News > Anne Guillard abandonne ses personnages Les Pipelettes après la polémique autour du livre On a chopé la puberté

Anne Guillard abandonne ses personnages Les Pipelettes après la polémique autour du livre On a chopé la puberté

Franco-belge Le 07 mars
3
par LiseF
Anne Guillard abandonne ses personnages Les Pipelettes après la polémique autour du livre On a chopé la puberté

Le 7 février dernier sortait chez Milan un livre destiné à expliquer la puberté aux jeunes filles. Intitulé On a chopé la puberté, l'ouvrage était rédigé par Séverine Clochard et‎ Mélissa Conté Grimard, deux journalistes spécialisées dans les publications s'adressant aux pré-adolescentes. Le livre était illustré par Anne Guillard, qui avait choisi d'utiliser ses quatre héroïnes de toujours, Les Pipelettes, qui ont eu droit à leur série dédiée chez BDkids. Pourquoi je vous parle de ça ? Parce que la dessinatrice a décidé de faire une croix sur ses personnages et de ne plus jamais les dessiner.

Une pétition à plusieurs milliers de signataires

En cause : une levée de bouclier face au livre. Plusieurs extraits de On a chopé la Liberté ont circulé sur la toile, qui ont mené à la création d'une pétition qui a recueillies à ce jour presque 150 000 signatures. Le livre est jugé rétrograde dans les messages qu'il fait passer.

Le problème, c'est que les citations ont été sorties de leur contexte. La citation ci-dessus par exemple, vient d'une des Pipelettes. Un autre personnage de la bande y oppose par la suite d'autres arguments qui la contredisent. MadmoiZelle a commandé le livre et a livré une analyse plus détaillée, avec une remise en contexte. On constate que les propos sont bien plus nuancés, même s'ils sont parfois maladroits.

Anne Guillard face à un déferlement de haine

Toujours est-il que la mobilisation a empêché la ré-impression du livre. Une victoire pour ceux et celles qui estiment que le livre était inapproprié, un drame notamment pour Anne Guillard : dans une lettre ouverte diffusée par Actualitté, elle explique qu'elle abandonne définitivement ses Pipelettes.

"Nous avions déjà commencé à travailler sur les thèmes des prochains livres : le collège, la confiance en soi… Il aura fallu à peine 48h pour ruiner publiquement cet univers. [...] 148.249 personnes mobilisées contre un livre écoulé à 3000 exemplaires : donc des gens qui n’ont pas lu ce livre avant de le critiquer."

La dessinatrice a été apparemment victime d'un lynchage en ligne, qui l'a conduite à faire une croix sur des personnages qu'elle représente depuis une dizaine d'années. Dans sa lettre, elle explique d'aileurs que les quatre filles sont inspirées de ses meilleures amies. Pour elle, la mobilisation contre le livre est contre-productive alors qu'elle se veut militante.

"Le résultat de cette polémique éclair sera donc la disparition de toute une collection créée, écrite, et éditée par des femmes, et publiée par un éditeur jeunesse qui s’est publiquement engagé pour l’égalité des sexes."

C'est donc la fin des Pipelettes et aussi la fin de la collection, alors que les autrices avaient prévu de publier d'autres livres à destination des pré-adolescentes, sur d'autres sujets : le collège, la confiance en soi… A la fin de sa lettre ouverte, elle précise que si les parents ont à coeur de préserver leurs filles contre les lectures toxiques, ils devraient également les sensibliser contre les lynchages collectifs. 

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?