News > Arleston: “Drakoo, c’est l’imaginaire au sens large”

Arleston: “Drakoo, c’est l’imaginaire au sens large”

Franco-belge Le 18 jul 2021
0
par La Redac
Arleston: “Drakoo, c’est l’imaginaire au sens large”

Lancée il y a deux ans, Drakoo, filiale Imaginaire de Bamboo, compte désormais 25 titres au catalogue. L'occasion d’un premier bilan avec Christophe Arleston, son directeur éditorial.

 

Arleston, directeur éditorial de Drakoo, (Copyright Etienne Clotis)Les promesses, au lancement de Drakoo, étaient de produire des albums de qualité sur le créneau de l’imaginaire, de transformer des écrivains en scénaristes de bande dessinée, et de faire émerger de nouveaux talents. Quasiment deux ans après, le pari est-il tenu ?

Christophe Arleston : Comme toutes les promesses, je n’ai pas réussi à faire 100% ! Côté qualité, sur les 25 albums sortis, il y en a peut-être deux ou trois que je regrette - je ne dirai pas lesquels ! Ce n’est pas un mauvais pourcentage. J’apprends mon métier d’éditeur, et je suis assez content de tout ce que l’on a fait. La plupart des albums ont un vrai intérêt éditorial. Mais je suis plus sélectif aujourd’hui qu’il y a deux ans.

Pour le reste, on monte l’équipe petit à petit. Les écrivains sont là, tous ceux qui ont travaillé avec nous ont proposé des idées pour d’autres albums. Olivier Gay a déjà trois séries chez nous, et deux autres pitchs en attente. Gabriel Katz également. Pierre Pevel a aussi d’autres idées qu’il souhaite développer en bande dessinée… D’autres arrivent, comme Aurélie Wellenstein, qui sortira à la rentrée 2021 La Baleine blanche des mers mortes, avec Olivier G. Boiscommun au dessin. On a trente albums en cours de production.

Sur certains albums, comme ceux d’Olivier Gay (Nécromants, Démonistes...) on reconnait une ligne éditoriale très proche de ce que vous faites en tant que scénariste de l'imaginaire avec de l'humour. Une approche qui trouve son public ?

C. A. : Pour certains titres, peut-être - Olivier Gay et moi avons une sensibilité commune, c’est vrai. Mais la ligne de Drakoo, c’est vraiment l’imaginaire au sens large. On trouve au catalogue de la science-fiction très sombre et sérieuse (Terence Trolley, Alter…), du Steampunk (Les Artilleuses…), de la Fantasy classique (La pierre du Chaos… ) … Un peu de tout, au final ! On a aussi de la jeunesse, avec pour l’instant Le Grimoire d’Elfie, mais 3 ou 4 autres albums sont prévus, dont Arcana, un projet de Serena Blasco, qui a adapté en bandes dessinées Les Enquêtes d’Enola Holmes. Drakoo, c’est une maison d’édition, pas une collection, on est ouvert à tout !

Quelles sont les prochaines grosses sorties ?

C. A. : En plus de ceux déjà évoqués, on a le Tome 2 des Artilleuses qui vient de sortir, et le tome 3 sera également là avant la fin de l’année - Etienne Willem est très productif ! Le tome 2 d’Elfie sortira aussi avant la fin de l’année. Je vais également signer une nouvelle série, avec Daniela Dimat au dessin, qui s’appellera La Baroque épopée du monde qui ne voulait plus tourner. On a un joli programme. Et de plus en plus d’auteurs veulent nous rejoindre, maintenant que la maison d’édition à fait ses preuves à tous les niveaux !

Et les lecteurs, sont-ils là ?

C. A. : Oui, ils sont là ! Je m’attendais à des débuts difficiles, mais finalement on a été positifs dès 2019. En 2020, l’année de tous les dangers, on était à l’équilibre. Pour 2021, tous les indicateurs sont là pour dire que la maison d’édition va prospérer.

Selon Arleston , les meilleures ventes du catalogue sont actuellement Le grimoire d’Elfie, puis Danthrakon et Les Artilleuses, suivis de Spirite et de La Pierre du Chaos.

 

Top 3: nos coups de cœur dans le catalogue Drakoo

Le grimoire d’Elfie (tome 1, L'île Presque), scénario d’Audrey Alweet et Christophe Arleston, dessins de Mini Ludvin

Elfie et ses deux sœurs sont orphelines. L'aînée, tout juste majeure, a racheté un vieux bus anglais pour le transformer en librairie ambulante. Les voilà parties pour un tour de France. Mais quel est cet étrange grimoire vierge que la mère d’Elfie lui a laissé en héritage?

Un album jeunesse plein de charme, de tendresse et de magie. Ce n’est pas forcément sur ce registre que l’on attendait Drakoo, mais c’est clairement très réussi. Ce premier tome raconte une histoire complète et indépendante, un second tome parait bientôt, et si la qualité reste constante on espère très fort qu’il y en aura d’autres.

 

Les Artilleuses (3 tomes, 2 parus), scénario de Pierre Pevel, dessins d’Étienne Willem

Aller chercher des écrivains connus et les transformer en scénaristes BD, c’était l’une des idées d’Arleston en lançant Drakoo. Pari réussi avec Pierre Pevel, qui décline l’univers de son Paris des Merveilles en bande dessinée dans Les Artilleuses, BD racontant les aventures d’un trio de braqueuses qui n’ont pas froid aux yeux dans un Paris Belle époque où fées et magies sont monnaies courantes.

Une série baroque, bien menée, et accessible sans problème à ceux qui ne connaissent pas l’univers du Paris des Merveilles. Le second tome vient de paraître, et le troisième, qui conclut cette aventure, sera disponible dès fin 2021.

 

Alter (2 tomes), de Philippe Pelaez & Laval NG

Réédition sous un nouveau nom de Parallèle, série auto-éditée suite à un crowdfunding réussi.

Comme son nom l’indique, ça parle d’univers parallèle, avec un équipage de vaisseau spatial qui débarque sur une version ravagée de la Terre.

Un dessin efficace proche de certains comics, au service d’une aventure science-fiction/horreur d’excellente facture bouclée en deux tomes.

 

 

 


Photo : © Etienne Clotis pour le potrait d'Arleston

***

Article rédigé par Thierry Soulard
Tous ses articles sur Bubble

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?