Interview > Rencontre : Marion Montaigne nous parle de Dans la Combi de Thomas Pesquet, un chef d'œuvre à découvrir

Rencontre : Marion Montaigne nous parle de Dans la Combi de Thomas Pesquet, un chef d'œuvre à découvrir

Franco-belge Le 24 nov
1
par LiseF
Rencontre : Marion Montaigne nous parle de Dans la Combi de Thomas Pesquet, un chef d'œuvre à découvrir

Ces derniers mois, nous vous avons parlé plusieurs fois de Dans la Combi de Thomas Pesquet chez Dargaud. L'histoire de l'astronaute de plus famous de France racontée par l'auteure de BD la plus à même de nous faire rire en nous expliquant des choses compliquées : l'album avait tout pour devenir un chef d'oeuvre. Il est disponible depuis aujourd'hui et je peux donc l'affirmer : c'est bien un chef d'oeuvre. J'ai eu la chance de rencontrer Marion Montaigne pour parler de ce nouveau livre, l'occasion de faire le plein d'anecdotes croustillantes sur la création d'un album rempli d'anecdotes croustillantes. En clair, ça va croustiller.

L'histoire d'une rencontre entre une auteure et un futur astronaute

Tout a commencé sur le blog de Marion Montaigne en 2015. Thomas Pesquet n'est alors pas très connu du grand public. L'astronaute commente une de ses notes de blog, et accidentellement l'auteure ne voit même pas le message. C'est plus tard qu'elle réalise qu'il l'a contactée.

"Au début, je lui ai proposé de venir à une avant-première de la série Tu mourras moins bête, juste comme ça. J'avais pas vraiment d'idée de projet en tête. Après il est passé à l'atelier et j'ai réalisé qu'il avait pas mal d'humour. Et là on a réfléchi à ce qu'on pouvait faire ensemble. Je pensais déjà à ce moment-là à faire une BD sur l'espace, mais j'étais pas spécialement partie sur les astronautes."

Et c'est là que tout s'enchaîne : le projet de BD se met en place et Marion Montaigne va suivre Thomas Pesquet du début à la fin de son aventure, depuis les multiples entraînements en passant par le décollage pour l'ISS jusqu'à son retour sur Terre. L'album est donc très complet, puisque l'auteure n'a pas attendu que la hype monte autour de l'astronaute pour commencer son livre.

Ainsi, on découvre les cruelles épreuves de recrutement où les postulants seront testés sur leur physique et leur mental. Un exemple : lors d'une épreuve de mémoire, on leur fait écouter une suite de chiffre qui peut durer jusqu'à cinq minutes. Lorsqu'elle s'arrête, ils doivent réciter la suite à rebours, en allant le plus loin possible. Une façon aussi de voir qui craque sous la pression.

"Les astronautes, ils les choisissent pas n'importe comment. C'est des gens hyper déterminés : ils sont très en compétition entre eux, ils aiment se dépasser un peu comme des sportifs de haut niveau. Ils doivent être bons en tout et mauvais en rien parce que sur l'ISS, ils devront tout faire tout seuls. "

Dans la combi de Thomas Pesquet, un projet haletant

La temporalité irrégulière du projet est un véritable défi pour Marion Montaigne : avant le départ, elle se greffe à une équipe de tournage pour pouvoir suivre l'astronaute sur quelques entraînements. Le début du projet est compliqué, parce qu'elle décide de raconter les choses très en amont.

"J’ai eu beaucoup de retard au début, parce que j'ai voulu raconter les sept années précédentes. J’ai décidé d’expliquer toute sa formation, j’ai interrogé des gens qui ont passé le concours mais qui ne l’ont pas eu. Je me suis retrouvée à accumuler beaucoup d'informations, c'était très dense. Je commencais mon brouillon, et j'apprenais de nouvelles choses donc je devais recommencer..."

Un travail titanesque mais réussi : à la lecture de l'album, on apprend effectivement énormément de choses. Les pages sont denses, remplies d'informations, mais tout est fait pour que la lecture ne soit pas indigeste. Ce qui est intéressant, c'est qu'on se détache complétement du personnage de Marion Montaigne dans cette BD. Dans Tu Mourras moins Bête, elle est toujours présente d'une certaine façon en la personne du Professeur Moustache. Ici, le narrateur c'est Thomas Pesquet. On sent une différence avec ses albums précédents, mais il y a toujours cette volonté d'expliquer, de façon décomplexée.

"Je sais qu’il y a des gens qui vont me dire que mes BD sont un peu pipi caca, parce que je parle des toilettes par exemple. Mais tout ça, c’est intéressant ! On peut aborder des questions de tension de surface, de gravité, de mécanique des fluides juste avec ces thèmes. Ça m’éclate de savoir que la nasa a calculé la quantité de linge sale que l’équipage amasserait, ou qu’ils ont réfléchi à la possibilité de faire des vêtements comestibles."

C'est vrai au fond : on parle beaucoup des navettes spatiales, du rôle des astronautes... Alors que c'est tout aussi fascinant de savoir comment se déroule la vie sur l'ISS, qu'est-ce qu'on mange ou encore comment on se lave. Je questionne l'auteure sur ses influences : elle m'explique que pour tout ce qui est vulgarisation scientifique, elle va plutôt chercher outre-Atlantique. Elle me conseille Packing for Mars le livre de Mary Roach, l'auteure qui a visités les locaux de la NASA de fond en combles.

Sans surprise, Dans la combi de Thomas Pesquet est donc une belle réussite. On rigole, on apprend, on grimace aussi un peu. Pour ma part j'en ai donc conclu que jamais au grand jamais, même sous la menace, je ne souhaiterais être astronaute. Parce que faire caca en apesanteur, non merci.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?