News > Marion Montaigne tire la sonnette d'alarme sur la situation des auteurs avec une lettre ouverte à Franck Riester

Marion Montaigne tire la sonnette d'alarme sur la situation des auteurs avec une lettre ouverte à Franck Riester

Franco-belge Le 16 jan 2020
0
par LiseF
Marion Montaigne tire la sonnette d'alarme sur la situation des auteurs avec une lettre ouverte à Franck Riester

Aujourd'hui Marion Montaigne était l'invitée d'Augustin Trapenard sur France Inter dans le cadre de l'émission Boomerang. L'autrice de Tu mourras moins bête ou encore de Dans la combi de Thomas Pesquet est cette année présidente du jury d'Angoulême. Mais elle n'était pas là uniquement pour faire la promotion du festival. Elle a également profité de ce temps d'antenne pour adresse une lettre ouverte à Franck Riester, ministre de la culture, lui demandant de dévoiler le rapport Racine.

2020 année de la BD, mais pas des auteurs

Mais qu'est-ce que le rapport Racine ? Petit retour en arrière : en fin d'année dernière, le gouvernement annonce la mise en route de BD 2020, un événement se déroulant sur toute l'année, visant à célébrer le neuvième art. Côté auteurs, on grince des dents : même si le secteur affiche de beaux chiffres de ventes, les créateurs eux font face à une précarité croissante, et représentent ironiquement le maillon le moins bien payé de la chaîne du livre. Face à la crise, le ministre annonce la mise en route de la mission Bruno Racine, une enquête approfondie sur la situation des auteurs en France, avec des propositions de solutions. Le rendu de ce rapport était prévu pour novembre 2019, mais Angoulême 2020 approche et point de rapport à l'horizon...

À quand un vrai statut ?

Côté éditeurs, ce bilan n'est visiblement pas très attendu. La semaine dernière lors de son discours de nouvelle année, Vincent Montagne le président du Syndicat National des éditeurs, et aussi président de Média-Participations, s'est opposé à ce que l'état légifère sur le statut des auteurs. Une mesure qu'ils sont pourtant nombreux à réclamer, et qui fait partie des combats principaux de la ligue des auteurs professionnels. Parce qu'avec un statut aussi flou qu'aujourd'hui, les auteurs peuvent se retrouver face à des dérives et abus qui précarisent encore plus leur profession. Dans sa lettre ouverte, Marion Montaigne est bien sûr revenue sur ce discours et a réclamé le rapport Racine.

"Nous, on aimerait que le ministre Riester se réveille. Proclamer son attachement à la BD, nous écouter avec gravité, c'est bien : mais agir, c'est mieux. Aujourd'hui, ce que nous demandons, pour commencer, c'est de lire le rapport Racine. Contrairement aux éditeurs, nous n'en avons pas peur, nous voulons savoir ce qu'il dit, savoir ce qu'il constate, et surtout savoir ce qu'il propose."

Marion Montaigne était un porte-parole tout désigné pour cette lettre ouverte. En 2018 elle recevait le prix Cultura à Angoulême, au coeur d'une cérémonie déjà marquée par la contestation et le raz-le-bol des auteurs. Le représentant de la chaîne s'était alors félicité de la bonne santé commerciale des ses enseignes, ce à quoi l'autrice avait répondu, en allant chercher son prix "Je suis ravie que Cultura se porte bien, même si ce n'est pas le cas des auteurs". Pour écouter l'interview rendez-vous sur France Inter. Vous pouvez également lire la retranscription de la lettre ouverte sur le compte twitter du journaliste Marius Chapuis.

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?