Interview > Dodo nous parle du Voile Noir, où elle raconte le terrorisme avec humour

Dodo nous parle du Voile Noir, où elle raconte le terrorisme avec humour

Franco-belge Le 24 fev
0
par LiseF
Dodo nous parle du Voile Noir, où elle raconte le terrorisme avec humour

Le 17 janvier dernier sortait chez Casterman Le Voile Noir, un album surprenant, puisqu'il traite avec humour... De terrorisme. J'ai eu la chance de rencontrer Dodo, la scénariste de cette BD à part. L'occasion de discuter de sa démarche, des réflexions qui l'ont poussée à se lancer dans ce projet, avec Cha au dessin.

Mais avant de plonger dans le vif du sujet, revenons sur l'album à proprement dit : Le Voile Noir raconte l'histoire de Gina, une jeune fille qui travaille dans une ONG. Alors qu'elle est en train de travailler, elle reçoit un coup de fille de sa tante Alice. C'est la crise, la jeune Pauline a été embrigadée par le Grand Khalifat, et est maintenant retenue prisonnière en Syrakie. Ni une ni deux, Gina décide de partir la libérer, suivie par Alice qui veut à tout prix aider. La première se fait passer pour une femme désireuse de s'intégrer dans le Grand Khalifat, et la seconde se grime en homme pour avoir plus de liberté d'action. Commence alors une course contre la montre pour récupérer Pauline, au sein d'une société rétrograde et absurde.

À qui s'adresse cette BD ? Pourquoi traiter de ce sujet ? Quels sont les éléments réels et les éléments inventés dans cette histoire ? Pour le savoir, discutons-en avec Dodo.

Une fiction pour raconter le réel

La première chose qui m'a surprise, c'est le nom du pays dans lequel s'embarque Pauline. Pourquoi choisir de l'envoyer en Syrakie plutôt qu'en Irak ou en Syrie ? La raison est pratique, mais aussi artistique.

L'actualité va tellement vite de ce côté qu'on ne sait jamais où en sera le pays en question au moment de la publication de l'album. Telle ville aura été libérée, tel pays envahi... ça me parraissait plus simple de choisir un nom fictif. Et puis les noms inventés, je trouve que ça fait très franco-belge, c'est vraiment dans l'esprit de la BD traditionnelle.

La BD traditionnelle avec ses traits d'humour, ses gags symboliques comme la fausse barbe qui tombe ou le personnage un peu bête mais attachant, c'est vraiment ce qui caractérise Le Voile Noir.

De fait, c'est un peu surprenant de découvrir le sujet du terrorisme, et plus particulièrement de l'embrigadement des jeunes femmes dans ce type d'organisation, en utilisant l'humour et les canons du franco-belge. Une proposition surprenante mais qui marche ! Je lui demande d'où lui est venu cette idée :

L'idée, c'était de traiter d'un sujet grave, mais de façon légère. Par exemple dans la BD à un moment on voit un charnier, avec des corps, mais à aucun moment on ne voit quelqu'un se faire décapiter. Je voulais parler aux jeunes, qui sont exposés à ce genre de danger. C'est une période fragile de la vie, où on peut être tenté de s'enfuir vers quelque chose qu'on pense meilleur.

Des sujets dont il faut parler

Sensibiliser, c'est l'un des buts de cet album. Et pour cela, Dodo a réalisé un vrai travail de documentation. Elle a rencontré notamment Dounia Bouzar, anthropologue spécialisée dans les familles dont les jeunes sont partis faire le djihad. Lors de leur rencontre, celle-ci a insisté sur la nécessité de prévenir les jeunes, par tous les moyens possibles. Elle a aussi rencontré des jeunes qui étaient revenus pour comprendre comment ça se passait là-bas.

"La documentation c'est important, mais il faut aussi savoir l'oublier aux bons moments, pour pouvoir aller à l'essentiel et raconter une histoire."

Raconter des histoires en partant de faits réels, c'est d'ailleurs un exercice qui plait à Dodo. L'autrice a déjà en tête d'autres sujets qu'elle souhaiterait aborder dans un format un peu similaire, et pourquoi pas en reprenant les personnages de Gina et Alice. Elle me parle par exemple de la prostitution en Afrique, ou encore du travail des enfants en Inde. Des thème durs, sur lesquels il est urgent de sensibiliser. Croisons donc les doigts pour retrouver Dodo sur des projets de ce genre, et si possible avec Cha au dessin !

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?