Interview > FIBD 2017 : Vivès, Sanlaville et Balak font le point sur la riche actualité de Lastman

FIBD 2017 : Vivès, Sanlaville et Balak font le point sur la riche actualité de Lastman

Franco-belge Le 14 fev
8
par Sullivan
FIBD 2017 : Vivès, Sanlaville et Balak font le point sur la riche actualité de Lastman

C'est au terme d'une session de dessin en live sur BFM TV que les trois auteurs de Lastman nous ont rejoint le temps d'une interview très officielle dans le confortable espace presse du stand Casterman. Visiblement remontés par cette chance inouie de propager la bonne parole politique, BalakBastien Vivès et Michaël Sanlaville ont accepté de faire un point sur l'actualité très dense de Lastman en ce début d'année. 

Tome 9, série TV, succès de celle-ci, Saison 2, Spin-off et tome 10 ne sont que quelques-uns des thèmes abordés par le trio magique, que l'on espère avoir retranscrit de la manière la plus juste qui soit, tant l'entretien avait bien souvent des airs de Marrakech du rire, en plus drôle et en moins politiquement correct. 

ÉCOUTER AUSSI : UTOPIALES 2013, LA (PREMIÈRE) RENCONTRE AVEC LES AUTEURS DE LASTMAN
 

Lastman, l'entretien avec Balak, Sanlaville et Vivès

Hello messieurs ! Vous connaissez la sauce, petit entretien pas trop formel, je vous fais confiance pour vous mettre dans le bain. Première question déjà, comment a été votre journée ? 

Bastien : Hello ! Ecoute ça va, la fin des dédicaces a été un peu dure, mais tout va bien !

Michaël : Carrément, ça s'est super bien passé, les lecteurs sont super sympa !

Balak : Les lectrices, aussi !

Et BFM alors ?

Bastien : C'était super, on a appelé au boycott grâce à notre militant activiste, parle nous un peu de ton programme Balak ! 

Balak : Alors ce que je défend en 2017, c'est plus de morts sur les autoroutes. Non en fait, c'est qu'on nous avait demandé de pas faire de politique et qu'on en a fait un petit peu sous l'oeil de la caméra. On a simplement invité les gens à ne pas voter Macron, Fillon et Le Pen, après les gens peuvent faire ce qu'ils veulent.

On ne va pas parler tout de suite du futur messieurs, on va d'abord faire un petit retour sur le Tome 9, qui a été une sacrée échéance pour vous !

Balak : Déjà qu'il y a eu plus de changements que pendant le mandat de François Hollande, c'est important. 

Bastien : Je pense que c'est surtout la série TV qui a amené énormément. Ce qu'était chouette, c'est qu'il y avait un raccord avec le Tome 9 et que les fans ont pu ressentir la synergie entre l'un et l'autre, il y a de vraies connexions entre l'une et l'autre. 

Mais vraiment c'est la série qui a tout changé, quand on a vu le Google Trends de Lastman, on était sur le cul ! Quand on se demandait si la BD pouvait exister en France, c'était important. Bon la réponse, c'est que la BD tout le monde s'en branle à travers le monde mais c'est pas grave, parce qu'il y a de vrais fans et ça c'est chouette !

Michaël : sur le Tome 9 quand même, j'ai l'impression qu'il crée une grosse attente de la suite. On reste vraiment sans réponses à la fin de celui-ci, et on a beaucoup de choses à apporter ensuite. On a beaucoup de gens qui nous demandent où ça va mener, ça met une pression supplémentaire pour le tome à venir.

Bastien : Perso' je ressens pas trop de pression sur le Tome 10, parce que je sais qu'il va être assez carré. J'ai pas l'impression qu'on prenne d'immenses risques non plus, on a un gros flashback sur un perso' fan-favorite, donc on veut pas se planter mais on sait qu'on va pas se planter.

Balak : on fait une backstory entière sur Oni, ce qu'il est devenu et tout ! [NDT : Relisez votre Tome 1] *Rires*

Bastien : Si on est bons sur la mise en scène, le tome sera bon. Sur les autres, on a peur que ce soit la grande foire, là on réduit tout, l'histoire sera très simple.

Michaël : On regarde dans les yeux de l'animal là. * Rires, encore *

Y a quand même, en revanche, beaucoup de choses à attendre de ce tome 10, qui risque d'être le tome des révélations.

Bastien : Evidemment. On va donner pas mal de réponses par rapport à la série animée !

Balak : On espère aussi surprendre les lecteurs sur certains points précis. 

Bastien : On s'est franchement pas trop mal démerdés.

Michaël : J'ai pas mal de lecteurs qui étaient sur la bonne piste par rapport au retour du personnage en question.

Balak : On peut dire qui c'est nan ?

Michaël & Bastien : Oui oui, allez !

Balak : Bon, c'est Marianne ! On avoue, c'est pas Oni.

Bastien : Attention c'est un flashback hein, on parle pas forcément de "retour" au sens stricte du terme !

Balak : Putain mais tu crois que les américains ils bossent comme ça ? Qu'ils lâchent des skuds comme ça ? 

Bastien : Nan mais les américains ils sont capables de te dire "ouais je suis chez EA Sports et je bosse sur un jeu de foot mais je peux pas te dire ce que c'est" aussi, c'est bon ! En vrai lje pense que ça va être pas mal, les gens qui aiment Lastman ont pas de soucis à se faire sur ce Tome 10

Balak : Un truc que les américains aiment bien dire, c'est "on aime se mettre en danger" et pour le coup, c'est un truc qu'on aime vraiment faire. Même graphiquement, on a fait quelques choix marquants. 

Et vous disiez qu'il y allait avoir des réponses par rapport à la Série TV, pour vous il faut impérativement l'avoir vue pour apprécier le tome à sa pleine mesure ?

Bastien : Oui parce que vu que c'est un Flashback et que la série était une préquelle, au niveau de la temporalité on va se retrouver dans les mêmes moments.

Balak : Disons que pour une grosse partie de l'album, c'est presque même littéralement la suite du 25ème épisode.

Michaël : Y a pas non plus besoin d'avoir vu toute la série pour saisir ce qui se passe.

Balak : Nan par contre un truc qu'est assez cool, c'est qu'on a pu voir que les allers-retours entre la BD et la série fonctionnent bien, et je pense que quand on a les deux en tête, le tome 10 sera encore plus surprenant dans son côté intrigue à tiroirs. On aura des clés supplémentaires, et ce sera plus savoureux avec un gros trousseau. 

Parlons un peu de la série TV maintenant, l'accueil a été fou dès la première soirée et sur Twitter notamment, le buzz généré lui a ouvert la voie du succès !

Bastien : A fond ! J'ai appris un truc au passage, c'est l'existence des forceurs, mais du coup merci à eux, à TheFrenchPhenom notamment ! 

Vous savez qu'il est là, à Angoulême ?

Bastien : Mais nan ! 

Balak : Mais si, on doit le voir tout à l'heure, merci beaucoup à lui ! Le mec il nous a fait vendre des wagons de BD, 9emeArt c'est rien du tout à côté ! * Rires *

Bref, revenons sur la série, ses références à Carpenter, ses dialogues mitraillette, son animation.

Bastien : Un point hyper important déjà, c'est que le bouche-à-oreille nous a sauvé la vie et que la diffusion en 4 semaines a été super bénéfique.

Vous avez même recréé chez beaucoup un rendez-vous face à leur TV, chose que les gens ne font plus en dehors du sport depuis des années !

Michaël : Ouais c'est un truc que beaucoup de gens nous disent en dédicace, ça fait super plaisir, mais faut rendre tout ça à Jérémie Perin et à l'équipe qui a travaillé comme c'est pas permis dessus !

D'autant qu'au-delà du cercle des nerds, les audiences ont été vraiment bonnes, les ventes de la BD ont été multipliées par 6, c'est un vrai petit phénomène !

Bastien : C'est mortel que ça ait déclenché des petits achats et...

Balak : Je croyais que t'allais dire "des petits orgasmes" !

Michaël : Ah mais c'est bien aussi !

Bastien : On a aussi hâte d'attaquer l'international, une fois que les droits seront correctement gérés. On espère ça dans quelques mois.

Balak : Pour l'instant c'est touchant de voir qu'il y a déjà des subs qui traînent, ça fait pas plaisir à la production mais honnêtement nous ça nous fait du bien. Il y a même une jeune fille qui a sous-titré les dix premiers épisodes en anglais sur YouTube, et c'est tellement bien que je crois que je vais demander à la prod' de l'engager officiellement parce qu'elle fait du super boulot. D'autant que les retours des spectateurs anglosaxons sont hyper bons, ça prouve que la série est pas non plus trop "baguette sous le bras" et qu'elle peut s'exporter. 

Parce que les références sont tournées vers eux aussi, en dehors de ce franc-parler qui va être un peu plus difficile à traduire, ça parle à un public qui a surtout des références hollywoodiennes, d'animé etc. D'ailleurs, les prénoms ne changent pas dans la version anglaise doublée ?

Balak : On va militer pour que ce soit "Jean-Michel", parce que nous on se les tape leurs Brendan et tout !

Michaël : Comme ça dans quelques années ils pourront appeler leurs enfants Jean-Michel aussi !

Balak : Ils ont Jean-Luc Picard déjà. 

Et la sortie Blu-Ray, c'est cette année ? 

Balak : Plutôt 2018, mais on est en discussions avec un très bon éditeur !

Bastien : C'est le temps que Joe (assistant de production) écrive "Lastman" au feutre indélébile sur chaque DVD, ça peut prendre du temps, sinon au pire on envoie un lien qui marche pas, comme d'hab !

Et cette possibilité de Saison 2 dont on entend parler ça et là, c'est quelque chose qu'on peut attendre ?

Bastien : Ah, une possibilité oui ! Maintenant, il faut savoir si c'est réalisable.

Balak : Ce sera sans Jérémie Perin parce qu'il ne pourra pas rempiler. Pas parce qu'il aime pas Lastman ou quoi, mais c'est que ça fait trois ans qu'il bosse dessus littéralement à plein temps. Mais ça se discute, on a rien de concret mais on aimerait qu'elle existe et on sait ce qu'on veut raconter dans cette Saison 2.

Ah oui ! Pour les fans de Lastman c'est pas rien, on est à trois tomes de la fin et on a déjà eu la préquelle, il vous reste donc encore plein de choses à raconter !

Bastien : Ah ça on va bien rigoler ! 

Balak : Oulala qu'on va être content à dessiner nos petits personnages.

Bastien : Et t'inquiètes qu'on saura pourquoi ça s'appelle Lastman hein !

Et donc un vrai scénar' pour une saison 2, qui rentre dans tout ça ?

Bastien : Normalement, on termine Lastman en 2018, avec une sortie du dernier tome en 2019 au plus tard.

Michaël : Attends, t'as un bout de pomme de terre sur le cil, bouge pas. * Rires *

Bastien : On aura p'tet le grand prix si on sort le dernier tome pour Angoulême 2019 !

Balak : Le grand prix du Fauve !

Bastien : Même pas le fauve d'or, le fauve de Diamant.

Balak : On aura même le prix Polar, le prix couilles au cul, le prix "surcôté" etc.

Bastien : Ou alors un prix révisionniste et ils me le refilent pour Polina !

Balak : Le prix Faurisson !

Et vous avez pas un peu un début de Blues à l'idée de la dernière ligne droite ? ça fait des années ans que vous êtes sur le projet mine de rien !

Bastien : Pas du tout, au contraire ! Là on sait qu'il faut qu'on donne tout, qu'on dessine les petits personnages et hop. 

Balak : Hey, moi j'ai un blues alors tu respectes un peu. Non en vrai, maintenant que la série et le jeu sont sortis, c'est super bizarre pour nous parce qu'on a été sur tous les ponts pendant des mois et là, y a plus que la BD, toute seule. 

Bastien : Mais tant mieux, comme ça on va pouvoir bien se concentrer et bien finir, c'est important de faire une bonne fin !

Balak : Ouais mais cette année, ne pas avoir été en rush total entre le 25 et le 31 décembre, ça m'a presque manqué ! Du coup à côté j'ai créé une comédie musicale Lastman pour essayer de faire vivre l'univers encore !

Bastien : Moi à partir du moment où on m'a fait comprendre qu'il y aurait pas de jouets, c'était terminé ! * rires *

C'est pas mort à 100% non plus pour les produits dérivés, si ?

Bastien : Nan mais faudrait qu'il y ait des gros du marché qui s'y intéressent, genre un américain qui arrive [NDT : meilleure imitation George W.] "Oh yes Lastman, j'adore le BD !"

Balak : ou alors que Guillermo Del Toro regarde Lastman et débarque "Ola, Ombre, c'est formidable !" 

Bastien : Mais oui ! Des Pépito Lastman ! 

Balak : Au pire, des sous-bocks, on s'en contentera !

Bastien : En fait on s'en préoccupe pas tellement parce que ce qui nous importe aujourd'hui, c'est vraiment de bien finir. Les fins sont trop souvent décevantes en BD, on est obligés de faire mieux ! Je pense qu'on a une bonne fin, mais c'est  super chaud d'être sûr de soi sur une conclusion. C'est pas le plus important sur une longue série, mais quand même.

Balak : c'est quand même super chiant de mater une série et que la fin soit à chier. Quand t'en parles après, t'as pas l'air crédible à dire "Alors c'est une pure série, mais la fin est à chier !". 

Et les autres bébés, alors ? On peut en parler un peu, non ?

Bastien : Bah on en avait parlé à Angoulême l'année dernière mais les gens ont un peu zappé depuis, mais il y a des spin-offs, on va essayer de faire ça façon contes de la crypte avec plein d'histoires, ça s'appelera Paxtown Stories.

On y croisera notamment le personnage de H mais l'idée est vraiment de rester dans l'univers Lastman et de faire plusieurs histoires courtes à Paxtown. Je bosse là-dessus avec Alexis Bacci, qui dessine et qui fait un super boulot. Et on aimerait en développer d'autres avec quelques autres personnages phares, comme Tomie et d'autres.

Balak : Ou Oni.

Dernière petite question : on croisera Richard dans le Tome 10 ? 

Balak : Hmm, laisse moi réfléchir... Ah si, oulala, il apparaît très, très bien le Richard !

Michaël et Bastien : Raoui, grosse impression le Richard !

Et bien merci beaucoup messieurs, à dans quelques années pour la sortie de la version +18 de cet entretien, d'ici-là faites nous bien rêver !

La Lasteam, en choeur : A très bientôt 9emeArt !

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?