News > Trina Robbins raconte une vie de comics & de rock’n’roll dans Last Girl Standing

Trina Robbins raconte une vie de comics & de rock’n’roll dans Last Girl Standing

Comics Le 03 fev 2021
0
par La Redac
Trina Robbins raconte une vie de comics  & de rock’n’roll dans Last Girl Standing

Après l’édition française de Wimmen's Comix, l’autrice Trina Robbins est de nouveau à l’honneur avec la campagne de financement de son autobiographie illustrée chez Bliss Éditions, portée par Marie-Paule Noël. 240 pages (ou plus) de souvenirs accompagnés d’illustrations, de planches de comics et de photos des archives de l’autrice. 

Nous en avions parlé ici, en plus de son intérêt éditorial et du plaisir de découvrir ces comics underground Wimmen's Comix donne à voir un moment clef dans la carrière de Trina Robbins, personnage incontournable de l’industrie aux USA et méconnue en France. À la fois autrice, historienne de la BD, figure féministe cette créatrice à fréquenté aussi bien les stars du rock des Rolling Stones à Jim Morrison en passant par The Mamas and the Papas

Ce livre raconte des moments clefs de sa vie, de sa boutique de mode Broccoli, devenue repaire de stars à New York à ses fanzines puis passage chez les grands éditeurs, du design du costume de Vampirella avec Frank Frazetta à ses épisodes de Wonder Woman avec Kurt Busiek chez DC Comics qu’elle co-écrit et dont elle dessine les épisodes, en passant par sa dernière série plus moderne Go Girl! avec Anne Timmons au dessin.
 

 

En plus de ses activités d’autrice de comics, underground ou mainstream, elle se lance dans plusieurs projets retraçant l’histoire des femmes en bande dessinée : ouvrages sur les héroïnes, sur les autrices, biographies de dessinatrices. 

Icône féministe et militante, toute sa carrière est jalonnée par ses prises de paroles, ses ouvrages et ses engagements. Que ce soit à travers les projets It Ain't Me, Babe ou Wimmen's Comix, à travers l’association Friends Of Lulu qu’elle co-fonde pour promouvoir le travail des autrices et mettre en avant les lectrices de comics ou en étant l’une des premières autrices à mettre en scène des personnages LGBTQI+ dans les années 70, ce livre revient sur une vie qui rappelle, à un moment où on l’oublie, que l’art est un acte politique.  

Après la publication de Wimmen's Comix, cette traduction de Last Girl Standing offre un peu plus de visibilité à cette créatrice qui a marqué le monde du comics mais qui n’est pas encore bien arrivée jusqu’à nous. Ses histoires de Wonder Woman ne sont pas disponibles en Français ni ses livres sur l’histoire de la bande dessinée ; et on aimerait vraiment que ça change et que le travail (éclectique & dantesque) de Trina Robbins soit dispo partout. 

Allez faire un tour sur la page du projet ici, offrez-vous un exemplaire de cet ouvrage et votre moi futur vous remerciera de cette bonne idée en fin d’année en recevant le livre.

 

***

Thomas Mourier
Retrouvez-moi sur Twitter 
Et tous mes articles sur Bubble

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?