News > La presse américaine ouvre le feu sur Valérian et la Cité des Mille Planètes

La presse américaine ouvre le feu sur Valérian et la Cité des Mille Planètes

Franco-belge Le 11 jul
4
par Republ33k
La presse américaine ouvre le feu sur Valérian et la Cité des Mille Planètes

Si les films de Luc Besson divisent en moins de temps qu'il ne faut pour le dire en France, c'est un peu moins le cas aux Etats-Unis. Mais avec un premier film qui se hisse au niveau des blockbusters américains (en termes de budget et d'ambitions), le réalisateur risque bien de déchaîner les passions, y compris outre-atlantique.

En effet, alors que la presse française devra attendre jusqu'au 19 juillet prochain pour parler du résultat final de l'adaptation de Valérian et la Cité des Mille Planètes par le réalisateur du Cinquième Élément, les critiques américains semblent se lâcher. 

The Hollywood Reporter attaque ainsi sa critique par une référence aux Razzie, les Oscars du pire, qui selon le journaliste Todd McCarthy, n'auront pas à attendre plus pour trouver leur nouveau champion. IndieWire ne fait pas mieux en sauvant certes les effets spéciaux, mais en allumant le scénario, signé Besson himself. Pour New York Daily News, c'est encore pire, et le film est comparé à un "trou noir". Même Entertainment Weekly, d'ordinaire plus sympathique, parle d'un "désatre épique", malgré une première "demi-heure enivrante". 

On sait qu'aux Etats-Unis, ces premières critiques se doivent de faire grand bruit, aussi la demi-mesure n'existe plus depuis quelques années déjà chez ces médias, qui parlent aussi facilement du "meilleur film de super-héros de tous les temps" tous les six mois que du "pire space-opéra de l'histoire" tous les quatre semaines. Méfiance donc, même si les critiques largement positives sont peu nombreuses. Seules Forbes et Cinemablend se montrent pour l'instant conquis.

Malgré tout, la page Rotten Tomatoes du film affiche un score de 72%. Là encore, il ne faut pas se fier à l'agrégateur, qui chiffre des critiques écrites. Mais le nombre n'est pas si inquiétant pour Besson, qui disait de toute manière que le premier Valérian n'était guère risqué pour lui.

Réponse définitive le 26 juillet sur nos écrans.

Source

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?