News > Pif le chien revient en kiosque, les fans sont aux abois

Pif le chien revient en kiosque, les fans sont aux abois

Franco-belge Le 15 dec 2020
0
par La Redac
Pif le chien revient en kiosque, les fans sont aux abois

2020 n’a pas dit son dernier mot, on apprend ce matin dans le Journal du Dimanche que Pif reprend du service demain sous le titre Pif, le Mag porté par un nouveau rédacteur en chef Frédéric Lefebvre. Une annonce qui surprend les lecteurs historiques, puisque le magazine communiste devient celui d’un proche de Nicolas Sarkozy, ancien porte-parole de l'UMP.

Du Jeune Patriote à Pif Gadget

Journal militant né en janvier 1942, le Jeune Patriote n’est pas encore un journal de bande dessinée, mais il préfigure toute l’histoire de cette presse comuniste qui aboutira au succès de Pif Gadget. En 1945, le journal de vient Vaillant, et intègre des illustrés et de la bande dessinée à son sommaire. En 1948 le dessinateur & militant espagnol, José Cabrero Arnal installe un nouveau personnage dans les colonnes de l’Humanité, Pif. Le succès est tel que Vaillant devient en avril 1965 Vaillant - Le Journal de Pif et ouvre la voie à Pif Gadget en février 1969 et l’un des plus grands succès de presse française.

Le journal privilégie les fictions et tous les héros portent des valeurs humanistes et internationalistes. Fanfan la Tulipe de Christian Gaty, Lucien Nortier & Jean Sanitas, Jérémie de Paul Gillon, Loup Noir de Roger Kline & Jean Ollivier, Les Pionniers de l'Espérance de Roger Lecureux & Raymond Poïvet, Corto Maltese d’Hugo Pratt ;  et les deux séries phares : Docteur Justice de Raphaello Marcello & Jean Ollivier et Rahan d’André Chéret & Roger Lecureux. Ces deux derniers héros qui vont “tenir” le journal incarnent les valeurs politiques du parti communiste de l’époque et sans faire de prosélytisme véhiculent dans leurs planches l’identité de cette presse née pendant la résistance. 

Humour et politique 

À l’opposé, les séries d’humour sont moins politiques et je note cette différence, car elle va avoir une importance dans la suite de l’article.

De très grands auteurs ont commencé dans Pif, de Gotlib et son Gai-Luron à Nikita Mandryka et son Concombre Masqué en passant par Les Jeudi de Corinne et Jeannot de Jean Tabary, La Jungle en folie de Mic Delinx & Godard, les Tristus et les Rigolus de Jean Cézard, Horace, cheval de l'Ouest de Jean-Claude Poirier…. Mais aussi les séries liées à Pif : Pifou de Roger Mas ou Placid et Muzo de Nicolaou.

Des fins de Pif... à Pif, le mag

Après des tirages record à 1 million d’exemplaires dans les années 70, le journal décline perdant  peu à peu les auteurs qui ont fait son succès jusqu’à son dernier numéro, 1253, en 1993. Plusieurs relances suivront la fin du magazine, des Pif découverte en 1994 à la reprise en 2004 où François Corteggiani relance les séries qui ont fait le succès du magazine avec de nouveaux auteurs. L’aventure dure 4 ans et sera suivie entre 2015 et 2017 de 9 numéros de Super Pif. 

En 2020,  le N°1 de cette nouvelle formule sort mercredi en kiosque, avec un axe écolo et people à travers de l’éditorial qui se partagera le sommaire avec les bandes dessinées. Si le rédactionnel est dans l’air du temps la partie BD annonce un retour à quelques classiques du journal : Pif, Le concombre masqué, Super Matou, La Jungle en folie, Pifou, Couic, Placid et Muzo (et Rahan, mais annoncés dans le sommaire comme des pages jeux).

Autre point d’étonnement, le magazine à établi comme principe d’avoir un journal « Tout en récits complets » et cette nouvelle formule écarte les fictions pour privilégier les gags. Mais on le disait plus haut, le choix d’axer la partie bande dessinée sur la bande dessinée d’humour n’est pas anodin, c’est celle qui ne véhicule pas l’esprit Pif. 

Les repreneurs l’ex-ministre et homme de main de Nicolas Sarkozy Frédéric Lefebvre et son associé Bernard Chaussegros, ex-candidat LR à la mairie d'Avignon relancent le magazine en écartant l’essence du titre même si l’homme politique assure ne plus en faire. L’Humanité a accordé la licence du journal & des personnages à la nouvelle société Pif & Hercule SAS. Frédéric Lefebvre précise à l’AFP : "Avec quelques contributeurs, nous avons racheté et relancé les éditions Vaillant en accord avec L'Humanité. Elles portent toute la partie édition-impression-distribution de Pif, le Mag"

Un Pif nouveau ? Écolo ? 

Pif se balade désormais avec un sac à dos vert et annonce une ambition écolo dans l’air du temps sur la couverture. Mais pourtant pas de Greta Thunberg, ou les jeunes militantes françaises Iris Duquesne et Côme Girschig, pour parler sérieusement d’écologie à la jeunesse : en place on trouve Nikos Aliagas, parrain du numéro qui raconte les coulisses de The Voice

Le côté people inquiète un peu, à voir pour la suite comment cela évolue, mais la reprise graphique aussi ne vend pas du rêve. Le magazine sort demain, attendons de juger sur pièce, mais comme beaucoup d’anciens lecteurs de Pif la surprise ne sera peut-être pas bonne.

 

***

Thomas Mourier
Retrouvez-moi sur Twitter 
Et tous mes articles sur Bubble


Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?