Interview > Rencontre avec les auteurs de Conan le Cimmérien, la nouvelle série événement

Rencontre avec les auteurs de Conan le Cimmérien, la nouvelle série événement

Franco-belge Le 14 mai
1
par LiseF
Rencontre avec les auteurs de Conan le Cimmérien, la nouvelle série événement

Le 2 mai dernier sortaient les deux premiers tomes de Conan le Cimmérien, une nouvelle série fort intéressante chez Glénat. L'idée : proposer à différents auteurs d'adapter en BD une nouvelle Conan de l'auteur original Robert E. Howard. Le tout est chapeauté par Jean-David Morvan qui est aussi au scénario du premier tome La Reine de la côte noire, et Patrice Louinet, expert dans l'oeuvre d'Howard. Le 2 mai dernier, c'était le lancement de la série avec les deux premiers tomes et à cette occasion, une table ronde ainsi qu'une séance de dédicaces ont eu lieu à Nantes.

On en a donc logiquement profité pour se joindre à la fête, l'occasion d'interviewer les auteurs étant trop belle. Etaient présents Vincent Brugeas et Ronan Toulhoat respectivement scénariste et dessinateur du second tome Le Colosse noir, et Pierre Alary le dessinateur de La Reine de la côte noirJean-David Morvan n'a malheureusement pas pu se joindre à l'événement, mais ce fut quand même une belle occasion de parler de ces deux premiers tomes.

Les prémices d'une série

La série Conan le Cimmérien ne s'est pas faite en quelque mois : en fait, cela fait plusieurs années que Patrice Louinet et Jean-David Morvan travaillent sur le projet. Vincent Brugeas explique que Morvan est venu les voir début 2015, à la sortie du premier tome du Roy des Ribauds. Du côté de Pierre Alary, c'est lui qui s'est carrément porté volontaire :

"Ado j'étais un gros lecteur d'Howard. J'ai été ajouté à l'équipe mais à la base c'était Roberto Ricci qui était censé travailler sur ce premier tome. Finalement c'est moi qui m'en suis chargé."

Et c'est ainsi que commence l'aventure Conan le Cimmérien. La série ne s'appelle pas Conan le Barbare tout d'abord pour des questions de droits, puisque c'est le nom des BD publiées aux Etats-Unis. Mais l'idée est aussi de s'écarter de cette image un peu biaisée de Conan pour se rapprocher des écrits d'Howard. Ainsi est née la version franco-belge de Conan, avec un peu plus de plomb dans la tête et sans slip en fourrure (mais avec un pantalon du coup).

Adapter l'oeuvre existante

Et attention, avec Patrice Louinet aux "co-manettes", on ne fait pas n'importe quoi ! Même si artistiquement les auteurs s'en donnent à coeur joie, ils doivent coller à l'oeuvre originale. C'est Vincent Brugeas qui me l'explique :

"On n'a pas eu le droit d'inventer des scènes. Evidemment il fallait bien inventer quelques trucs au niveau des dialogues par exemple. Mais l'idée c'était vraiment d'être fidèles aux nouvelles d'origine."

Quand on adapte une oeuvre ancienne se pose la question du discours : Vincent Brugeas fait par exemple remarquer que certaines nouvelles ne sont pas adaptables car racistes. La femme moderne qui est en moi a tiqué quant à l'image des femmes représentée dans ces deux premiers tomes. Pour les trois auteurs, il est compliqué de proposer une vision de la femme moderne et émancipée sans s'écarter des nouvelles originales.

Dans une postface hyper intéressante par Patrice Louinet, on apprend que Howard, qui publiait ses nouvelles dans le pulp Weird Tales, devait mettre des femmes sexy dans ses histoires pour attirer le public alors majoritairement masculin et hétérosexuel. On comprend un peu mieux le personnage de Bêlit dans La reine de la côte noire, qui certes est puissante et sans peur, mais se bat à moitié nue.

Qui peut lire Conan le Cimmérien ?

Alors, Conan le Cimmérien, c'est plutôt pour les bonhommes ? Pas forcément ! A titre personnel je connaissais très peu le personnage et j'ai quand même plutôt apprécié. Même si j'ai été agacée par l'espèce de bikini que porte constamment Bêlit, j'ai trouvé intéressant cet amour puissant et inconditionnel entre elle et notre héros. Louinet la décrit d'ailleurs comme la seule femme que Conan a vraiment aimé. Et côté Colosse Noir, j'ai été bluffée par les scènes de guerre notamment proposées par Brugeas et Toulhoat. Le dessinateur avoue avoir eu envie de se challenger sur un terrain glissant :

"Dessiner des foules, pour moi ça a toujours été une sorte de peur. On a eu envie d'adapter Le Colosse Noir en partie pour cette scène de bataille, c'était une façon de sortir de notre zone de confort."

Conan s'adresse au départ à un public plutôt masculin et geek. Mais comme me le font remarquer les trois artistes, Glénat a choisi un panel d'auteurs assez large, qui peut permettre de ramener un public plus varié. Personnellement, j'ai été intriguée par la série plus dans son initative (chaque équipe propose sa version de l'univers Conan), que dans sa thématique. Et vous, ça vous intrigue ? Les deux premiers tomes sont disponibles chez Glénat ! Quand au volume suivant il s'intitulera Au-delà de la Rivière noire, il sera scénarisé par Mathieu Gabella et dessiné par Anthony Jean, et débarquera en septembre prochain. 

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?