News > Un artiste condamné à dix mois de prison avec sursis pour ses illustrations de Tintin

Un artiste condamné à dix mois de prison avec sursis pour ses illustrations de Tintin

Franco-belge Le 29 mai 2019
1
par LiseF
Un artiste condamné à dix mois de prison avec sursis pour ses illustrations de Tintin

On ne plaisante pas avec Tintin : hier, l'illustrateur Pascal Somon a été condamné par le tribunal correctionnel de Reims à dix mois de prison avec sursis. En cause : plusieurs dessins que l'artiste a réalisés depuis 1988. La société Moulinsart qui s'occupe de protéger l'oeuvre d'Hergé avait engagé des poursuites depuis plusieurs années, comme on l'apprend dans Le Monde.

Des contrefaçons ?

Tout a commencé comme un simple loisir. Pascal Somon, dessinateur de Micmac à Anvers ou encore de Gin Row, s'est mis à dessiner Tintin dans des situations, des milieux ou des activités surprenants. Loin de la contrefaçon, ses dessins sont plus  un hommage à l'oeuvre d'Hergé, comme il l'a expliqué lui-même au média national. L'artiste commence à recevoir des commandes d'amateurs d'art et de bandes dessinées, et à imprimer ses dessins en affiches. Pascal Somon reconnaît son erreur.

"Je n’aurais sans doute pas dû imprimer des affiches et les vendre. Ceci étant, je n’ai pas fait fortune avec cela. Je ne roule pas en Porsche."

L'artiste récidive

Ces affiches sont exposées dans feu la librairie album, et c'est là que Moulinsart réalise leur existence. Les libraires sont sommés de les décrocher, et des poursuites sont engagées envers l'artiste. En fait, Hergé a bien spécifié avant sa mort qu'il refusait que son héros lui survive et mène de nouvelles aventures. Pour Moulinsart, les oeuvre de Somon ne respectaient pas cette demande. Hergé n'est pas le seul artiste a avoir formulé cette exigence : en novembre dernier on apprenait qu'Albert Uderzo souhaitait lui aussi qu’Astérix s’arrête après sa mort.

Il y a quatre ans, Pascal Somon a été condamné une première fois mais a continué son activité, d'où ce second jugement. Mais on ne l'y reprendra pas :

"Cette fois-ci, j’arrête, j’en ai fini avec Tintin. Tout ceci m’a dégoûté. Je me retrouve dans la peau d’un gamin de CM2 qui s’est pris un coup de règle sur les doigts." 

Auteurs & Mots clés
les dernières news
les dernières critiques
Vous êtes certain de vouloir supprimer ce commentaire ?