Interview > Rencontre : Tony Valente nous parle de l'anime Radiant et de ses projets pour le manga

Rencontre : Tony Valente nous parle de l'anime Radiant et de ses projets pour le manga

Manga Le 17 fev 2020
2
par LiseF
Rencontre : Tony Valente nous parle de l'anime Radiant et de ses projets pour le manga

Fin janvier durant le festival d'Angoulême, nous avons eu l'occasion de rencontrer Tony Valente l'auteur de Radiant. Nous avions déjà rencontré l'artiste en 2016 durant Japan Expo, mais il s'en est passé des choses depuis : le manga a été adapté en série animée au Japon, et est entré dans un nouvel arc avec aujourd'hui treize tomes au compteur. C'est donc le moment de refaire le point et un constat s'impose déjà : Tony Valente est infatigable !

Radiant, une série animée qui roule

La série animée Radiant a globalement été bien accueillie, et en est déjà à sa seconde saison. Réalisée par le studio Lerche au Japon, c'est le premier manga français adapté en anime par un studio japonais. Que pense Tony Valente du résultat final ? Il est ravi ! Anxieux au début, il a été rassuré par l'équipe qui le contactait régulièrement durant la phase d'écriture.

"On parlait beaucoup, ils me faisaient passer plein de questions régulièrement, on faisait des meetings sur skype, j’essayais de creuser le propos. Ils me faisaient corriger les designs et les scripts de chaque épisode. Je suis content que ça existe, il y a des supers épisodes !"

En tant que lectrice de Radiant, en apprenant l'adaptation du manga j'ai eu peur pour les jeux de mots qui font à mon sens partie de l'ADN de l'oeuvre. Pour l'auteur, c'est loin d'être si important.

"Les jeux de mots c’est un enrobage. Si pendant que l’aventure se déroule il y a des blagues sur lesquelles les gens vont rigoler c’est bien, mais on change pas le propos, on change pas la dynamique, le rythme."

Des messages politiques dans Radiant ?

Le propos justement, il est sous certains aspects complètement politique. L'arc de Rumble Town par exemple parle d'immigration et d'exclusion d'une partie de la population. Tony Valente a constaté avec plaisir que le propos était toujours là, même s'il a dû être un peu simplifié pour être compris même par les plus jeune. C'est d'ailleurs une discussion qu'il a eu avec les producteurs.

"J’étais vraiment étonné de voir le script, je me suis dit « ah oui Konrad est vraiment raciste, ça n’a pas changé ! ». Si on avait fait ça aux USA, tout l’arc aurait sauté. Le producteur m’avait dit « si jamais on vous appelle pour vous dire la NHK est raciste, on gérera, on n'a pas honte de notre message, on sait pourquoi on le fait. »"

Mais l'aspect de la série qui semble avoir le plus touché Tony Valente, c'est la musique ! Celle-ci est composée par Masato Koda, avec qui l'auteur a pu échanger.

"La musique elle est tarée. Maintenant je travaille en écoutant la musique de Radiant ! Le musicien je l’ai rencontré à deux reprises, il lisait le manga, et il composait la musique que le manga lui inspirait. C’est un mec avec une grosse expérience. Le réal m’avait demandé ce que j’aimais écouter, et je lui ai dit que j’étais très fanfare de Dragon Quest. Pour Torque je lui ai dit que j’écoutais la musique de Séphiroth pendant l'écriture. Pour l’inquisition le compositeur a mis des chanteurs lyriques. Le mec est rentré dans mon coeur, il a pris ce qu'il y avait dedans et il a fait de la musique avec !"

Tony Valente, auteur infatigable

Pendant que la série conquiert le coeur des fans d'animes, le manga continue ! Tony Valente maintient un rythme impressionnant, avec deux tomes sortis l'an dernier et déjà un cette année. Et l'histoire ne s'essouffle pas ! Installé au Canada, l'auteur pratique une méthode de travail "à l'ancienne".

"Je vais dans des bibliothèques souvent, j’emprunte plein de livres sur des sujets qui m’intéressent, la plupart du temps des livres documentaires sur les incas, des civilisations, avec beaucoup d'images. Des livres qui parlent de différentes endroits du monde, pour être précis quand je dois inventer un décor. J’ai lu plein de livres sur la chasse aux sorcières, l’inquisition, écrits par des sorciers, par des inquisiteurs, j’ai par exemple cité un passage du marteau des sorcières dans le tome 3."

Pour Tony Valente, faire ses recherches d'images sur internet présente deux risques : on peut se retrouver avec les mêmes résultats que tout le monde mais en plus, c'est sans fin. Une fois qu'un livre est terminé, on le referme. Sur Google images, on peut scroller à l'infini. En parlant de fin, quand est-ce que Radiant se terminera ?

"Je ne sais pas ! J’imagine être encore dessus pendant au moins cinq ou dix ans. J’aimerais bien passer à trois tomes par an. Il se peut que dans dix ans je dise « je verrais encore cinq ans ! » J’ai encore plein de choses à raconter."

Fans de Radiant, réjouissez-vous ! La bande dessinée n'est pas prête de se terminer et l'auteur a encore plein d'idées en tête. Si vous ne l'avez pas lue, n'attendez plus : les treize tomes sont disponibles chez Ankama.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?