News > Le Label 619 devient indépendant

Le Label 619 devient indépendant

Franco-belge Le 22 fev 2019
1
par LiseF
Le Label 619 devient indépendant

En 2008 les éditions Ankama publiaient le premier tome de Debaser, par Raf. Il s'agissait du premier ouvrage étiqueté Label 619, une collection interne à la maison d'édition gérée par Run, l'auteur de Mutafukaz. Onze ans plus tard, le Label franchit une nouvelle étape... En devenant indépendant ! C'est Run qui vient de l'annoncer sur le compte twitter du groupe.

Une nouvelle qui n'est pas hyper surprenante, puisque le Label a toujours eu une identité très particulière et très marquée, qui se détachait pas mal du reste des publication d'Ankama. Le Label 619 ne sera pas une nouvelle maison d'édition mais plutôt un studio de création, un peu à l'image de Comix Buro. Run s'entoure ainsi de Florent Maudoux, Mathieu Bablet et Guillaume Singelin pour écrire cette nouvelle page du Label.

Pas une maison d'édition mais un studio de création

Joint par téléphone, Run a souligné que cette nouvelle étape n'était pas à voir comme un divorce avec Ankama.

"À la base le Label 619 ça a été une espèce de virage dans le paysage de la BD franco belge, dont j'avais pas hyper conscience à l'époque. Et puis c'est devenu transgénérationel : il y a des darons qui refilent le virus à leurs enfants et inversement... moi j'ai trouvé ça super la collaboration avec Ankama, mais il y avait un fossé qui se creusait. Mais on est vraiment en bons termes avec eux, et on veut continuer avec eux pour tout ce qui est édition. En france il n'y a pas grand monde qui est capable de mettre autant d'argent sur la fabrication par exemple."

Un studio de création, ça laisse évidemment à penser que d'autres médium seront explorés. Run confirme : 

"Le but c'est de se recentrer autour de notre ADN, mais aussi d'aller voir ailleurs que la BD même si on y reste attachés. Avant de faire tout ça je me suis vraiment posé la question : je me suis dit est-ce que je continue ou est-ce que je laisse tomber ? J'en ai parlé à Florent Maudoux, Mathieu Bablet et Guillaume Singelin dont je suis très proche. Nous notre délire c'est de raconter des histoires, de créer des univers. On est tous très rattachés à la BD mais on adore aussi les jeux vidéo, le cinéma, il y a plein de choses possibles aujourd'hui avec Netflix, la VOD..."

Et qu'est-ce que ça changera pour les lecteurs ?

En fait, pas grand chose ! Les fans du Label 619 et de leurs auteurs pourront continuer à suivre leurs séries, comme Midnight Tales qui aura bien droit prochainement à son troisième volume (spécial Japon !). Rappelons également que Run réfléchissait à une seconde saison pour la série anthologique Doggybags.

Bref, il y a de quoi frétiller d'impatience en apprenant cette nouvelle ! Quand on connaît le talent et l'imagination foisonnante de l'équipe créative du Label, on peut s'attendre à de belles productions dans les années à venir.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?