de journalistes peuvent se glisser, du quotidien de Gérard Depardieu aux coulisses de l'Élysée.

Mathieu Sapin, un auteur de BD voyageur

Si Mathieu Sapin s'est illustré dans des BD très variées telles que Akissi qui sera bientôt adapté en dessin animé et Supermurgeman qui reprend avec douze ans d'absence, c'est à ses BD "enquête" que j'ai eu envie de m'intéresser au cours de cet entretien. L'auteur se glisse partout : il a réalisé une BD sur le tournage de Gainsbourg vie héroïque, la rédaction de Libération, ou encore la campagne présidentielle de François Hollande. Mais la plus mémorable à mon sens, c'est Gérard, cinq années dans les pattes de Depardieu, où on apprend à connaître ce géant du cinéma (au sens propre comme au sens figuré). Je le questionne sur les prémices de ce projet.

Tout a démarré avec le projet de documentaire d'Arte sur Depardieu. Ils avaient besoin d'un auteur de BD pour documenter le voyage en dessins. J'ai passé dix jours avec un type fascinant, attachant, et c'est tombé au moment où il a annoncé qu'il quittait la France pour la Russie. C'est là que j'ai eu envie de faire une BD sur lui.

Du documentaire à la bande dessinée, c'est un itinéraire peu étonnant pour Mathieu Sapin. L'auteur m'explique qu'en général, un projet en amène un autre et c'est ainsi que naissent les idées. Plus récemment, il était dans les coulisses du débat historique entre Emmanuel Macron et Marine Lepen pour le second tour des présidentielles (comment oublier ce débat ?), et y a vu un sujet potentiel de BD.

Pour lui aujourd'hui, tous les sujets sont possibles : dans Le Château, où il se promène dans les couloirs de l'Élysée sous François Hollande, l'auteur est chez lui partout. Dans une case, on le voit même discuter avec le président dans son bureau, en compagnie d'autres personnalités.

Je suis content de me dire qu'un auteur de BD à l'Élysée, c'est possible. Il y a une espèce de tolérance vis-à-vis de la BD : on fait moins peur. J'ai l'air un peu inoffensif, j'ai juste mon carnet, c'est pas comme une équipe de télé avec leurs caméras et leurs micros.

Se glisser partout, c'est plus facile en BD

Certes, on prend moins de place avec un simple carnet, mais ça m'étonnerait que ce soit la seule chose qui lui ouvre autant de portes. Comment fait-il pour avoir ses entrées partout et connaître tout le monde ?

Il ne faut pas avoir peur d'insister ! Par exemple au début, Gérard ne voulait pas qu'on fasse la BD, même si on s'entendait bien. C'était pareil pour l'Élysée mais tant que c'est pas un non, c'est pas cuit !

Mathieu Sapin ajoute que pour de tels projets, il ne faut pas avoir peur de donner de son temps. D'une part, les autorisations peuvent mettre du temps à arriver. Et d'autre part, il faut que les personnes sur place s'habituent à sa présence pour commencer à se livrer. Pour sa BD Journal d'un Journal, il a passé six mois au sein de la rédaction de Libération.

La politique, le cinéma, le show business... Et ensuite ?

J'aimerais beaucoup faire une BD sur le Kremlin ou sur Trump, mais ce sont des sujets dangereux !

Le Poulain, l'aboutissement de quatre ans d'écriture

Le Poulain sera son premier film : l'auteur m'explique qu'il y travaille depuis quatre ans, et que Le Château et Campagne Présidentielle lui ont servi en quelque sorte de "repérage de luxe".

Le scénario, ça ressemble à ce qu'on connaît mais c'est une vraie fiction. On suit l'histoire d'un tout jeune homme engagé dans une équipe de campagne, et qui se retrouve entre les griffes d'Alexandra Lamy. Les élections, c'est une excellente toile de fond : c'est un milieu fertile en coups de théâtre, en tensions...

Le cinéma et la bande dessinée sont plus proches qu'on ne l'imagine : Mathieu Sapin m'explique que beaucoup d'auteurs sont courtisés par les producteurs, ajoutant que le sien a déjà achetés les droits pour La Légèreté de Catherine Meurisse.

Rendez-vous le 19 septembre pour voir Le Poulain au cinéma ! Et si ce n'est pas déjà fait, je vous encourage à lire les BD enquêtes de Mathieu Sapin, qui sont un vrai régal : Journal d'un Journal, Le Château ou encore Campagne Présidentielle sont disponibles chez Dargaud.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?